Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Histoire autour de Châteaubriant > Amis de l’Histoire

HIPPAC

Amis de l’Histoire

  Sommaire  

Ecrit le 4 juin 2002

L’HIPPAC : histoire et patrimoine du Pays de Châteaubriant   , c’est le nouveau nom des « Amis de l’Histoire » (Président Franck Tessier)

PROJETS 2002-2003

Une revue « Pays de Châteaubriant  , Histoire et Patrimoine » sortira tous les ans sur 96 pages (coût 15 €). Le directeur éditorial des publications de l’association est assisté d’un comité de rédaction et d’un comité scientifique.La revue s’adressera à un large public. Elle ne sera pas une revue de « société savante », cependant la très grande majorité des articles sera rédigée par des professionnels. Tout article est soumis aux membres du comité scientifique compétent(s) dans le domaine traité. Elle comprendra en première partie : un dossier sur un thème concernant tout le Pays de Châteaubriant   ; en deuxième partie des articles plus brefs de six pages environ et en troisième partie des témoignagesDes idées de lectureUne enquête :Fin 2002 sera lancée une enquête historique et sociologique sur le thème : « Vivre au village au XXe siècle dans le Pays de Châteaubriant   », avec deux objectifs principaux : - garder le caractère populaire, grand public des activités de l’Association, en liaison et partenariat avec des personnes et d’autres associations de tout le Pays de Châteaubriant   ;- collecter des témoignages sur « la fin de la civilisation rurale » dans notre région ;- se donner de la documentation et de la matière à des publications ultérieures

Un Centre de Documentation :

A partir de 2003, se mettra en place progressivement un Centre de documentation sur l’Histoire et le Patrimoine du Pays de Châteaubriant  .

Une exposition :

Une exposition (avec réalisation d’un ouvrage) est en préparation avec Christian Bouvet et Michel Charron, pour l’automne 2003, sur le thème : « La vie quotidienne à Châteaubriant au début du XXe siècle »


Ecrit le 12 novembre 2003

Les deux axes de la Vieille Ville

L’exposition au Marché Couvert  , visible jusqu’au 17 novembre 2003, retrace une partie de l’histoire de Châteaubriant, à partir de son axe principal (La Grand’Rue) et de ses halles. On y découvre le tracé des premières halles qui servaient à la fois au commerce, et à l’administration de la ville en abritant notamment l’auditoire de la baronnie, la prison, « la basse fosse »., le mesurage public, etc. [Selon Christian Bouvet, la rue de Couëré ne s’est individualisée qu’au XVIIe siècle.].

La quête d’une halle neuve, pouvant servir aussi de mairie, a entraîné la réalisation de l’axe Nord-Sud actuel (la rue Aristide Briand). L’histoire de cette percée, et des commerces qui animaient la ville, sont retracés avec force détails passionnants (heureusement repris dans un livre en vente au prix de 10 €). Au centre de l’expo ont été reconstituées trois pièces d’une maison bourgeoise : cuisine, salon et chambre à coucher, avec objets de l’époque (comme, voir photo, cet appareil que l’on plongeait dans l’eau du bain pour la faire chauffer)

JPEG - 13.6 ko
Appareil à chauffer le bain

Châteaubriant il y a 100 ans

« Les deux axes de la vieille ville et un intérieur bourgeois » très belle expo au Marché Couvert  , jusqu’au 16 novembre 2003. Aux murs de superbes clichés. Au centre : trois pièces (cuisine, salle à manger, chambre) d’un intérieur bourgeois de la toute nouvelle rue de l’Hôtel de Ville. A paraître : un ouvrage de 64 pages et 100 photographies, par Ch. Bouvet et Michel Charron.


Ecrit le 11 mai 2004 :

Pays de Châteaubriant  , Histoire et patrimoine

Bilan de l’année 2003 : trois points à retenir

1. L’exposition sur « Châteaubriant... il y a cent ans », réalisée sous le Marché Couvert   Jeanne d’Arc du 30 octobre au 16 novembre 2003, a été visitée par plus de 3 000 personnes, sans compter les scolaires.

2. - Le tirage de 500 exemplaires de l’ouvrage « Châteaubriant Histoires », est épuisé.
- La revue « Pays de Châteaubriant  , Histoire et Patrimoine » se porte bien : le numéro 1, sorti à la Foire de Béré en 2002, est épuisé. Le second sorti en septembre 2003 se vend bien. Il est consacré à « la métallurgie du fer des temps antiques à nos jours »
– L’ouvrage sorti à l’occasion de l’exposition d’automne, « Châteaubriant il y a cent ans, les deux axes de la vieille ville », se vend bien aussi. De nombreuses personnes demandent la suite

Trois projets

1. Le numéro 3 de la revue, en septembre prochain, aura pour thème : « l’agriculture dans le Pays de Châteaubriant   depuis les temps antiques ». Une étude sera consacrée au calvaire de Louisfert, une autre à Soudan au début du XXe siècle, une autre au clocher et aux cloches de l’église Saint-Nicolas Châteaubriant.

2. Une exposition sur « Châteaubriant il y a un cent ans » aura lieu à la Maison de l’Ange   du 25 juin au 4 juillet prochains. Elle concernera La place Saint-Nicolas, la place de la Motte-à-Madame et la place des Terrasses. Un ouvrage de 64 pages, sortira à l’occasion de cette exposition.

Huard

3. Le troisième projet concerne l’entreprise Huard.
- Il s’agit de recueillir la « mémoire » et l’ « histoire » d’une prodigieuse aventure qui n’est pas une simple aventure industrielle. C’est une extraordinaire aventure humaine marquant tout le Pays de Châteaubriant   dans ses hommes, dans son tissu social et économique, dans sa culture. Il est urgent de recueillir les témoignages. C’est ce à quoi travaille l’association depuis presque un an

- Une exposition aura lieu sous le Marché Couvert   au printemps 2005. Des publications auront lieu à cette occasion, dont un important ouvrage comportant une étude historique, des témoignages et de nombreuses illustrations.

- L’association a besoin du maximum de témoignages, de documents et de matériels anciens. Voilà pourquoi elle lance à appel à tous, dans ce que l’on peut appeler une « aventure de mémoire », pour recueillir le maximum d’éléments.

Vous pouvez joindre Christian Bouvet au 02 40 81 09 34 (BP   84 à Châteaubriant), et Franck Tessier au 02 40 28 65 79.

JPEG - 111.2 ko
Un intérieur bourgeois, exposition de nov.2004

Ecrit le 3 novembre 2004 :

L’association « Histoire et Patrimoine

L’association « Histoire et Patrimoine », poursuivant ses recherches sur l’identité du Pays de Châteaubriant   , a sorti le numéro 3 de sa revue annuelle, consacré cette fois à la vie agricole.

Un important dossier de 32 pages retrace l’évolution de l’agriculture depuis les temps antiques, essentiellement depuis le XIe siècle au temps où le seigneur Brient donne à l’abbaye de Marmoutier « une terre d’une charruée à Béré ». On y fait un tour du côté du Vieux-Melleray et du Dougilard en Soudan. On y découvre le « panage » qui permettait aux usagers de la forêt d’amener les porcs à la glandée.

Au milieu du XVIIIe s. le Pays de Châteaubriant  , peu peuplé, est peu exploité « A peine le quart des terres est-il cultivé. Le reste n’offre à la vue que les horreurs d’un vaste désert » dit Lefebvre, Sénéchal de la Baronnie en 1788.

Les auteurs de l’étude mettent en évidence la grande diversité des exploitations agricoles à partir du XVIe siècle : les propriétés paysannes, les métairies nobles et les métairies roturières. Le seigle, l’avoine, le blé noir se partagent les terres. Les paysans ont peu de bétail.

L’agriculture se transforme beaucoup à partir de 1800 ... mais lisez donc la revue pour savoir la suite ....

Etudes

Une deuxième partie de la revue est consacrée à des études diverses. La première concerne Jules Rieffel, agronome de renommée nationale et fondateur de l’école d’agriculture de Grandjouan à Nozay .(article de René Bourrigaud)

Puis Maryvonne Bompol décrit l’esprit public dans le Pays de Châteaubriant   sous la monarchie censitaire (1815-1848) . Un calme apparent puisque les condamnations pour injures, rébellion contre gendarmes se multiplient au tribunal de Châteaubriant. Maryvonne Bompol évoque « un climat de tension sociale et de rivalités personnelles » mais aussi « l’irritabilité d’une population ouvrière, exclue des élections et de la vie politique, qui dit fortement sa préférence pour Jules de la Pilorgerie car, avec lui « les salaires ne seraient plus à douze sous par jour » ».

Marcel Launay retrace « les combats d’un érudit » : l’abbé Goudé à qui l’on doit de nombreux écrits sur Châteaubriant, son histoire et ses légendes.

Didier Guyvarc’h raconte la construction du Calvaire de Louisfert par l’abbé Cotteux et Christian Davy décrit les peintures murales de l’église du Vieux Bourg de Saint-Sulpice des Landes.

Témoignages

Une troisième partie de la revue est consacrée aux témoignages : Soudan 1900-1914, le clocher et les cloches de l’église St Nicolas, et la révolution du machinisme à la ferme (Abbaretz 1950-1980)


Ecrit le 3 novembre 2005 :

 HIPPAC ... Huard

JPEG - 41.7 ko
Fonderie Huard 1940-45

L’association Histoire et Patrimoine du Pays de Châteaubriant   a exposé une centaine de photos du personnel des établissements Huard dans les années 1940- 1960. Le temps trop court n’a pas permis de mettre un nom sur tous les personnages.

Une association, ayant pour but la connaissance et la diffusion de l’histoire de l’entreprise Huard et des personnes qui y ont vécu, va se constituer le 7 novembre 2005, à 21 h au Centre Municipal des Sports à Châteaubriant .


Ecrit le 13 juin 2007

 Apprentis

Le livre « Huard, L’aventure des apprentis » , de Christian Bouvet, Catherine Ciron et Fernand Havard est en vente à 28 € auprès de F.Havard - 02 40 81 34 95.

La Maison Huard a été inaugurée le 19 décembre 2009

Histoire de Châteaubriant

Les moulins du Pays de Châteaubriant