Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Leader 2014-2020 et croissance verte

Leader 2014-2020 et croissance verte

Ecrit le 3 décembre 2014

Pays, le dernier repas, froid

Pas glacé, non, mais froid ! Le Pays de Châteaubriant   (trois Com’Com’   de Châteaubriant, Derval, Nozay) s’est réuni le 25 novembre 2014. Les deux premières Com’Com’   d’abord, la troisième n’étant convoquée qu’à la fin, à la même heure que les journalistes. Ce fut bref, ce fut froid ! C’était juste pour entendre que les deux Com’Com’   de Châteaubriant et Derval ont présenté une candidature pour des fonds européens Leader, mais sans Nozay (puisque cette Com’Com’   candidate avec Erdre-et-Gesvres, Loire-et-Sillon et le Pays de Blain) et que Châteaubriant-Derval ont l’intention de répondre ensemble à un appel à projet.

On ne sait toujours pas ce que décidera le Préfet le 9 décembre prochain mais, d’évidence, la séparation de corps est actée : Nozay ne veut plus travailler avec Châteaubriant et Derval. Il ne serait pas pensable de le lui imposer ! Une petite consolation : il est prévu de ’’conforter le dialogue du Pays de Châteaubriant   avec les territoires limitrophes’’, le centre hospitalier de Châteaubriant-Nozay-Pouancé et le CLIC   (centre local d’infor-mation et de coordination) permettront quand même la rencontre des élus de Châteaubriant-Derval et Nozay. Ces derniers ont consenti à dire (quand la presse a été éjectée) qu’ils ont quelques problèmes avec des éoliennes. Il n’a pas été question de l’antenne nozéenne de la Maison de l’Emploi.

Il reste donc Châteaubriant (33 000 habitants) et Derval (10 000 habitants) ensemble. Beau déséquilibre. Même si les apparences seront sauvegardées, Derval devra se défendre becs et ongles !

Bon alors, cette candidature « Leader » ?

Comme nous le disions, il n’y a eu que trois réunions thématiques les 6-13-20 novembre et une mise en commun le 24, Seuls étaient présents les 9 élus ’’pays’’ de Châteaubriant-Derval (et encore pas à chaque fois) et quelques représentants du Conseil de Développement et de quelques organismes (Chambre d’Agriculture, Chambre des Métiers, association des In-dustriels, hôpital). Le Conseil de Déve-loppement a apprécié la démarche parce que, pour une fois, il a eu le sentiment d’être écouté par des élus qui, sans cela, ne viennent jamais à ses réunions. En revanche les maires et autres élus des communes n’ont pas été appelés à participer, non plus que les ’’forces vives’’ On peut donc parler d’une ’’phase de concertation’’ très réduite !

Le « Plan de développement Leader 2014-2020 » a prévu 13 actions (ça porte bonheur ?) autour de :

  • 1) Economie-Emploi-Formation
  • 2) Environnement-Transition Energétique-Mobilité
  • 3) Solidarités humaines et territoriales.

On y trouve des évidences : promouvoir les atouts du territoire, soutenir le tourisme  , encourager l’organisation de sessions de formations continues, déve-lopper la prévention et l’information santé.

On y entend qu’il va falloir « accompagner l’élaboration du SCOT   » ce schéma de cohérence territoriale qu’on attend depuis si longtemps ! Il va falloir favoriser « les mobilités bas carbone (optimisation des transports collectifs, déplacement doux, vélo route voie verte, covoiturage) ». Est-ce à dire qu’il y aura soutien des actions entreprises dans des associations ?

On y lit aussi qu’il va falloir « inciter l’installation et l’organisation en réseau des professions de santé » et soutenir les initiatives en faveur des services à la personne, en « accompagnant les bénévoles ».

Ces éléments laissent donc un petit espoir…. à condition qu’il y ait un changement de comportement des élus.

C’est ce que traduit très bien le Conseil de Développement en disant qu’il ne faut pas se limiter à un Comité de Programmation chargé de distribuer des subventions, mais qu’il faut permettre « l’échange entre les acteurs privés et les élus », renforcer « les liens entre les acteurs pour véhiculer une image forte et positive du territoire (dynamique économique, offre de santé…) », mettre en réseau les acteurs sur les différentes thématiques et enjeux, avec la création de dynamiques collectives au sein du territoire.

Bref, il ne faut pas laisser le programme Leader entre les seules mains de neuf élus, il faut associer tous les élus et tous les acteurs non-élus !

Si vous voulez lire le Plan de développement Leader 2014-2020, consultez les documents joints à cet article. Sur ce plan Leader, les élus de Nozay, qui souhaitent quitter le Pays de Châteaubriant  , n’ont pas pris part au vote. Pas plus sur la délibération suivante qui est une « déclaration d’intention » de répondre à l’appel à projets de l’État : « territoires à énergie positive pour la croissance verte »

Télécharger le document : plan développement leader 2014-2020, format doc de 23.1 kilo octets
Télécharger le document : Leaser, avis du Conseil de Développement, format doc de 13.8 kilo octets
Télécharger le document : Projet croissance verte, format doc de 14.8 kilo octets
Télécharger le document : Candidature Leader de la C.C.R.N. , format pdf de 42.2 kilo octets
Télécharger le document : Les données du Bassin de vie de Nozay , format pdf de 1.3 Méga octets

Voir les financements obtenus, page suivante