Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 17 septembre 2014.

Mée-disances du 17 septembre 2014.

Ecrit le 17 septembre 2013.

  Objectif de conscience en Israël

 
Lexpress.fr du 12/09 : C’est l’une des plus importantes expressions d’objection de conscience depuis des années en Israël. « Nous, anciens de l’unité 8200, réservistes mobilisés ou mobilisables, déclarons que nous refusons de prendre part à des actions contre les Palestiniens et de continuer à être instrumentalisés pour renforcer le contrôle militaire sur les Palestiniens dans les territoires occupés », écrivent 43 officiers et soldats signataires d’une lettre adressée au Premier ministre et au chef d’état-major israéliens. Publiée moins de trois semaines après la guerre dans la bande de Gaza, la lettre est sans lien avec elle. Mais elle est un pamphlet contre la politique globale du « régime » et les pratiques du Renseignement mises au service de cette politique. 
 

Dans ce courrier, il est question de mise sous surveillance de millions de Palestiniens sans distinction, jusque dans leur vie privée. Ces refuzniks (terme désignant des Israéliens refusant de servir) dénoncent « la persécution politique » à laquelle participe leur activité d’espionnage ; des tribunaux militaires rendant leurs jugements sans que les Palestiniens aient accès aux preuves rassemblées contre eux et des agissements montant les Palestiniens les uns contre les autres. 
 

Ils s’en prennent plus largement à la règle militaire sous laquelle des millions de Palestiniens vivent depuis plus de 47 ans ainsi qu’à la colonisation et à l’hypocrisie d’une politique invoquant les nécessités de sécurité pour se justifier. L’armée nie la réalité de ces accusations et affirme dans un communiqué ne « pas avoir d’informations selon lesquelles des violations spécifiques mentionnées dans cette lettre ont eu lieu ».  

 
L’unité 8200 est un service d’élite du renseignement militaire. Spécialisée dans la cyber-défense, chargée des écoutes, elle est souvent comparée à la NSA (National Security Agency) américaine. Dans un pays où l’armée joue un rôle prééminent et où l’opinion a très majoritairement soutenu la récente guerre à Gaza, la dernière manifestation marquante d’objection de conscience remonte à 2003, lors de la seconde Intifada. Vingt-sept pilotes de l’armée de l’air avaient refusé de mener des opérations de liquidation dans les Territoires palestiniens. 

  Nadine fait de la photo

Planet.fr du 08/09 : Dimanche 5 sept., alors qu’elle assistait à un campus UMP à Nice (Alpes-Maritimes), l’eurodéputée Nadine Morano a posté une photo du public alors réuni. Le cliché avait été pris d’une telle manière que les gradins semblaient pleins. Une impression corroborée par le message écrit par Nadine Morano pour accompagner sa photo : « Théâtre de verdure comble au Campus de Nice ».

L’illusion aurait pu faire mouche si, quasiment au même moment, un journaliste de Libération n’avait pas posté, lui aussi, une photo du public réuni. Sur celle-ci on voyait en effet les mêmes gradins, certes pleins sur les 4-5 premiers rangs, mais vides dans le fond. Le tout accompagné cette fois-ci du message : « A Nice, la France attend Sarkozy. Un bide » .

  Conflit d’intérêts

 
Le Point.fr du 11/09 : conservateur et ex-ministre espagnol de l’Agriculture et de l’Environnement, Miguel Arias Cañete a été désigné commissaire à l’Énergie et au Climat. Un portefeuille inédit, dans la mesure où les deux sujets, étroitement liés, étaient jusqu’à présent séparés. Ils concernent des chantiers de première importance, puisque l’Union européenne affiche toujours des objectifs parmi les plus ambitieux au monde pour le développement des énergies renouvelables et la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Problème, l’Espagnol a gardé des liens financiers avec Petrologis Canarias SL, qu’il a présidé jusqu’en 2012. Selon sa déclaration d’intérêt publiée sur le site du Parlement européen en juin, l’homme détient ainsi 2,5 % des parts de Petrologis Canarias SL et de Petrolifera Ducor SL, deux firmes pétrolières. Peut-il préparer l’après-pétrole dans ces conditions ? Les critiques n’ont en tout cas pas tardé à pleuvoir. Le parti écologiste espagnol Equo voit dans la nomination d’un homme qui incarne « l’antithèse de la protection du climat et des énergies renouvelables » une « insulte à l’intelligence ».
 

En France, l’ancienne ministre de l’Écologie Delphine Batho a dénoncé « un conflit d’intérêts majeur et manifeste par rapport aux fonctions qu’il doit exercer », et appelle à sa révocation. De même, EELV trouve que « Monsieur Cañete » ne peut « incarner la révolution énergétique dont les Européens ont urgemment besoin » et qu’il « cumule les défauts ».

Le nouveau commissaire est aussi critiqué pour ses propos sexistes. Lors de la campagne pour les élections européennes, il menait la liste du Parti populaire. Le lendemain d’un débat télévisé avec son opposante socialiste, il avait justifié sa contre-performance en lâchant que « le débat entre un homme et une femme est très compliqué. Si l’on abuse de sa supériorité intellectuelle, on ressemble à un machiste en train de coincer une femme sans défense ».

Avant de prendre leurs nouvelles fonctions, des auditions de chacun des 27 commissaires - soit 28 membres avec le président Jean-Claude Juncker - seront menées par les parlementaires européens entre le 29 septembre et le 3 octobre. L’occasion pour Miguel Arias Cañete de faire montre de sa « supériorité intellectuelle ».

  Bracelet électronique

 
Marianne.net du 10/09 : les géants du net, dont Apple n’est pas l’un des moindres représentants, collectent précieusement toutes les données que nous acceptons — ou non — de leur céder. Cela peut se retourner contre nous, en témoigne ce récent scandale des photos de célébrités nues volées dans l’espace de stockage virtuel d’Apple. L’« incident » semble avoir été totalement occulté dès l’annonce des nouveaux produits bientôt commercialisés par la marque. […]
 
Parmi ces « révolutions » qui vont venir « solutionner » les problèmes de notre quotidien. Il y a tout d’abord la possibilité de payer avec notre iPhone, une « toute nouvelle expérience de paiement ». En quoi est-ce euphorisant de substituer notre désormais antique carte bleue à un téléphone mobile ? Notre carte bleue, si archaïque qu’elle soit, ne se décharge pas, ne se brise pas quand elle tombe par terre, coûte moins cher et reste imbattable question poids et finesse. Apple devrait toucher une commission à chaque transaction effectuée via son « expérience de paiement »…
 

L’autre « innovation majeure », c’est l’Apple Watch, une montre connectée. […] Sous couvert de préserver notre santé, Apple souhaite en réalité piller nos données médicales. C’est donc pour notre propre bien-être qu’un capteur cardiaque est intégré à l’objet. C’est pour notre bien que le système d’exploitation iOS 8 contient l’application Health, qui nous incite à partager nos données de santé afin que notre téléphone nous alerte lorsque nous avons des comportements à risque.

C’est sûrement pour notre bien qu’Apple envisage de partager ces données avec des mutuelles...