Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Commerce-artisanat > La crêperie Kel Wann à Derval

Coup de coeur

La crêperie Kel Wann à Derval

Ecrit le 01 avril 2015

 A Derval, la crêperie Kel-Wann est bleue et bonne

A Derval, la crêperie Kel-Wann est bleue. Elle s’abrite sur la petite place, derrière l’église, à l’écart du passage intensif sur la nationale 537 (Rennes-Nantes), offrant aux visiteurs une plage de calme, à proximité d’un parking, à l’intérieur ou sur la terrasse ensoleillée. Aucun panneau ne pollue le regard : le client ne vient pas là par hasard, la réputation est telle qu’il vient des convives de Nantes, Rennes, Angers.

Le chef Julien DAVID est passionné de son métier et c’est à juste titre qu’il a reçu un prix ’’Coup de cœur’’ décerné par la Chambre des Métiers dans le cadre du concours ’’Mon commerce a des idées’’.

Cette passion vient de très loin : ’’j’ai toujours eu envie de faire de la cuisine. J’ai fait mon apprentissage à la Tour Duguesclin au Grand Fougeray et j’ai eu la chance d’avoir deux patrons qui m’ont appris des techniques différentes’’ dit-il. Quatre ans d’apprentissage : le jeune est resté ensuite 10 ans comme cuisinier dans le restaurant. C’est là, entre autres, qu’il a appris à faire des crêpes, son dernier patron ayant tenu une crêperie pendant 14 ans à Paris.

Un jour vient où un salarié a envie de voler de ses propres ailes. Une crêperie à Derval, pourquoi pas ? La cuisine a été déplacée et mise aux normes, des murs en pierre donnent du cachet à la salle, le sol est en plancher, la salle de restaurant habillée de couleurs claires a été profondément remaniée pour offrir 50 places, la terrasse ajoute 30 places supplémentaires, avec le soleil du matin jusqu’à 15 h et de l’ombre aux heures chaudes du jour.

 Repas de famille et soirées gastronomiques

’’Nous assurons les repas de famille et les soirées associatives. Mais pas seule-ment : nous avons aussi une partie traiteur, soit traditionnelle, soit gastrono-mique. La livraison se fait en container chaud, pour 200, 500 voire 600 personnes, à 20-30 km aux alentours. Cela ne me fait pas peur’’.

’’J’ai eu la chance de prendre un bon départ : les clients me connaissaient du temps où j’étais au Grand Fougeray. Et j’essaie de rendre service ! Il n’est pas rare de servir 60 couverts entre 19h et 22 heures. A 22 heures, nous prenons encore des clients, par exemple les jeunes qui sortent du football et ont l’intention de prolonger une soirée sympa’’.

Le restaurant fait des repas ouvriers en semaine, avec une clientèle jeune, mais aussi une clientèle plus âgée, appréciant les produits frais et la viande bovine française. ’’Je travaille le jeudi pour le week-end, et le mardi pour la semaine. Les gens savent qu’ici il vaut mieux réserver sa place. Nous sommes quasiment complets jusqu’en septembre. Pour la Pentecôte, nous avons refusé une centaine de couverts’’

Julien DAVID ne reste pas dans la routine. ’’Nous allons proposer la galette du mois. A notre carte des viandes, nous allons ajouter du veau’’. Il est aidé actuellement par un employé en salle (30 h/mois) et cherche un apprenti en salle et un apprenti en cuisine. Avis aux amateurs.

A part ça, Julien David est « papa célibataire » avec deux enfants de 4 et 5 ans à qui il consacre les soirées des mardis, mercredis, jeudis.

Le Kel Wann, 3 Place de l’Église
44590 Derval, 02 40 81 44 70,

BP