Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Personnes âgées, ORPAC > ORPAC, les mamours du maire

ORPAC, les mamours du maire

Ecrit le 15 avril 2015

La municipalité avait bel et bien programmé la disparition de l’ORPAC   (Office des Retraités pour une animation du Castelbriantais) mais a rencontré une résistance inattendue. Les choses se font donc de manière plus feutrée en mettant l’association sous la tutelle du CCAS   (Centre Communal d’Action Sociale). L’assemblée générale annuelle était prévue le 10 avril, avec intervention du maire à la fin. Mais, sentant le vent, le maire est intervenu au début, prétextant la nécessité de partir plus tôt. (Mais en fait, il est resté jusqu’au bout).

Donc, comme on pouvait le prévoir, dès le début de l’assemblée, il a multiplié les mamours en direction des personnes âgées présentes (qui sont souvent ses électeurs !). « La parution d’articles dans la presse à l’initiative   de quelques-uns a pu semer le trouble dans les esprits. Ils tentent de politiser le débat » a-t-il dit car, bien sûr, quand on dit le contraire de lui, c’est qu’on fait de la politique.

« La municipalité a accordé son soutien à l’ORPAC   et continuera à le faire. C’est la première association en termes de subvention. Depuis le début de mon 1er mandat 1300 000€ ont été accordés à l’ORPAC  . 100 000€ sont accordés par la municipalité dont 65 000 € en subvention et 35 000 € par la mise à disposition de personnel ». Sauf que l’ORPAC   ne pourra plus gérer ses fonds elle-même !

« Les dotations de l’Etat sont en baisse en 2015, celles des collectivités vont se poursuivre en 2016 et 2017. L’ORPAC   recevra la même somme qu’en 2014... Le prêt d’une salle (la Halle de Béré   pour l’A.G) et la mise à disposition gratuitement de personnel a un coût pour la ville… Un salarié cadre B rattaché au CCAS   y travaille. La subvention sera versée par la Ville via le CCAS  . Un audit est demandé. Il sera réalisé par un expert comptable ». L’ORPAC   n’a rien à cacher et, depuis toujours, remet ses comptes à la municipalité qui a d’ailleurs 7 adjoints et conseillers siégeant au bureau ORPAC  .

« La présence de membres de droit, élus municipaux, est un gage de sérénité au sein de l’ORPAC  . Des activités toujours plus nombreuses seront proposées en 2015 grâce à l’initiative   de l’intercommu-nalité avec la mise en place du club des 60+ qui aura pour mission de coordonner les activités intercommunales (spectacle de Noël, outils en main, instance de dialogues inter-génération, semaine bleue). Tout cela a été entériné par le vote du budget au conseil municipal du 8 avril dernier ».

« Nous recherchons l’apaisement au sein du Conseil d’Administration. Jean Gau-chet lui aussi élu municipal et membre de l’ORPAC  , ne fut pas contesté ». Evidemment puisqu’il était le créateur de l’ORPAC  . Il ne voulait pas, lui, supprimer cette association.

Monique Bigot, adjointe-présidente réaffirme que « rien ne serait possible sans subvention de la mairie ».
Monique Bigot fait alors le bilan de 2014.

Coeur, fric, Orpac Dessin de Moon - 06 87 32 77 47

Intervention d’André Gautier et Marc Bernier, randonneurs, sur le co-voiturage et la fourniture de la carte verte.

  • - Mme la Présidente : la MSA   en a fait la demande. (1)
  • - Marc Bernier : illégalité de cette exigence, rappel réunion du 28.10.14 avec C. Ferron. Pas de réponse directe à mon courrier.
  • - Mme la Présidente : en l’absence de C.Ferron je ne peux répondre. La MSA   en avait fait la demande, je l’ai répercutée en Assemblée générale.
  • - A. Gautier : combien de conducteurs ont fourni cette carte verte l’an passé ?
  • - Mme la Présidente : 2 à 3 personnes. (rires dans la salle)
  • - A. Gautier : mesure envisagée envers ceux qui ont refusé de la communiquer ?
    Pas de réponse.
  • - A Gautier : exigerez-vous cette carte en septembre 2015 ?
    Pas de réponse.
    Approbation du compte rendu d’activité.

Puis débute la lecture des rapports des différentes activités. Le rapport général est adopté à l’unanimité.

Le rapport financier est présenté par Marie Annick Hersant : les charges s’élèvent à 269 729 € et les produits à 275 505 € soit un solde positif de 5776 €. Le contrôleur aux comptes M.Moquet donne quitus du bilan financier. Bilan financier adopté à l’unanimité.

Renouvellement du tiers sortant proposé par Mme la Présidente. Intervention de Marc Bernier :

  • - M.B : J’ai adressé un courrier pour souhaiter une modification des statuts. Qu’en est-il ?
  • - Madame la Présidente : Je vais vous donner lecture des deux courriers que nous avons reçus. (mais la lecture ne sera JAMAIS effectuée !). Les deux courriers seront débattus au sein du Conseil d’Administration qui jugera s’il y a lieu de l’inscrire à une A.G. extraordinaire.
  • - M.B : L’A.G. est souveraine on peut donc en discuter maintenant.
    Mais Madame la Présidente refuse. Fin de l’échange.

Opération finale : renouvellement du tiers sortant, 5 postes à pourvoir et 6 candidats. 534 adhérents, 228 signatures de présence vérifiées et 228 votes exprimés. Ont obtenu : Albert Guitton 216 voix, Michel Demé 198 voix, Marie-Annick Hersant 187 voix, Marie-Claude Lecoq 114 voix, Monique Lizé 192 voix, Daniel Robert 152 voix. 9 bulletins nuls.

Voilà, c’est tout pour l’instant. Attendons maintenant de voir l’évolution dans les mois à venir. Voir aussi ce que fera le fameux ’’Club 60 +’’ créé par la Com’Com’   le 7 février. (nous en reparlerons)

Pour connaître l’Orpac, ses animateurs et ses animations : 02 40 28 06 22

(1) La Présidente n’est pas au courant ! l’assureur de l’Orpac   est la MACIF et pas la MSA  .