Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2014-2015 > Piscine et Loyers de la Maison de Santé...

Piscine et Loyers de la Maison de Santé...

Ecrit le 13 août 2014

 Piscine : + 175 000 €

Mercredi 30 juillet 2014, la CCRN   (Com’Com’   de la région de Nozay) s’est réunie pour attribuer les marchés de travaux de la piscine intercommunale. Non sans mal ! En effet, un premier appel d’offres a eu lieu le 5 mars 2014 mais aucune entreprise n’avait soumissionné pour la partie terrassements-fondations-gros-œuvre. Un deuxième appel d’offres a eu lieu le 25 avril mais, devant les prix annoncés, six lots ont été déclarés infructueux. Un troisième appel d’offres a eu lieu le 30 mai 2014, suivi de négociations avec les entreprises pour certains marchés. Finalement, tous les marchés ont été attribués, non sans mauvaises surprises puisque le total atteint 1 950 568 € soit presque 10 % de plus que le prix estimatif fixé à 1 775 500 €. « Ainsi dans ce dossier nous avons un besoin de financement, imprévu, de 420 000 € environ, parce que la subvention CNDS que nous espérions ne nous a pas été accordée »
(CNDS : Centre National pour le Développement du Sport).

Les travaux devraient commencer début novembre. Livraison en janvier 2016.

 Loyers de la maison de santé

A la suite des négociations avec le GPSRN (Groupement des Professionnels de Santé de la Région de Nozay), le loyer de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Proximité a été fixé à 9 € du m2, loyer qui sera révisé chaque année.

Par exemple, un cabinet infirmier de 54,2 m2, aura un loyer mensuel de 487,80 €. Un cabinet médical de 121,3 m2 aura un loyer mensuel de 1091,70 €. Bien sûr chaque structure participera aux frais des espaces mutualisés (eau, électricité, chauffage, ménage), sachant que :

  • - la CCRN   prend en charge l’entretien des espaces verts et (une fois par an), les vitres extérieures.
  • - la CCRN   prend en charge le mobilier des espaces communs à hauteur de 38 750 €.
  • - la CCRN   prend en charge 50 % des charges des espaces communs et 25 % du ménage (ceci reste à négocier).

De ce fait, hors achat du mobilier, le total des charges serait de 33600 €/an à la charge de la CCRN   et de 14000 €/an à la charge du groupement des professionnels (ce qui fait environ 10,5 €/m2 charges comprises, par mois).

 Pôles et groupes

Trois grands « pôles » de réflexion ont été mis en place :
– animation territoriale
– solidarité
– aménagement

La répartition des élus se fera en septembre, à raison de 10-12 élus communautaires par pôle. Les trois pôles sont ensuite répartis en groupes de travail dans lesquels les élus municipaux sont invités à s’inscrire (maxi 2 par commune).

Pôle : Animation Territoriale
Groupes de travail :

  • ► Spectacle vivant
  • ► Patrimoine
  • Tourisme  
  • ► Sport
  • ► Communication, culture numérique
  • ► Lecture publique

Pôle : Aménagement
Groupes de travail :

  • ♦ Plan Local d’Urbanisme Intercommunal - Habitat
  • ♦ Voirie - Équipements
  • ♦ Mutualisation (instructions du droit des sols, ingénierie technique, équipe métier)
  • ♦ Économie – Agriculture

Pôle : Solidarités
Groupes de travail :

  • ♥ Analyse des besoins sociaux, Veille sociale
  • ♥ Centre Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance
  • ♥ Lieux d’Accueil Parents Enfants
  • ♥ Projet Éducatif du Territoire

 Polémique autour du château de Saffré

Au début des années 90, la municipalité de SAFFRE a acheté 70 ha de terres bordant le bourg, comprenant terres agricoles, ancien étang du 18e siècle, douves alimentant cet étang et en prime, un château délabré avec dépendances. Ce site connaît un destin associatif réputé en Loire Atlantique et départements avoisinants avec l’association Saffré Joli Tout Fleuri qui a organisé de nombreuses animations notamment autour du jardin.

Le projet d’aménagement autour du château de Saffré a d’abord été lancé au niveau de la commune, notamment avec l’aide du CAUE (Conseil en Architecture, Urbanisme, Environnement) , puis dans un second temps mené à la fois par la CCRN   (partie bibliothèque) et Saffré (salles de l’étage, à vocation culturelle) en co-maîtrise d’ouvrage. Le bulletin intercommunal de la fin d’année 2013 a publié des éléments précis, le bulletin de la commune en a parlé en début d’année 2014, le permis de construire a été déposé (et obtenu), les travaux sont commencés ...

... et c’est maintenant qu’un collectif anonyme se réveille, découvrant tout à coup : ’’une destruction quasi systématique, un démantèlement progressif : la façade principale donnant sur la cour, éventrée sur tout le linéaire du rez-de-chaussée, compris sa porte principale, les anciennes baies du 15e siècle qui se discernent encore, le cadran solaire, mais également la totalité des planchers et ossatures, dont certains d’origine, remplacées par des poutrelles béton, les cheminées systématiquement supprimées, les murs de refend éventrés...’’, l’apocalypse en quelque sorte !

Curieusement on n’a vu aucun des membres de ce collectif aux réunions de la Com’Com’   (et pas plus le 30 juillet dernier) où Jean-Claude Raux a déclaré que la DRAC (Direction des affaires culturelles) avait été prévenue dès octobre 2011 et n’a pas jugé bon de lancer une campagne de fouilles et ne s’est pas opposée au projet actuel.

Le collectif souhaite visiter le château de Saffré, la dernière semaine d’août, en présence d’élus de la CCRN   et de Saffré, afin d’effectuer un relevé d’informations (photographie, mesures) des constituants de ce bâti dont certains éléments sont amenés à disparaître. Il souhaite que la visite soit ouverte aux Saffréens.

Le collectif souhaite parallèlement rencontrer la DRAC (service patrimoine, archéologique, lecture), ainsi que d’autres institutions CAUE, Musée Thomas Dobrée, directeur du patrimoine au Conseil Général ’’afin de donner à voir un site exceptionnel qui n’a pas été suffisamment considéré jusque là.’’ . La municipalité, de son côté, réaffirme son attachement à ce site emblématique de la commune. « nous n’avons aucunement l’intention de le faire disparaître, mais plutôt pour seule ambition de le faire revivre ! » et n’est pas hostile à l’idée de travailler avec le collectif, « ce qui peut se faire sans manier l’invective ! »


Ecrit le 13 août 2014

 Un million d’euros

Lors de la commission permanente de juillet 2014, les élus départementaux ont adopté plusieurs délibérations en faveur du canton de Nozay.

600 000 € pour extension et restructuration de l’école publique des Marronniers à La Grigonnais. L’opération doit débuter dès septembre 2014 pour s’achever à l’été 2016.

450 000 € pour construire un complexe sportif à Vay. L’opération doit débuter dès cet été pour s’achever à l’été 2015.

23 585 € pour le Projet culturel de territoire : éducation artistique et culturelle, lecture publique, et festival « Graine d’Automne »

36 000 € pour le collège Jean-Mermoz de Nozay pour la réalisation de plantations et l’aménagement des accès du collège.

En attribuant ces aides le Département assure ainsi son rôle pour l’équilibre dynamique des territoires. » précise Gilles Philippot, vice-président du Département délégué aux sports et aux activités de pleine nature et conseiller général du canton de Nozay.


Ecrit le 22 octobre 2014

 20 octobre 2014, début des travaux

Dans le cadre de la programmation pluriannuelle des investissements 2013-2015, la réhabilitation de la piscine intercommunale a été définie comme une priorité pour la CCRN   (Com’Com’   de la Région de Nozay) afin d’offrir de meilleures conditions d’accueil et de permettre un plus grand nombre de séances scolaires pour l’apprentissage de la natation, en augmentant la période d’ouverture de l’équipement

Ainsi, le bâtiment comprendra quatre vestiaires collectifs pour assurer les rotations des classes, une zone de cabines individuelles : 21 cabines individuelles et 300 casiers, des douches et sanitaires et des locaux pour le personnel. Il intégrera également deux vestiaires collectifs destinés à l’utilisation du plateau sportif. Point fort de ce projet, le bassin d’apprentissage sera couvert afin d’assurer l’apprentissage de la natation tout au long de l’année quelles que soient les conditions météorologiques.

Sur le grand bassin, le projet prévoit la réfection des plages et du carrelage en bord de bassin. L’espace solarium passera de 600 m2 à 1 500 m2. La piscine continuera à proposer un bassin extérieur chauffé, fortement apprécié, et permettant une offre différente des structures alentours.

Coup d’envoi des travaux le 20 octobre 2014 pour une ouverture de la piscine prévue au printemps 2016.

Les deux premières semaines, soit pendant les vacances scolaires, seront consacrées à la préparation du chantier : pour sécuriser les usagers et garder l’accès des habitations de la rue du 11 novembre vers l’école et les commerces, le cheminement sera dévié en suivant la clôture du chantier, en passant par l’ancien skate parc (zone enrobée du plateau sportif) et une petite portion de la cour de l’école, qui connaîtra également un nouvel aménagement le temps des travaux. Les accès vers l’école, le foyer des jeunes travailleurs, l’accueil périscolaire, les terrains de tennis et le centre socio-culturel sont conservés. Pour rester informé sur l’avancée des travaux et en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet rubrique « Grands Projets ».