Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > N 171 : les voix d’Araize

N 171 : les voix d’Araize

Ecrit le 8 août 2007

 Les voix d’Araize ont choisi la forêt

A la suite de la concertation qui s’est déroulée le 31 mai 2007 à Villepôt, une association s’est constituée, regroupant des habitants de Villepôt, Eancé, Noyal, Martigné-Ferchaud, Pouancé, etc. Son nom : « Les voix d’Araize ». Son but : dire haut et fort que le tracé qui traverse la forêt leur paraît le plus intéressant pour la « quatre Voies » qui reliera Angers à Rennes.

« Nous habitons autour de la forêt d’Araize. Nous « profitons » de ses nuisances (gibier) sans avoir la possibilité d’aller nous y promener. Un équilibre a été trouvé avec le passage de la route actuelle. Nous ne souhaitons pas subir de nouvelles nuisances qui seraient occasionnées par la création d’un nouvel axe ».

Une cinquantaine de familles adhèrent à cette association. Une lettre signée de 230 personnes a été envoyée à M. Hamel, Président de la commission d’études de l’axe Bretagne-Anjou. Des pétitions circulent en faveur de la proposition « ASP » (aménagement sur place) c’est-à-dire en faveur d’un élargissement de la voie actuelle.

« Le 31 mai, nous avons entendu le propriétaire de la forêt. C’est un événement pour nous et nous allons d’ailleurs le rencontrer ». Il souhaite « se débarasser des nuisances de l’axe actuel, réunifier son périmètre de chasse et d’exploitation forestière, protéger ses activités, par une enceinte délimitée et grillagée, en utilisant plus facilement les chemins communaux et la voie actuelle (réalisés avec des financements publics) » - « Nous pouvons le comprendre, de son point de vue, mais notre point de vue est à prendre en considération aussi ».

On sait en effet que, hormis la traversée de la route, la forêt d’Araize n’est pas fréquentée par la population .... et pour cause : les gardes font fermement respecter l’interdiction de pénétrer en forêt. « Déplacer la route actuelle, ce serait créer de nouvelles nuisances, couper des propriétés existantes, et même bouleverser l’écologie des lisières, les déplacements d’animaux qui se font entre la forêt et les champs voisins. Est-ce bien nécessaire ? » dit l’association.

Elle considère en effet que le tracé ASP est le plus direct, le moins onéreux, et qu’il ne désavantage pas la propriété forestière puisque, le propriétaire sera dédommagé (5 hectares replantés pour chaque hectare détruit).

Qu’en est-il du projet de tracé passant par Soudan ? « Nous n’avons pas à nous prononcer sur un tracé qui n’a pas été étudié » dit l’association. Il est sans doute dommage que ce tracé soit resté à l’état de rêve flou. Il a été porté par les élus de gauche de Châteaubriant, mais n’a pas été relayé, ni par le monde politique en place, ni par le monde économique. Dans quelques décennies on trouvera peut-être qu’il y a eu là une occasion manquée ...

Les voix d’Araize, mairie,
18 place de l’église - 44110 Villepôt.
lesvoixdaraize@orange.fr


 Un lieu mythique en forêt d’Araize

La tombe à Houillot

En lisière de la forêt d’Araize, sur Martigné ferchaud, des habitants vont encore en pèlerinage sur La Tombe à Houillot. On dit que l’homme habitait le village de la Fauconnière. On raconte que Houillot était à réparer un fossé, son fusil près de lui, car c’était « dans les mauvais temps », lors de la grande révolution. On prétend qu’un homme s’est approché de lui. « Prête moi ton fusil, lui dit-il, pour tirer un lapin ». C’est Houillot qu’on retrouva mort.

La tombe est couverte de petites croix de bois. On y vient « pour la fièvre » et pour d’autres petits malaises. « La place est réputée bonne et il y en a qui s’y trouvent bien » disent les habitants des villages voisins.

(d’après Joseph Chapron)


Ecrit le 26 mars 2008

 Rando-Araize

Rando-Araize

Tous vous le diront !
Randonner sans bitume est de plus en plus
difficile. En lisière sud de la Forêt d’Araize, un “petit trésor“ de nature ne peut en aucun cas subir les nuisances d’une route à 4 voies. C’est ce qu’a voulu dire
l’association
Les Voix d’Araize en invitant à une rando
le 9 mars dernier.

Nombre de chemins ont disparu à la suite des remembrements successifs. L’association a présenté les enjeux du projet « Quatre voies » sur l’écologie des lisières de la forêt, l’environnement et le cadre de vie ... et la sécurité aussi, car il est incontestable qu’un tracé en lisière Sud ne fera que détruire le caractère rural et paisible de la petite commune de Villepôt.

Une enquête publique doit avoir lieu prochainement mais seuls les habitants de l’Ille et Vilaine et du Maine et Loire seront directement informés et invités à participer à cette enquête. L’association invite les habitants des communes limitrophes à se faire entendre. 06 86 95 01 66 ou
lesvoixdaraize@orange.fr