Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 11 février 2015

Mée-disances du 11 février 2015

Ecrit le 11 février 2015

 Dodo la Saumure

 
Libération.fr du 31/01 : C’est important une réputation.[…] On fait attention années après années à bien soigner sa clientèle, à être poli, à donner au culte et dire bonjour au bourgmestre. Il ne faudrait tout de même pas, un jour, que les voisins puissent penser que l’on s’adonne à des activités immorales ou illégales. C’est ce qui arrive finalement à ce pauvre Dodo la saumure. Le souteneur se dit victime, d’une certaine manière, de DSK.
 
Dominique Alderweireld a peur que l’an-cien directeur du FMI « ternisse sa répu-tation » dans l’affaire du Carlton. Dans cette affaire manquant de personnages acceptant de parler aux médias, heureu-sement qu’il y a Dodo la saumure, le pro-xénète belge. Avec son air morne et sa gouaille truculente, il est un excellent client pour la presse. Selon lui, dans l’affaire du Carlton, il n’y est pour rien : ’’Des gens aimant le sexe, les parties fines, ont recruté parmi les filles qui sont indépendantes, en dehors de leurs heures de travail. Ces filles se sont rendues dans ces endroits tout à fait consentantes. […] Mon rôle est mineur comme tout patron de maison close sur la Belgique’’. 
 
Mais la Voix du Nord rappelle que l’image de bon vieux papy qui s’occupe bien de ses filles est erronée. Une prostituée dénonçait récemment les conditions de travail, « un abattage » selon elle, tandis qu’un reportage sur TMC montre que Dominique Alderweireld compare les femmes à des produits de supermarché. 

 Rendez-vous à Abou Dhabi

 
Marianne du 05/02 : ce lundi 2 février l’UMP se réveille traumatisée par son élimination dans le Doubs et son président s’envole vers des cieux plus cléments. N.Sarkozy se rend à Abou Dhabi pour une conférence très privée… et surtout très rémunérée, répondant à l’invitation du Cheikh Mansour et du fonds souverain IPIC à quelques heures d’un Bureau politique crucial pour sa famille politique.

Cette conférence est l’énième volet d’une longue série de voyages dans la région, toujours rémunérateurs, effectués par Nicolas Sarkozy. En décembre dernier, une semaine après son élection à la tête de l’UMP, Nicolas Sarkozy s’envolait pour le Qatar pour donner une conférence pour le compte de la Qatar National Bank.
 
Les forts liens de Nicolas Sarkozy avec Doha sont aussi symbolisés par la présence de Nasser Al-Khelaifi, ce vendredi 30 janvier, parmi les invités à l’anniversaire de l’ex de l’Elysée. « C’est quand même étrange que le patron du PSG ait été présent à son anniversaire. Il faudrait que Sarko arrête de fricoter avec les gens du Qatar », aurait lancé l’ancien ministre Bruno Le Maire. En début d’année, il avait demandé un réexamen des liens de la France avec l’Arabie saoudite et le Qatar afin « de ne plus avoir pour alliés » des États qui soutiendraient « des filières ou des discours terroristes ».

De leur côté, Gérard Larcher et Bruno Retailleau ont refusé la semaine dernière la création d’un groupe d’amitié France-Qatar au sarkozyste Pierre Charon.

Depuis 2012, grâce à ses chères conférences, Nicolas Sarkozy aurait empoché plus de deux millions d’euros selon l’enquête de deux journalistes du Parisien.

 Du NPA au FN  

 
Libération.fr du 29/01 : Lorsqu’il s’agit d’étoffer ses effectifs, le Front national n’hésite pas à brasser large. En décembre, le parti accueillait Sébastien Chenu, ancien secrétaire national de l’UMP, cofondateur du mouvement homo-sexuel GayLib, propulsé à la tête du collectif culture du Rassemblement bleu Marine – au grand dam de certains cadres frontistes. Aurélien Legrand, ex-membre du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), est devenu, lui, la plume du FN   parisien.

Un choix que ce trentenaire, candidat de feu la Ligue communiste révolutionnaire lors des élections municipales de 2008 à Paris, assume parfaitement. « On retrouve dans les deux partis la défense des sans-voix, des petits, des sans-grade, de ceux auxquels personne ne s’intéresse et que le système broie », explique Aurélien Legrand, diplômé en histoire et en anthropologie. Le transfuge se serait lassé d’« un NPA sectaire et profondément conservateur, d’un dogmatisme obscurantiste ».

Le jeune homme ne semble pas avoir laissé beaucoup de souvenirs au NPA. […] Il ne serait pourtant pas le premier membre du NPA à faire le grand saut. Ce fut aussi le cas de Fabien Engelmann, actuel maire FN   de Hayange, ou encore de Vénussia Myrtil, jeune militante un temps mise en avant par le FN   à des fins de communication, avant d’être reléguée au second plan en raison de positions trop libérales sur le mariage homosexuel ou la dépénalisation du cannabis. 

 Marijuana

 
Libération.fr du 05/025 : Moins de crime, plus de tourisme  , de nouveaux emplois et… trop d’argent. L’État du Colorado fait aujourd’hui face à un cas sans précédent : les taxes sur la vente de marijuana rapportent tellement d’argent qu’il pourrait se voir obliger de reverser une partie de cette somme aux contribuables…
La Constitution du Colorado établit un montant maximal de l’impôt qui peut être perçu. Au-delà, selon une loi de 1992, l’État se voit dans l’obligation de reverser équitablement le surplus entre chaque contribuable. Taxer le commerce de marijuana à 30% a littéralement fait exploser son plafond. Les citoyens pourraient se voir reverser 7,63 dollars représentant leur part des 30 millions de trop-perçu.

Pour Bill Caldman, président du Sénat et membre du parti républicain, « Il serait tout à fait approprié que nous gardions l’argent perçu sur les ventes de la marijuana »

Les habitants du Colorado seront sûrement appelés à se rendre aux urnes pour savoir s’ils décident d’exclure les recettes tirées des taxes sur la marijuana du décompte total des impôts ou s’ils souhaitent recevoir leurs 7,63 dollars. Dans le cas où les contribuables décideraient de renoncer à ce rembour-sement, l’État s’engage à réinvestir le trop-perçu dans des campagnes de sensibilisation et des formations des policiers pour reconnaître les conducteurs sous l’empire de stupéfiants.

En attendant, le chef de la police de Denver confirme que « tout se passe pour le mieux » un an après la légalisation.

 Pédophilie

 
Libération.fr du 05/02 : Le pape François a adressé jeudi une lettre aux évêques et responsables religieux catholiques dans le monde entier leur ordonnant de ne plus jamais étouffer les scandales de pédophilie au sein de l’Église. […]

La première réunion au Vatican d’une commission d’experts pour la protection des mineurs, nommés par le pape, complétée par huit nouveaux membres venus notamment d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, sera présidée par le cardinal américain Sean O’Malley. Elle compte neuf hommes et sept femmes. Deux anciennes victimes - un Britannique et une Irlandaise - d’abus commis par les prêtres en font partie, et la plupart des autres membres sont d’éminents psycho-logues. La commission va désormais s’atteler à la rédaction de ses statuts. Elle s’occupera de la prévention, de l’éducation et de la mise en place de « bonnes pratiques » dans toute l’Église.

L’image de l’Église a fortement pâti depuis une vingtaine d’années de la révélation selon laquelle des milliers d’enfants et d’adolescents avaient été victimes de sévices sexuels commis par des prêtres, tout particulièrement en Irlande et aux États-Unis entre les années 1960 et 1990.