Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Les chiens mordent

Les chiens mordent

Ecrit le 4 mars 2015

Ils peuvent mordre !

Dans le cadre de la formation scolaire SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) au lycée professionnel Saint Joseph à Châteaubriant, trois élèves ont monté un « Stage prévention morsures » avec l’ « Amicale des chiens de Châteaubriant » et un formateur canin. (M. Sarelot). « L’amitié entre un chien et un enfant est bénéfique pour la santé des enfants. Cependant, il arrive que les enfants soient victimes de morsures car, s’il se sent menacé, s’il est apeuré ou s’il a subi des violences, un chien peut mordre. Malgré de nombreux préjugés sur les morsures des chiens errants, la plupart des enfants sont mordus par le chien de la famille, ou connu de l’enfant. Heureusement, les morsures sont large-ment évitables en apprenant aux enfants l’attitude à adopter en présence d’un chien » disent Alice ROBIN, Dimitri JAMONT et Charline BOUCHET

Le « stage prévention morsures » est prévu pour le 7 mars 2015 à la salle Ernest Bréant et le 8 mars 2015 au Boulodrome de Châteaubriant. Le groupe d’élèves s’est chargé de multiples choses : réservation de salle, de matériel, restaurant, organisation de la fête du club et demande de subvention et contact avec les différents partenaires dont le formateur spécialiste en éducation canine.

Le cours théorique aura lieu le samedi de 8h à 18h. L’essentiel de la pratique se fera le dimanche : différentes mises en situation avec des enfants d’âges différents (5/6 ans et 10/12 ans en moyenne) et avec les chiens des stagiaires présents. « Nous espérons que cette formation remplira ses objectifs et permettra aux stagiaires d’obtenir tous les outils nécessaires pour intervenir auprès des enfants et adolescents au sein des écoles. De la connaissance découle le respect, et le respect permet d’éviter les morsures ».