Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 27 mai 2015

Mée-disances du 27 mai 2015

Ecrit le 27 mai 2015

 Y’a bon Banania

 Lexpress.fr du 19/05 : Xavier Beauvais, ancien curé de la paroisse   Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris était poursuivi pour avoir crié « Y’a bon Banania, y’a pas bon Taubira » le 20/10/2013 lors d’une manifestation contre la « christianophobie », à l’appel du mouvement Civitas. 

Le parquet avait requis contre lui, poursuivi pour injure publique raciale, une amende de 3000 €. En soutane face à ses juges, il avait lors de l’audience, déclaré qu’il ne connaissait pas la connotation raciste de l’ancien slogan. Car il ne possédait ni téléphone portable, ni ordinateur. 
 
Il expliquait ainsi opposer la référence à la famille que représente pour lui Banania, à l’« élément de destruction de la famille » qu’est pour lui la loi Taubira sur le mariage homosexuel. Les juges ont estimé que l’ancien curé avait connu l’époque où ce slogan « ne faisait l’objet d’aucune controverse ». L’abbé Beauvais a ainsi pu « utiliser le slogan litigieux en privilégiant son côté pseudo-humoristique et la possibilité de faire à la fois rimer le produit concerné avec le nom de Mme Taubira et coïncider le nombre de pieds des deux propos dans une formule » expliquent les juges. [...]
 
Ndlr : merci à ces juges poètes, humoristes et si peu racistes ! qui n’ont pas relevé le port peu laïque de la soutane dans une enceinte publique.

 Bourreaux

 Francetv info du 19/05 : le gouvernement saoudien a publié, mardi 19 mai, une offre d’emploi pour le recrutement de huit bourreaux pour exécuter, par décapitation, le grand nombre de condamnés à mort dans le royaume. L’annonce de ce recrutement coïncide avec une augmen-tation du nombre des exécutions dans le royaume, où viol, meurtre, apostasie, vol à main armée et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en vertu d’une version rigoriste de la charia. 84 personnes ont ainsi été exécutées depuis le début de l’année dans le royaume alors qu’il y en avait eu 87 pour toute l’année dernière.
 
Aucune qualification particulière ni expérience ne sont requises pour ces emplois de bourreaux, dont la fonction sera d’« exécuter les condamnés à mort », selon l’offre d’emploi mise en ligne sur le site du ministère du Service public. Les futurs fonctionnaires seront aussi appelés à pratiquer « des amputations » sur des personnes condamnées pour vol.

Amnesty International s’est inquiété, en mars, du nombre important de décapitations pour trafic de drogue en Arabie Saoudite, notant qu’elles représentaient plus de la moitié des exécutions depuis le début de l’année.
Dans le rapport annuel de l’ONG pour 2014, le royaume figure parmi les cinq pays qui exécutent le plus.

 Scandale pédophile

L’Obs du 21/05 : L’opération « Hydrant » regroupant plusieurs enquêtes menées simultanément en Angleterre, au pays de Galles, en Irlande du Nord, et en Écosse, révèle l’ampleur de la pédophilie. Elle est menée par le conseil national des chefs de police (NSPCC) et coordonnée depuis 2014 par le chef de la police de Norfolk Simon Bailey. « Nous parlons de centaines de milliers de victimes », a-il indiqué. Les faits se seraient pro-duits dans 154 écoles, 75 foyers pour enfants, des prisons ou établissements pour jeunes délinquants, 14 établissements médicaux, 9 prisons pour jeunes délinquants, des centres sportifs ou encore au sein du milieu politique selon le « Guardian ». 
 
Et ce pourrait n’être que la partie émergée de l’iceberg. Le nombre de signalements d’abus atteindrait cette année 116.000, en augmentation de 71% par rapport à 2012. 1.433 suspects ont été officiellement identités par la police. Parmi eux, 261 seraient des personnalités publiques dont 135 des milieux audiovisuels, et 76 de la politique. Certains ont été déjà fait l’objet de poursuites comme Rolf Harris, acteur et réalisateur, Gary Glitter, chanteur, ou encore Max Clifford, journaliste.
 
Sur les 116.000 cas signalés cette année, 52.446 concernent des faits qui se sont produits par le passé. Les faits remontant parfois à plusieurs décennies. Certains cas pourraient avoir été étouffés par Scotland Yard pour protéger des membres du parlement ou des officiers de police. 

 Surpoids

Le Monde Science et Techno du 21/05 : Le fameux indice de masse corporelle (IMC), que l’on calcule en divisant la masse par le carré de la taille, n’est ni pratique ni évocateur de grand-chose.

Les chercheurs de l’International Journal of Public Health (IJPH) ont voulu illustrer la quantité totale de lipides que la population américaine devrait perdre pour retrouver, collectivement, une silhouette normale.

Prenez (d’après les chiffres de 2010) 144 millions de personnes en surpoids (IMC compris entre 25 et 30) ou obèses (IMC supérieur à 30) et liposucez-les virtuellement. Vous récupérez 2,4 millions de tonnes de gras. Sachant qu’un kilogramme de saindoux humain tient dans un volume de 1,0874 litre, cela représente 2,6 milliards de litres de graisse. Jusqu’ici, cela ne dit rien à personne.
Mais dès que l’on calcule que cette collecte remplirait un total de 1 038 piscines olympiques (bassins de 50 mètres…), on commence à saisir l’ampleur du phénomène.
 
Les auteurs ne se sont pas arrêtés là et ils ont estimé que ce gras, bourré de calories, pouvait chauffer, pendant toute une année, 90 000 foyers américains, ce qui ferait une économie d’énergie de 162 millions de dollars. Il est cependant probable que si les États-Unis détenaient ce millier de piscines de graisse, ils tenteraient de les revendre comme huile de friture à des fast-foods, mais ce calcul-là n’a pas été fait dans l’étude.

 Enfermez-les

Terrafemina du 21/05 : Samedi 16 mai à Grozni, capitale de Tchétchénie, Louisa, une jeune fille de 17 ans, a été mariée de force à un chef de la police locale, de 30 ans son aîné et déjà marié, sous le regard « bienveillant » de Ramzan Kadyrov, le président tchétchène. Depuis, la colère gronde sur les réseaux sociaux pour dénoncer une union aussi abusive qu’illégale, la polygamie et les mariages précoces étant proscrits dans le pays. Le problème, comme souvent avec les proches de Ramzan Kadyrov – dont fait partie le mari de Louisa – c’est que la loi ne semble pas les concerner.

La famille de Louisa a dû accepter cette union, pour éviter les « conséquences malheureuses » de son refus. Pavel Astakhov, officier du Kremlin en charge du droit des enfants, ne défendra pas la jeune Louisa. Il admet très bien que des femmes plus jeunes soient mariées à des hommes âgés car, dit-il, en Tchétchénie, « les femmes sont flétries dès l’âge de 27 ans » et « ressemblent à des quinquagénaires russes ». La femme comme objet de consommation ….

Depuis la cérémonie, les internautes n’ont eu de cesse d’exprimer leur indignation via des commentaires ou des caricatures moqueuses. Contrarié, le président Kadyrov, dans une vidéo diffusée mercredi 20 mai, s’est adressé aux hommes mariés à des femmes tchétchènes : « Enfermez-les, ne les laissez pas sortir, alors elles ne posteront rien ». Le dirigeant faisait référence à WhatsApp, l’application de messagerie en ligne, dont se sont servis les utilisateurs pour faire part de leur effarement.

La journaliste à l’origine des révélations sur ce mariage forcé, a décidé de quitter la Tchétchénie, pour des raisons de sécurité.