Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > L’ARCEL à St-Aubin-des-Châteaux

L’ARCEL à St-Aubin-des-Châteaux

Ecrit le 5 novembre 2014

 ARCEL  , pour l’animation de la vie locale

L’association Arcel   (Animations Rurales Culture et Loisirs) est l’une des trois associations d’animation locale de la Com’Com’   du Castelbriantais (les deux autres étant : Rencontres   et Relais Accueil Proximité). L’ARCEL   fêtera ses trente ans au cours de l’année 2015, elle est agréée par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale et est reconnue comme ’’Espace Vie Sociale’’ par la CAF (Caisse d’Allocations Familiale). Elle est soutenue par le Conseil Général dans le cadre du COLA (contrat objectifs animation Vie Locale) sur le Centre Aéré, l’action sociale, l’action culturelle, la démarche d’Éducation Populaire. Elle a été retenue en 2014, dans le cadre du programme Leader du Pays de Châteaubriant  , pour son projet global socio culturel, éducatif et social, et la gestion de l’outil culturel du studio d’enregistrement et de répétition de Saint Aubin des Châteaux. Elle a reçu le soutien de la réserve parlementaire d’Yves Daniel pour 2014 et bénéficie de deux salariés mi-temps

 Le programme d’actions

L’ARCEL   EN 2014 c’est plus de 400 adhérents venant de 29 communes, 23 contrats à temps partiel dont 14 emplois en juillet, 3800 heures de bénévolat cumulées par an. Une association répartie en 5 domaines d’activités :

  • ● Animation de la vie locale
  • ● Pôle Musique Aubin d’son
  • ● Manifestations annuelles
  • ● Ateliers hebdomadaires
  • ● Centre de loisirs

L’Animation de la vie locale, s’adresse aux jeunes : par exemple : ● Réalisation d’une fresque avec l’aide d’une artiste peintre, ● Reportage Vidéo ● Collectage de la mémoire vivante ● Séjours vacances et sorties diverses ● Actions Solidarité, etc.

Mais il y a aussi des actions en direction des parents (lire plus loin) et de toute la population : Rencontre mensuelle avec l’Art du Fil, échanges sur les savoir-faire, Café tricot avec le foyer Ehretia, Aide au départ en vacances et sorties à la journée (été 2015), Conférence sur la prévention santé, marché de Noël, etc.

 Les autres projets en réflexion :

  • ● RDV Café-parents un mardi soir par mois à partir d’octobre à St Aubin et Ruffigné
  • ● Atelier famille en percussion Africaine
  • ● Atelier chansons-comptines
  • ● Conférence sur les dangers d’internet à Ruffigné
  • ● et tout ce que les habitants voudront bien proposer !

Un beau local, inauguré le 24 octobre 2014, a été réalisé en commun par la municipalité de St Aubin (pour la salle des associations, avec une belle salle, des sanitaires et des placards) et la Com’Com’   (pour le studio d’enregistrement).


Le Pôle Aubin d’son propose une formation aux techniques son et lumières, à l’enregistrement, et au mixage des projets des groupes. Il peut même louer une sonorisation pour les soirées et prêter « Un pack DJ ». Il propose des cours de Guitare/Batterie, de Percussions africaines, et une formule « big band » pour les chanteurs et musiciens.

Il y a aussi des ateliers hebdomadaires : gymnastique d’entretien, danse modern’jazz, informatique, conversation anglais-français, scrapbooking, peinture artistique, sculpture, jardinage, zumba, yoga, marche nordique.

Des événements annuels sont programmés. A retenir : Café-concert de Noël, Festival Cru d’la Mée, Karaoké-Repas, Fête de la musique, Randonnée-gourmande, Soirées-cabaret et Réveillon de fin d’année. Sans oublier le Centre de Loisirs, un des plus dynamiques de la Communauté de Communes du Castelbriantais avec 166 jeunes (enfants et ados) accueillis en 2014, 14 emplois saisonniers : animateurs et aides logistiques .


Ecrit le 5 novembre 2014

 La girafe et le chacal

Une trentaine de parents ont répondu présents à la soirée débat organisée par le pôle Animation vie locale de l’association ARCEL   sur les relations parents enfants, à St Aubin des Châteaux. Ils venaient de Louisfert, St Aubin des Châteaux, Châteaubriant, Rougé, Ruffigné, Soudan, ainsi que de Bain de Bretagne (35).

L’intervenante Bérangère Baglin a présenté avec clarté sa démarche, en s’appuyant notamment sur la méthode de la Communication Non Violente. Elle a montré que les règles de communication relationnelle pouvaient fonctionner aussi bien dans les relations familiales entre parents enfants que dans le couple, et aussi dans les relations professionnelles au sein du monde du travail.

La girafe et le chacal - dessin de Moon - 06 87 32 77 47

Les situations exposées étaient concrètes et les outils de résolution utilisés très symboliques et efficaces : exemple de la comptine sur le chacal et la girafe.

  • - Le Chacal : un animal agressif, hurleur, fourbe, centré sur lui même, parfois charognard, bref… que des qualités…
  • - La Girafe : une vision haute, éclairée et sereine, avec le plus gros cœur qui soit.
  • Lors d’un litige, nous avons une tendance naturelle à nous comporter en Chacal. La communication non-violente nous préconise une prise de recul sur la situation, afin d’adopter un nouveau comportement : celui de la Girafe. Cela permet de désamorcer un litige dans la douceur et la non-violence, contrairement au mode Chacal qui entretiendra le conflit, voire même l’amplifiera.

Imaginez que vous soyez en colère contre votre partenaire. Comment allez-vous exprimer vos sentiments sans qu’il ou elle ne se sente agressé(e) ? De même, comment accueillir ou comprendre ses reproches à votre encontre sans vous sentir cruellement blessé(e) ? Un petit livre intitulé « Quand la girafe danse avec le chacal » (de Serena Rust) détaille les quatre étapes essentielles pour que votre communication soit constructive, satisfasse les besoins de chacun de manière harmonieuse et égalitaire. Aller vers l’autre, avec empathie et compréhension, met fin aux éternels conflits, rancœurs et attitudes belliqueuses, qui « plombent » notre vie quotidienne. La méthode proposée donne les clés d’une communication sans violence. Elle prend racine sur les idées de Marshall B. Rosenberg, un médiateur mondialement connu, qui prône le retour à des relations saines et épanouissantes, à la mise en œuvre d’un monde de paix et de cordiale entente.

« Aussi longtemps qu’un être humain ne se rencontre pas lui-même dans le regard et dans le cœur de ses semblables, il est en train de fuir. Aussi longtemps qu’il n’admet pas que ses semblables prennent part à sa vie la plus profonde, il n’y a pas de sécurité affective. Aussi longtemps qu’il craint d’être pénétré par le regard des autres, il ne peut pas se reconnaître, ni reconnaître ses semblables... il restera donc seul. Car tout est relié à tout » disait Hildegard de Bingen, femme de lettres du XIIe siècle

Une prochaine rencontre sera proposée aux parents en novembre pour donner une suite à cette première initiative  . Si vous êtes intéressés appelez l’association ARCEL   au 02.40.28.31.68 ou envoyez un courriel : arcel  .asso@orange.fr Contact : Eric Papion, animateur à l’ARCEL  . Site internet de l’ARCEL


Ecrit le 14 décembre 2016

 La place des émotions

Une vingtaine de personnes ont bravé le froid pour assister à la soirée débat organisée par l’Association ARCEL   sur le thème des émotions à St Aubin des Châteaux le mardi 29 novembre 2016. La soirée était animée par Anne Ruesche, psychologue.

Cette soirée finissait un cycle de soirées- débats en partenariat avec l’association Ecole-des-parents-44, après le sujet de l’accompagnement scolaire en octobre 2015 et le thème de la Communication Positive en juin 2016 à Ruffigné.

L’intervenante a rappelé la place des émotions dans l’identification des besoins. C’est « une marmite » à ouvrir délicatement. Apprenons à décoder les émotions car elles nous guident à revenir sur une écoute de soi. En premier, il s’agit d’être là, d’entendre l’émotion de l’enfant, de la prendre en compte. L’adulte doit veiller à faire des retours positifs à l’enfant, cela va l’aider dans une reconnaissance positive et la construction de son estime de soi.

La présentation sur video projecteur était ponctuée de situations concrètes et pertinentes avec les personnes présentes dans la salle. En conclusion, Anne Ruesche invite les adultes à verbaliser avec l’enfant son ressenti afin de diminuer l’intensité de ses émotions les plus désagréables. L’empathie, l’écoute active et la bienveillance sont de bons outils dans la gestion des émotions.

Si vous souhaitez participer à la suite cette réflexion ou proposer des thèmes, etc ayant trait à la parentalité, vous pouvez contacter l’Association ARCEL   au 02.40.28.31.68
Courriel : arcel  .asso@orange.fr