Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Livres > Parlons le français

Parlons le français

Ecrit le 8 octobre 2014

Arrêtez le massacre !

Jean Maillet est l’auteur de plusieurs livres sur la langue française dont Donner de la confiture aux cochons (Editions de l’Opportun) et ’’500 expressions populaires expliquées’’

Il vient de publier « Arrêtez le massacre » où il traque les périssologies et les anglicismes, dresse un florilège des liaisons mal [t] à-propos et pourfend les barbarismes.

On redécouvre ainsi l’art de « cohabiter ensemble » et de « s’entretuer entre eux » et la beauté d’un ciel « constellé d’étoiles » ou d’une « dune de sable », sans parler d’un « précédent dans le passé » et de « tri sélectif ». L’auteur épingle le vocabulaire anglicisé des entreprises : briefing, brainstorming, burnout, business, forwarder, loser, mailing, manager, marketing, phoning, start-up, winner, etc. « Qu’avons-nous besoin de coach alors que nous avons, compte-tenu des nuances : entraîneur, mentor, tuteur, précepteur, conseiller, accompagnateur ou guide ? ».

Jean Maillet réexplique l’importance de la ponctuation :

  • L’inspecteur dit : ’’le maître est un imbécile’’
  • ’’L’inspecteur, dit le maître, est un imbécile’’

« Les accords erronés, les constructions tordues, les propositions bancales, bref le mauvais agencement des éléments grammaticaux, corrompent de plus en plus souvent le discours des professionnels de la parole » et votre journal, La Mée, n’y échappe mal, malgré sa vigilance.

Le livre se termine par une citation d’un homme politique français disant : « on s’demande c’est à quoi ça leur a servi toutes ces années pour avoir autant de mauvais sens » : une citation dont l’exceptionnel caractère amphigourique a parfaitement mérité les honneurs de la presse française à l’époque (mars 2009).

Presque trois cents pages, un index alphabétique et plein de choses à découvrir provoquant parfois le rire comme cette citation : « A la Réunion, six cents pompiers sont sur le pied de grue ».

(Editions de l’Opportun, 18 €)

Afterwork et autres maux