Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Irak > Irak (19) : jamais fini !

Irak (19) : jamais fini !

Ecrit le 13 août 2014

On commémore le centième anniversaire de la déclaration de la première guerre mondiale, et le soixante-dixième anniversaire de la Libération (1944). Mais la guerre ne finira-t-elle donc jamais ? Bruits de bottes du côté de l’Ukraine et mesures de rétorsion économique, récession en italie, menaces de récession en France, licenciements massifs (Microsoft, CNAM, Bombardier, Pernod, MPS, etc.), famine et maladie en Afrique, guerre civile au Soudan, au Mali, conflit sans fin en Syrie … les hommes ne savent pas vivre en paix ! Et voilà maintenant que renaissent des guerres de religion, en Irak cette fois !

 Panique au nord-ouest de l’Irak

Amnesty international dénonce : « La panique s’est emparée du nord-ouest de l’Irak, et des dizaines de milliers de personnes fuient les zones dans lesquelles les extrémistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) poursuivent leur avancée. La situation pour les Irakiens du nord-ouest du pays, en particulier ceux issus des minorités yézidie et chrétienne, devient de plus en plus désespérée, les résidents et beaucoup de ceux qui ont déjà été déplacés fuyant actuellement leur domicile et les lieux où ils s’étaient réfugiés ».

Des milliers de résidents de la ville chrétienne de Qaraqosh sont partis après l’arrivée de l’EIIL dans la nuit, tandis que d’autres ont dit à Amnesty International qu’ils étaient coincés dans la ville sans pouvoir quitter les lieux. Au fur et à mesure de la progression de l’EIIL dans la région au nord-est de Mossoul, des milliers de personnes ont fui vers les villes de Dohuk et d’Arbil, au Kurdistan irakien.

De nombreux membres de minorités fuient même les zones où il semble n’y avoir aucun danger immédiat d’attaque de l’EIIL, car ils sont complètement traumatisés par leur récent déplacement. Ils sont pris de panique et de peur. Par exemple, des Yézidis de la région de Sinjar qui ont été forcés à quitter leur domicile au cours du week-end des 2 et 3 août après que l’EIIL a pris le contrôle de la zone, et qui avaient trouvé refuge près de Dohuk, sont de nouveau sur les routes. Ils se dirigent désormais vers la frontière turque.

 Sauver les chrétiens d’Irak

La Ligue des Droits de l’homme et nombre d’associations ont lancé un appel à la communauté internationale pour sauver les chrétiens d’Irak. « Femmes, hommes, enfants, civils et religieux sont expropriés, dépossédés de leurs biens, pourchassés de leurs maisons, de leur terre, ou tout simplement lâchement assassinés. A Mossoul, des églises et des bibliothèques sont brûlées. Déjà muette devant les crimes et les destructions perpétrés à Gaza, la communauté internationale ne semble pas s’émouvoir, outre mesure, de la tragédie que vivent les chrétiens d’Irak, comme s’il s’agissait d’un incident mineur, d’un dommage collatéral ! Le massacre impuni prend de l’ampleur, s’approche de Bagdad et s’étend à la Syrie, et personne ne paraît en mesurer la gravité ni se soucier de l’arrêter ! »

« Au nom des hautes valeurs de la liberté de culte, des droits fondamentaux de l’humain, au nom du droit à la vie, au nom du droit inaliénable à une terre et à une nationalité : Nous, associations, organisations, personnalités de l’émigration en France et en Europe, et citoyen(ne)s des pays du Maghreb signataires de cet appel, conscients que l’injustice et la barbarie doivent être combattues sans relâche, interpellons les gouvernements des pays du monde arabe, la communauté mondiale, ainsi que les institutions et les instances internationales (ONU, Ligue arabe…), et les pressons à réagir vivement, à condamner énergiquement ce qui se passe sous nos yeux et à intervenir concrètement pour mettre fin aux souffrances d’une communauté entière dont le seul tort est d’être chrétienne, en la rétablissant dans son droit ».


Ecrit le 10 septembre 2014

De Paul Chazé :

 Des armes pour les secours

On dit que notre gouvernement va envoyer en Syrie des armes aux djihadistes pour combattre Bachar Al Assad, et en Irak pour soutenir les Kurdes contre les djihadistes. Allez comprendre ???
Lesquelles, combien, pour quel montant, qui paiera, dans quelles conditions ?

Autrefois nous avons eu nos Guerres de Religions entre Catholiques et Protestants. Ils se battaient avec fronde, lance, massue, pique, hallebarde, pertuisane, arc, arbalète, arquebuse, tromblon, mousquet, sabre, escopette, etc. Aujourd’hui nous en sommes presque au même point : c’est entre chrétiens, chïïtes, sunnistes, juifs . Mais les armes sont plus sophistiquées donc plus performantes. Il faut détruire rapidement, avec pécision et en grandes quantités, humains et habitations. La France se classe au troisième rang mondial pour la production d’armes, le commerce est juteux alors pourquoi s’en priver. Et puis il faut se dire que, si ce n’est pas nous qui vendons des armes, un autre le fera. Triste mentalité !

Heureusement nous avons la paix chez nous mais nous sommes un peu partout comme ’’gendarmes’’. Pauve de moi ! Etant un pacifiste, je dois être certainement complètement à côté de la plaque.

Il y a bien longtemps, lorsque j’allais à l’école, j’avais eu comme dissertation une pensée de Madame de Staël : « qui saurait tout comprendre, pourrait tout pardonner ». Il faut croire que, avec le temps, je n’ai encore rien compris. J’avoue que sur les sujets évoqués plus haut, je ne veux absolument rien comprendre et inévitablement, par déduction, RIEN PARDONNER.

Comme chacun a ses opinions politiques, je demande à ceux qui ne partagent pas les miennes, de bien vouloir, eux, me pardonner. Merci

Paul Chazé