Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2014-2015 > Echos 2015

Echos 2015

Ecrit le 11 mars 2015

Cassée : la grosse imprimante en quadrichromie qu’utilisait La Mée est définitivement hors d’usage (réparation trop onéreuse). Nous cherchons une machine de secours. Mais, désormais, nos lecteurs se contenteront de noir et rouge….

Coupé : l’écho a été coupé par l’imprimante la semaine dernière. Il disait :
’’Une photographe de passage à Châteaubriant espérait pouvoir faire une photo sympa, colorée, des immeubles de la Ville aux Roses. Elle a trouvé un ensemble bien noir, bien triste !’’

Exagérée  : la liste de 230 emplois fièrement mise en avant par la Com’Com’   pour les habitants de la région castelbriantaise. Sauf qu’en parcourant la liste on voit peu d’offres concernant les deux zones de Châteaubriant et Blain : certaines sont saisonnières à l’autre bout de la France (Bouches du Rhône, Vaucluse …) ou du genre téléprospecteur ou conseiller commercial en vente à domicile ...

Tardif 1  : ce n’est que le 23 février que la Com’Com’   a passé une info à la presse concernant son week-end Economie-Emploi des 27-28 février. Et elle s’étonne d’avoir eu peu de visiteurs ! Au point que les professionnels présents s’ennuyaient ferme le vendredi après-midi ! Selon nos infos, le week-end aurait quand même coûté 46 000 euros !

Tardif 2  : ce n’est que le 2 mars que la Com’Com’   a passé une info à la presse concernant son week-end Printemps des Poètes des 7-8 mars pour lequel elle n’a pas eu l’affluence espérée …

Tardif 3 : un conseil municipal aura lieu le 11 mars à Châteaubriant, le premier de l’année, 112 jours après le précédent ! Mais bof ! Ya pas grand-chose à l’ordre du jour.

Tardif 4 : il y aura une conférence (pom-peusement baptisée ’’colloque’’) de Jean-Louis Terra, professeur de psychiatrie à l’Université de Lyon, le 18 mars, au sujet du suicide, 19h30 au Théâtre de Verre  . Entrée gratuite mais inscriptions obligatoires au 02 40 81 52 40. Si cela vous intéresse, ne tardez pas à retirer des billets auprès du CCAS   (Centre Communal d’Action Sociale)


Echos du 15 avril 2015

Echos d’ici et d’ailleurs

Faiblesses - Selon le document du Contrat-ville, les faiblesses de Châteaubriant sont au nombre de trois :
1- la ville recense des revenus au dessous de la moyenne dépar- tementale cependant cette situation est liée aussi à la non-domi- ciliation fiscale de certains cadres supérieurs,
2- Le plan de desserte du très haut débit ne couvre pas aujour- d’hui l’ensemble des zones économiques du territoire,
3- Les formations post-bac sont insuffisamment présentes.

Ouf, on est contents ! C’est pas que les salaires dans les entreprises sont bas, c’est pas qu’on manque d’emplois féminins, c’est pas qu’il y a trop d’emplois précaires et/ou à temps partiel, c’est seulement de la faute de ’’certains cadres supérieurs’’ qui ne résident pas à Châteaubriant.
Les zones économiques, c’est sûr, n’ont pas le Très Haut Débit, les pavillons du quartier ont aussi un débit de connexion très insuffisant. Et ne parlons pas des HLM où, c’est pire, nombre de ménages n’ont pas les moyens d’acheter un ordinateur et pas les moyens de payer une connexion à internet.
Les formations post-bac sont insuffisantes, c’est vrai. Mais ce serait déjà bien si la grande majorité de la population accédait aux formations des lycées….
Et ce serait bien aussi si le quartier disposait de facilités de déplacement. Nous avons déjà dit combien les horaires du CastelBus sont aberrants ! Relevons aussi la nécessité de lieux de rencontre et d’animation, qui inciteraient les habitants à ne pas rester chez eux, cloîtrés, isolés ….
Le texte du Contrat ville est ici 

Hologrammes et baillon : En Espagne vient d’être votée ’’la loi du baillon’’ : toute personne manifestant sans autorisation, ou devant le Parlement, s’exposera à des amendes allant jusqu’à 30.000 euros. La Droite Conservatrice est en effet exaspérée par les manifestations d’indignés ! Selon un sondage, 82% des Espa-gnols sont opposés à la loi. Même l’ONU a prié le gouvernement espagnol de la retirer. Le 10 avril 2015 a eu lieu une étrange manifestation devant le Congrès espagnol : une centaine d’holo-grammes en colère brandissant des pancartes « Liberté d’expression », « Non à la censure », ou « Stop la répression ». Les silhouettes de lumières ont remplacé les citoyens en colère.

Libérations : en mars 1945, les troupes alliées découvrent avec horreur l’univers concentrationnaire. Buchenwald est le premier camp libéré. Les premiers Déportés français reviennent des camps de concentration. En 1988, dans le cadre de son émission diffusée sur France Culture L’Histoire en direct, Patrice Gélinet donne la parole à des survivants, Germaine Tillion, Simone Veil, Pierre Daix, Claude Bourdet, Guy Ducoloné et d’autres. Tous racontent l’indicible, les blessures physiques et psychologiques.

Le livre de Patrice Gélinet, La Libération des Camps, réalisé en partenariat avec l’INA (Institut national de l’audiovisuel), propose d’écouter au fil de la lecture des extraits de témoignages sonores emblématiques, à l’aide de flashcodes. (Editions Acropole, 207 pages) - A voir aussi l’exposition sur la Libération des Camps, au Musée de la Sablière à Châteaubriant - 02 40 28 60 36 et son site internet