Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Le bilan du Pays de Châteaubriant, au 15 novembre 2014

Le bilan du Pays de Châteaubriant, au 15 novembre 2014

Ecrit le 19 novembre 2014

Les élus de La Voie Citoyenne ont publié un communiqué, interpellant le Président A.Hunault sur l’avenir du Pays de Châteaubriant  . A.Hunault, piqué au vif par la parution dans Ouest-France, a commis une mise au point. Ainsi, les discussions qui ne peuvent avoir lieu dans l’enceinte des assemblées territoriales, se déroulent sur la place publique. Rigolo !

Alors, que dit-il, ce cher homme ? Exactement ce que nous avons dit : que le Pays de Châteaubriant   est une tirelire récoltant du fric, qui est dispensé ensuite en diverses ’’actions’’. Ce n’est pas contestable ! le texte du communiqué est ici 

Le communiqué dit :
« L’Union européenne a attribué au ’’Groupe d’Action Locale LEADER’’ du Pays de Châteaubriant   une aide de 2,8 M€ pour 180 opérations innovantes de 2003 à 2015. L’Etat a accompagné deux ’’Pôles d’Excellence Rurale (PER)’’ avec plus de 2 M€, et a soutenu la Maison de l’emploi avec 2 M€. Le Conseil Régional des Pays de la Loire a mobilisé, quant-à-lui, 14 M€ pour réaliser 96 opérations totalisant 57 M€ d’investissement 
.
Le Pôle d’Excellence Rurale 1re génération a permis d’engager un programme de valorisation économique des bio-ressources qui a généré 24 M€ d’investissements, et contribué au maintien de 466 emplois dans les entreprises industrielles et agricoles du territoire. [Ndlr : 466 ? on calcule ça comment ?]

Plusieurs équipements ont été construits pour aider à la structuration d’une filière bois énergie : la chaufferie bois de l’hôpital de Nozay, la chaufferie bois et réseau de chaleur de la Ville de Châteaubriant alimentant le quartier de la Ville aux Roses et des équipements majeurs (Pôle de Santé, lycée public…), la plateforme de stockage de bois à Nozay.

Deux des plus grandes entreprises de l’industrie agro-alimentaire du Pays de Châteaubriant   ont été accompagnées pour développer la production de biogaz. L’entreprise Castel Viandes, dont le siège est à Châteaubriant et une plateforme logistique à Puceul, a aménagé un atelier de thermo-coagulation du sang pour l’alimentation animale et la méthanisation.

JPEG - 14.6 ko
Centrale Valdis à Issé

L’entreprise Sarval Ouest, située à Issé, s’est associée à la coopérative Terrena, à Castel Viandes, à 48 exploitants agricoles, et à la société Verdesis pour construire la centrale Valdis, plus grande unité de production de biogaz de Loire Atlantique.
[Ndlr : et combien de créations d’emplois ?? Mystère !]

Le Pôle d’Excellence Rurale 2e génération, attribué sur 2011-2015, facilite, quant-à-lui, la réalisation de trois investissements intercommunaux améliorant les services : un espace santé bien être dans l’espace aquatique à Châteaubriant, une crèche halte-garderie à Derval, et une maison de santé à Nozay.

JPEG - 15 ko
Maison de Santé, Nozay

Le Pays de Châteaubriant   est le seul territoire des Pays de Loire à être labellisé « PER 2 » avec une dotation d’1,5 M€. Cela a permis d’accorder 600 000 € d’aide de l’Etat à la construction de la maison de santé de Nozay qui va, en relation avec le Pôle de Santé de Châteaubriant, contribuer à une présence et permanence médicale de proximité ».

Toujours selon le communiqué, « Entre 2007 et 2010, les flux quotidiens d’habitants de la Région de Nozay tra-vaillant sur Châteaubriant et la Commu-nauté de Communes du Castelbriantais augmentent de 28,18 %. »

[Ndlr c’est vrai mais voyons les graphiques. Les habitants de la Région de Nozay qui ne travaillent pas dans la Communauté de Communes de Nozay s’orientent massivement vers Nantes Métropole. La deuxième destination est la Com’Com’   d’Erdre et Gesvres. La destination castelbriantaise n’arrive qu’en 3e position.

JPEG - 12.5 ko
Flux quotidien domicile-travail sortant de la CCRN

Le communiqué dit aussi que : « cette situation s’explique par la vitalité des 3 pôles économiques du Pays : Châ-teaubriant qui, en 2010, compte 8 767 emplois sur la Ville (45% des emplois du Pays), et 10 079 emplois en intégrant les Communes d’Erbray, Louisfert et Soudan où se situent les principales zones d’activités économiques limitrophes (Bi-gnon, Bergerie et Hochepie), Derval (1 219 emplois), et Nozay (1 779 emplois) ».

Image : Future maison de santé à Nozay

[Ndlr : Jean Louër ne va pas être content ! Lui il compte 2400 emplois dans la CCSD  ]

 Commentaires :

Vous remarquerez : des chiffres, des chiffres, qui ne veulent pas dire grand-chose. Interrogez donc vos élus municipaux, demandez-leur de citer 10 actions, sur les ’’180 opérations innovantes’’ et vous verrez qu’ils seront bien en peine de vous répondre ! Interrogez-les aussi sur les ’’96 opérations’’ et vous verrez le résultat ! Le vent qui fait ronfler la cheminée ne chauffe pas la maison.

Voyons donc les 180 opérations innovantes, en examinant le site internet du Pays de Châteaubriant  . Cherchons les mots LEADER, GAL, action locale, programmation, fonds européens, comité … hé ben rien ! Mais c’est sans doute parce que le moteur de recherche du site est inefficace. Bon, en regardant le ’’plan du site’’ on finit par trouver.

Liste des opérations 2000-2006 

Liste des opérations 2007-2013 

Cela fait bien 180 actions, en 14 ans. C’est bien, et il y a des réalisations intéressantes, mais pas de quoi sauter au plafond. Allez-y voir ! En particulier sur la période 2007-2013, pour la Com’Com’   du Castelbriantais, cherchez ce qui favorise la vie associative, le vivre-ensemble, l’emploi, la mobilité … vous aurez vite fait le compte ! Cherchez ce qui favorise la cohésion entre la ville-centre et les petites communes, vous aurez vite fait le compte !

JPEG - 11.5 ko
Migrations CCC
JPEG - 6.1 ko
Migrations CCC (tableau)
Télécharger le document : Déplacements domicile-travail , format pdf de 1.2 Méga octets

 Avenir ?

L’avenir, dit le communiqué, sera rose :
« Le PETR, pôle d’équilibre territorial et rural, va permettre d’améliorer l’organisation des collectivités qui vont se doter d’un projet de territoire précisant une ambition partagée qui sera déclinée dans un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT  ).

Le PETR sera aussi l’occasion, conformément à l’esprit de la loi, de conforter le dialogue avec le Pôle Métropolitain Nantes St Nazaire sur les enjeux communs d’aménagement du territoire ».

Commentaire : comme c’est émouvant !
Dans ce Pays où les élus ne se réunissent pas, dans ce Pays où les élus ne discutent pas, nous allons avoir « une ambition partagée » ? Nous allons avoir un « Schéma de Cohérence Territoriale », alors que A.Hunault veut tout pour Châteaubriant et que Jean Louër veut tout pour Derval ? Nous allons « conforter le dialogue avec le pôle Métropolitain » alors que ce dialogue n’existe pas ?

Sérieusement, nous demandons à voir !

signé : BP  


Ecrit le 19 novembre 2014

 Coup de colère

On ne peut qu’être en colère quand on voit ce qui se passe au Pays de Châteaubriant  . Voici quelques échos :
– la Com’Com’   de Nozay a demandé à faire partie du Programme Leader avec les Com’Com’   de Blain, Loire-et-Sillon et Erdre-et-Gesvres. « Leurs fiches-actions nous conviennent tout à fait et ces trois Com’Com’   nous accueillent à bras ouverts ». Rappelons que la Com’Com’   de Nozay ne veut plus faire partie du Pays de Châteaubriant   parce qu’il n’y a pas moyen de travailler avec Alain Hunault et Jean Louër. C’est la vraie raison mais elle n’est pas dite comme ça !
– la demande de fonds européens dans le cadre du programme Leader, pour la période 2014-2020 est à déposer pour le 28 novembre. Elle ne concernera sans doute que les Com’Com’   de Châteaubriant et Derval. Territoire rabougri. On entend dire que Jean Louër est très en colère contre Alain Hunault, mais, comme d’habitude, il dit cela en petit comité sans vraiment s’imposer face à l’intéressé.
– Il paraît que nous pourrions disposer de 14 €/habitant, si la Région Pays de Loire veut bien nous les accorder (sans doute que oui). 70 % de cette somme seraient sûrement accordés, les 30 % restants dépendraient de la qualité de la préparation. Et là, bof, c’est pas terrible !
– Le Conseil de Développement a écrit aux élus du territoire le 11 juin dernier pour leur rappeler l’échéance du 28 novembre, mais rien n’a été fait.

Finalement, ces derniers jours, une réunion (une seule) a eu lieu sur chacun des thèmes suivants : économie-emploi, environnement-énergie-transports, et solidarités-humaines-et-territoriales : ré-flexion de courte durée ! Une réunion plénière aurait lieu le 24 et une réunion des élus du Pays peut-être le 25 ou le 26 : les 12 élus des Com’Com’   de Châteaubriant, Derval, Nozay ou plus sûrement les 9 de Châteaubriant et Derval. Et ils voteront OUI à toutes les propositions qui leur seront faites, sans avoir vraiment réfléchi à ces propositions.
– Le Préfet va faire connaître bientôt le périmètre retenu pour l’élaboration du SCOT   du Pays de Châteaubriant   (Schéma de Cohérence Territoriale). Le précédent datait de juillet 2009 et, en 5 ans, il ne s’est RIEN fait !

Pour connaître le programme Leader voir le document 

Voir aussi le site internet du Conseil de Développement 

140 jours

On annonce un Conseil Municipal à Châteaubriant pour le 19 novembre 2014. Quoi ? Déjà ? Le dernier remonte au 2 juillet, il ne se sera donc écoulé ’’que’’ 140 jours ! Et dire que, dans les petites communes, ’’ils’’ font des conseils à peu près tous les mois, ouverts aux citoyens bien sûr ! Oui mais, à Châteaubriant, les décisions se prennent en secret et la rareté des conseils incite les citoyens à s’en désintéresser.


La rupture est consommée


Ecrit le 26 novembre 2014

 Fusions en vue

Réunion de la Com’Com’   de Nozay, ce 19 décembre 2014, annonçant tranquillement une candidature Leader avec les Com’Com’   d’Erdres et Gesvres, Loire et Sillon et Blain, ce qui fera en tout 2,4 millions d’euros. Les deux Com’Com’   de Châteaubriant et Derval présenteront, elles, un programme quatre fois moins important

Il semble que des évolutions vont se poursuivre avec, probable, l’éclatement de la Com’Com’   de Blain : la commune de Bouvron pourrait rejoindre Loire-et-Sillon, tandis que les trois autres communes pourraient rejoindre les sept communes de la Com’Com’   de Nozay pour constituer une entité plus importante.

La Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) réunie le 7 novembre 2014, s’est prononcée pour des Com’Com’   de 30 000 à 50 000 habitants. Si la CCRN   s’unit à Blain, Le Gâvre   et Fay, cela lui fera 30 000 habitants. La Com’Com’   de Derval, avec ses 11 000 habitants n’aura pas d’autre choix que de fusionner avec celle de Châteaubriant (33 000 habitants). Un groupe d’études est constitué par la CDCI à ce sujet.


NOTES:

Claire Theveniau explique que la C.C.R.N. veut quitter le pays de Châteaubriant