Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 19 novembre 2014.

Mée-disances du 19 novembre 2014.

Ecrit le 19 novembre 2014.

  Journée anti-Malala

 
Lefigaro.fr du 12/11 : Au Pakistan, le 10 novembre est désormais une journée anti-Malala. C’est une fédération d’écoles privées, représentant près de 150.000 établissements scolaires, qui en est à l’origine. Pour son directeur, la dernière lauréate du prix Nobel de la paix a « critiqué l’idéologie pakistanaise, ainsi que la religion et la constitution du pays ». [...]
 
La fédération des écoles privées avait déjà interdit l’année dernière à ses membres d’acheter les mémoires de l’adolescente. La jeune femme est aussi accusée de faire preuve de trop d’empathie à l’égard de Salman Rushdie, sur lequel pèse toujours une fatwa iranienne qui appelle à l’assassinat. L’Iran accuse cet essayiste et romancier britannique d’origine indienne de blasphème envers l’Islam et le prophète Mahomet dans son livre Les Versets sataniques.

  Jouyet la gaffe

 
Le Canard enchaîné du 12/11 : à Matignon, un collaborateur de Manuel Valls, haut fonctionnaire dans le civil, se permet cette remarque instructive : « Quand on est secrétaire général de la Présidence, c’est-à-dire numéro 2 de l’Élysée, qu’on est en contact chaque jour avec les plus hauts fonctionnaires de Bercy, du secrétariat général de la Défense nationale, du ministère de l’Intérieur ou des services spéciaux, on ne s’expose pas à ce genre d’histoire et, surtout, on ne confirme pas à des journalistes l’existence d’une rencontre qui devait rester secrète ». Et le même de souligner : «  je ne vois pas qui, demain, ira confier un secret à Jouyet sans craindre de le retrouver dans un journal. »
 
La « promotion Voltaire  » serait rebaptisée promotion « Faut S’taire  » !

  Le Slip Français

 
Lexpress.fr du 12/11 : En trois ans, Le Slip Français, qui vient d’ouvrir son premier magasin, a vendu plus de 50 000 sous-vêtements. Au-delà des espérances de son fondateur qui a lancé son site Internet en septembre 2011 avec seulement 600 slips en stock, tous fabriqués en Dordogne. Un développement que la marque de sous-vêtements 100% made in France doit à la qualité de ses produits mais aussi grâce à sa communication affûtée. 
 
Lors des élections présidentielles de 2012, une campagne de pub est lancée avec pour slogan « le changement de slip c’est maintenant », référence au candidat Hollande. La même année, une vidéo intitulée La surprise du chef atteint plus de 900 000 vues sur YouTube. En 2013 Le Slip Français lance le « slip qui sent bon ».
 
Installé dans sa nouvelle boutique parisienne dans le 3è arrondissement, Guillaume Gibault, 28 ans, diplômé d’HEC, explique que l’ouverture d’une boutique est un gage de crédibilité, en France comme à l’étranger : « Depuis l’ouverture il y a un peu plus de deux semaines nous avons vu énormément de monde, et pas seulement des habitués de notre site. Il y a des familles, des touristes, des curieux...  » 
 
Ndlr : Il ne manque que Montebourg ! 

  Contraste

L’un culmine à 2,51 mètres, l’autre ne fait que 54,6 cm. L’homme le plus grand du monde, le Turc Sultan Kösen, a rencontré à Londres le plus petit, Chandra Bahadur Dangi, un Népalais.

  Lettre anonyme invitation au suicide

 
Lexpress.fr du 13/11 : « Quand Martin Luther King a reçu cette lettre, il y a 50 ans, il a tranquillement informé ses amis que quelqu’un voulait l’amener à se suicider, et qu’il imaginait bien qui cela pouvait être », raconte l’historienne Beverly Gage, dans le New York Times, qui a publié cette semaine le fac-similé d’une lettre anonyme retrouvée dans les archives nationales américaines. 
 
La lettre est censée avoir été envoyée par un admirateur déçu qui dénonce la « perversion » du leader des droits civiques, ses « orgies sexuelles ». Elle menace de faire savoir au public « ce qu’il est vraiment, un démon, une bête anormale ». « Votre fin approche, poursuit le corbeau (...) vos diplômes »honoraires« et votre prix Nobel n’y pourront rien ». Après des insultes grossières, la lettre se conclut par une injonction à en finir. « Il ne vous reste que 34 jours pour le faire. » Une allusion à la date à laquelle Martin Luther King devait recevoir le prix Nobel à Oslo. 
 
Le patron du FBI, John Edgar Hoover, était obnubilé par le pasteur. Dénonçant le militant « comme le plus célèbre menteur du pays », il avait cherché à accuser Luther King de liens avec les communistes, sans succès. Dans le même temps, le leader devenait de plus en plus charismatique et s’était vu décerner le prix Nobel de la paix, en octobre 1964. Il fallait donc à tout prix le faire chuter. 
 
C’est l’un des assistants de Hoover qui aurait écrit la fameuse lettre, envoyée dans un colis avec une cassette où étaient enregistrées ’’des preuves’’ des infidélités conjugales du héros du mouvement noir. 
En 1964, la presse était beaucoup plus prudente qu’aujourd’hui, conclut Beverly Gage. L’affaire fit un flop. Mais avec le goût exacerbé des médias d’aujourd’hui pour les affaires de mœurs, qui sait si la carrière de Martin Luther King n’aurait pas été brisée ? En tout cas l’homme a été assassiné le 4 avril 1968,

  Les banques françaises aux paradis

 
L’Obs du 13/11 : Depuis la loi bancaire, tous les établissements doivent rendre publique l’activité de leurs filiales pays par pays. Résultat : un tiers des filiales hors de France des cinq plus grandes banques françaises se situent dans les paradis fiscaux. BNP-Paribas détient ainsi 31% de ses filiales étrangères dans ceux-ci. Le chiffre grimpe à 54% pour le Crédit mutuel. Le Luxembourg semble le pays le plus prisé, le chiffre d’affaires généré là-bas est trois fois supérieur à ceux des autres pays. Les banques plébiscitent aussi la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande et la Suisse. […]
 
Le rapport de « Paradis fiscaux et solidaires », qui pointe en particulier le Luxembourg, intervient une semaine après les révélations de la presse, dites « Luxleaks », sur le système d’évasion fiscale massif mis en place dans le Grand-duché au profit des multinationales. Entre 2002 et 2010, le Luxembourg aurait passé des accords fiscaux avec 340 multinationales, dont Apple, Amazon, Ikea, Pepsi, Heinz, Verizon ou AIG, afin de minimiser leurs impôts.

Mais le Luxembourg serait loin d’être le seul pays concerné par l’évasion fiscale, a souligné un groupe d’ONG, dont Oxfam France et CCFD-Terre Solidaire. Dans un rapport, il compare les politiques mises en place dans 15 États de l’Union européenne (UE) en matière de lutte contre l’évasion fiscale et de garantie de la transparence.
 
Le résultat est très décevant. Les progrès sont extrêmement lents et même la France, longtemps leader sur ces questions, semble faire machine arrière, désormais plus préoccupée par la compé-titivité de ses entreprises multinationales.

Selon le groupe d’ONG, l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Espagne et la Suède sont les « mauvais élèves » en matière de transparence, en raison du manque d’informations disponibles sur les propriétaires réels de leurs entreprises et de leur résistance aux initiatives de l’UE pour promouvoir la transparence sur la propriété des entreprises et des trusts.
 
Les ONG se penchent en particulier sur les conventions fiscales signées avec les pays en voie de développement, qui « poussent souvent pour la réduction des taux d’imposition des transferts financiers » sortant de ces pays, où le revenu de l’impôt sur les sociétés est pourtant « désespérément nécessaire ».

Lire le rapport Paradis fiscaux


Note du 17 décembre 2014

 Le premier qui dit la vérité, il sera arrêté ...

Plusieurs centaines d’accords fiscaux ont été passés entre l’administration des contributions directes du Luxembourg et 340 multinationales, dont Apple, Amazon, Ikea, Pepsi, Heinz, Verizon et AIG
permettant à ces dernières de ne presque pas payer d’impôts. C’est l’affaire LuxLeaks ! Une gigantesque affaire d’évasion fiscale ’’agressive’’ et de fraude fiscale. On estime que, dans le monde, il y a 21 000 à 31 000 milliards de dollars dissimulés dans des paradis fiscaux. La France serait ainsi privée de 80 milliards d’euros par an.

Mais la personne qui a mis au jour le système LuxLeaks vient d’être arrêtée au Luxembourg pour « vol de documents ». Et celle qui, en Suisse, a alerté sur le scandale HSBC, a été accusée de violation du secret bancaire.

Ouf, la ’’morale’’ est sauve !!!!!!!!!!!