Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Cantonales > Cantonales 2015 > Canton de Châteaubriant

Canton de Châteaubriant

Ecrit le 28 janvier 2015

Les élections départementales auront lieu les 22-29 mars 2015, dans des cantons redessinés.

  • - Pour le nord de la Loire-Atlantique, les anciens cantons de Derval, Guémené, Nozay n’en font plus qu’un : le canton de Guéméné où se présentent Gilles Philippot et Viviane Lopez comme candidats titulaires (et Michel Hunault avec Yannick Bigaud)
  • - les quatre cantons de Châteaubriant, Moisdon, Rougé, St Julien de Vouvantes n’en feront plus qu’un : le canton de Châteaubriant.

A chaque fois il s’agit d’élire une femme et un homme ce qui fait que le futur Conseil Départemental sera paritaire.

 Territoires d’avenir

Territoires d'avenir

A gauche, le quatuor ’’Territoires d’Avenir’’ est composé de :

  • Jean Michel Duclos, 48 ans, agriculteur à Rougé, conseiller municipal d’opposition à Rougé.
  • Quiterie de Coniac, 38 ans, professeur des écoles à Saint Mars la Jaille, conseillère municipale d’opposition au Petit Auverné

Les remplaçants éventuels sont :

  • • Jordan Esnault, 22 ans, étudiant en droit, secrétaire de section du parti socialiste de Châteaubriant
  • • Céline Barnola, 39 ans, professeur de chaudronnerie au lycée Môquet-Lenoir de Châteaubriant, représentante CGT du personnel du lycée Môquet-Lenoir.

Ces quatre candidats se réclament de la gauche, qu’ils soient adhérents au Parti Socialiste, sympathisants du PS ou du Parti Communiste. Ils sont implantés sur les quatre territoires composant le nouveau canton de Châteaubriant, engagés dans la vie associative et sportive. Ils sont parrainés par deux Conseillers Généraux sortants : Jean Poulain (ancien canton de St Julien) et Michel Neveu (ancien canton de Rougé).

Le quatuor se réclame nettement de la majorité sortante et des actions de solidarité qu’elle a menées. Le programme précis sera détaillé prochainement mais, d’ores et déjà il annonce quelques priorités :

  • - la voie routière Ancenis-Châteaubriant
  • - les mobilités en général (et le tarif du Tram-train à revoir à la baisse)
  • - tout ce qui peut relier Châteaubriant aux grandes métropoles (y compris du côté de l’Ille et Vilaine).

Site Internet
Twitter : @TerritoiresA
Courriel : territoires-d-avenir@laposte.net


Ecrit le 25 février 2015

La liste « Territoires d’avenir » (Quiterie de Coniac, Jean-Michel Duclos) organise une rencontre-débat autour du thème de la Culture, avec la présence de Mme Catherine TOUCHEFEU, Vice-Présidente du Conseil Général de Loire-Atlantique, Déléguée à la Culture., qui fera un bilan de l’action départementale à ce sujet et nous dressera des perspectives d’avenir. Cette rencontre se tiendra mercredi 25 Février à partir de 19 h, Salle Renac  , Route des Fougerays à Châteaubriant.


Les candidats sur le terrain
Les candidats de Territoires d’Avenir rencontrent en ce moment les municipalités du canton de Châteaubriant. Des échanges importants autour des questions actuelles de gestion municipale : préservation des petits commerces, adaptation des communes aux nouvelles réglementations en vigueur, accessibilité, mobilité, etc. « Le dialogue est notre premier outil de campagne, nous poursuivrons ces échanges avec les élus après le 29 mars » disent-ils.

Pour le canton de Châteaubriant, les candidats sont :
FN   : Jean-Francis Milet et Muriel Pedrazzani. 
Divers droite : Catherine Ciron et Bernard Douaud.
Divers gauche : Quiterie de Coniac et Jean-Michel Duclos.


 Démocratie 44 (à droite)

’’Démocratie 44’’ présente Catherine Ciron et Bernard Douaud. Les remplaçants éventuels ne sont pas encore connus.

Démocratie 44 (droite)

Catherine Ciron, 49 ans, est adjointe au maire de Châteaubriant, Vice-Présidente de la Com’Com’   du Castelbriantais, et professeur d’Histoire-Géographie au lycée St Joseph.

Bernard Douaud, 65 ans, est Conseiller Général depuis 2008, maire de Soudan depuis 2001 et Vice-Président de la Com’Com’   du Castelbriantais. Il est retraité.

Les deux candidats ne nient pas qu’il y a eu des débats internes et que Alain Hunault aurait bien aimé être candidat. [Mais il se repliera sur les élections régionales ]. Ils mettent en avant leur bonne connaissance des 19 communes du nouveau canton (qui sont aussi celles de la Com’ Com’) et souhaitent valoriser les potentialités locales « pour un développement encore plus efficace de notre territoire, au service de sa population ».

Remplaçants : Jeannette BOISSEAU 47 ans, 2 enfants, agricultrice. Maire de Rougé, vice présidente en charge des sports et des loisirs à la communauté de communes du castelbriantais.

Michel MOREAU 65 ans, 3 enfants et 5 petits-enfants, agriculteur en retraite. Maire de La Meilleraye de Bretagne, vice président en charge de l’urbanisme à la communauté de communes du castebriantais.

On nous communique :
Les élus ’’Démocratie 44’’ (droite) peuvent être joints au 02 40 99 09 40 (secrétariat) ou bernard.douaud@loire-atlantique.fr
catherine.ciron@loire-atlantique.fr


Ecrit le 28 janvier 2015 :

 Je n’aurai pas le temps

Je n’aurai pas le temps …. pas le temps

NDLR : quand on voit des candidats cumuler des postes de responsabilité, on se pose des questions sur l’efficacité de leur action présente et future et on constate, déjà, des blocages. Voici pourquoi.

– On sait que la commune de Châteaubriant et la Com’Com’   du Castelbriantais, font peu de réunions publiques. Pour deux raisons : 1) faut pas trop informer les citoyens 2) faut pas donner aux quelques élus d’opposition l’occasion de s’exprimer. Ah, ’’Démocratie’’ , que tu portes mal ton nom !

Figurez-vous que la Communauté de Communes s’est réunie le 16 décembre 2014 et que la prochaine réunion était prévue le 26 février mais elle est reportée au 10 mars « en raison des indisponibilités de certains vice-présidents »

Le dernier conseil municipal de Châteaubriant date du 19 novembre 2014, un nouveau conseil était prévu le 25 février mais il est annulé et reporté au 11 mars « en raison de vacances scolaires et de la nécessité de compatibilité des calendriers entre la communauté de communes et la ville » [sauf que les vacances scolaires se terminent le 22 février … !]

Ils n’ont pas le temps et ils veulent encore des responsabilités ?