Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Tram-train > Un huitième train et des navettes virtuelles

Un huitième train et des navettes virtuelles

Écrit le 17 juin 2015

Forte réduction des problèmes de matériel roulant, fréquentation en hausse, desserte améliorée, et tarif promotionnel prolongé, l’heure était aux bonnes nouvelles lors du comité de ligne qui a eu lieu le 11 juin à Nort-sur-Erdre.

Il y avait de nombreux invités : Conseil Régional, Conseil Départemental, Nantes-Métropole, SNCF, Alsthom, usagers, associations de consommateurs, CGT, etc. Trois heures de réunion, tous ceux qui l’ont souhaité ont pu prendre la parole et être écoutés. On a nettement senti la volonté des responsables de répondre au mieux aux usagers.

 Fréquentation, ponctualité

Fréquentation en hausse : les incidents à répétition de l’hiver dernier ont fait nettement baisser l’utilisation du Tram-Train (de 6617—>4656 soit -23,38% entre octobre 2014 et 2015), la période était douloureuse pour les usagers, l’heure était à la déception. Mais les problèmes techniques sont en cours de règlement et la fréquentation repart à la hausse (4656 —>5576 soit + 19,75 % entre janvier et avril 2015).

Le taux de ponctualité qui était de 85,5% des trains à l’heure en 2014 passe à 96,6% en avril 2015, ce qui est supérieur à la moyenne sur l’ensemble de la région (93,2%), et sur l’ensemble du territoire national (92%), ce qui fait dire que le Tram-Train est la meilleure ligne de la Région Pays de Loire.

« Ces quelques chiffres montrent bien que les soucis sont derrière nous, même si nous restons prudents. Aujourd’hui on fait circuler 1 300 tram-trains sur un mois, et sur ces 1 300 tram-trains, seulement 15 d’entre eux sont partiellement ou totalement supprimés. C’est bien sûr ennuyeux pour les usagers concernés, mais c’est satisfaisant sur la fiabilité et la régularité de la ligne, nous n’avons plus à rougir » a témoigné Gilles Bontemps, Vice-président de la Région, président de la Commission « Infrastructures, transports et déplacements » qui suit quotidiennement la circulation du tram-train et réunit régulièrement les maires de la ligne.

 Un huitième train

Rappelez-vous, au début du projet Tram-Train il était question de 5 aller-retours entre Nantes et Châteaubriant. Finalement, à l’ouverture le 28 février 2014, il y a eu sept aller-retours. Et maintenant, à partir du 6 juillet, il y aura huit aller-retours :
Nantes (19h35) > Châteaubriant (20h42).
Châteaubriant (19h21) > Nantes (20h29).

C’est une très bonne nouvelle aussi bien pour les Castelbriantais allant faire des courses ou des démarches administratives à Nantes, que pour les Nantais ou Nortais venant passer une journée à Châteaubriant par exemple pour visiter le château ou se rendre à la Foire de Béré.

 Tarif spécial 20 €

Il faut savoir que les Régions peuvent créer des trains (c’est le cas ici) mais n’ont pas le droit de fixer les tarifs à leur guise : elles doivent respecter les tarifs nationaux de la SNCF. [Un décret est attendu, modifiant cela]. Les Régions ont seulement le droit d’ajouter des tarifs spéciaux, ce qui complexifie la tarification pour les usagers. C’est ainsi que le tarif spécial Châteaubriant-Nantes est à 9,90 € au lieu de 12 €.

Jean Charrier - Gilles Bontemps

Depuis le 11 février dernier, la Région propose un tarif spécial à 20 € pour les voyageurs occasionnels, jusqu’au 31 août 2015. Bonne nouvelle : « nous allons proposer en session budgétaire le 29 juin prochain, que ce tarif promotionnel soit prolongé jusqu’en mars 2016 » dit Gilles Bontemps. Encore une bonne nouvelle qui va intéresser la Foire de Béré, les Journées du Patrimoine au Château, etc.

Le tarif promotionnel remporte un vif succès : entre son lancement le 11 février et la fin mai, 543 forfaits ont été vendus, dont 280 (plus de la moitié) en gare de Châteaubriant.

Rappelons qu’une personne qui prend le train peut ’’racoler’’ d’autres personnes à la gare pour profiter de ce billet de groupe qui n’est pas nominatif, ce qui fait que les personnes A B C D E peuvent aller à Nantes et que les personnes A B C K L peuvent utiliser le billet de retour !

Et, parfois, la journée se prolonge ! Pour le festival de Nort-sur-Erdre ’’La Nuit de l’Erdre’’ (3-4 juillet) il y aura des trains retour vers Nantes à 1h, 2h, 3h du matin et les billets de groupe achetés dans la journée seront utilisables la nuit.

Six navettes de rabattement ont été mises en place : Casson-Sucé, Trans-Nort, Saffré-Nort, Puceul-Abbaretz, Château-briant-Abbaretz via La Meilleraye et Châteaubriant-Abbaretz via St Vincent des Landes. L’expérience prouve que, à part les deux premières en période de pointe, les cars circulent souvent à vide, alors que ce transport est gratuit pour les possesseurs d’un billet de tram-train.

Il va donc y avoir maintenant des navettes ’’virtuelles’’ à partir du 1er septembre 2015 : maintien des arrêts, des horaires et des itinéraires mais uniquement sur réservation (jusqu’à 18h la veille). Une réservation à la semaine sera possible. Un usager a demandé s’il est possible de fusionner les deux dernières navettes.

La ligne tram-train Nantes <> Châteaubriant a reçu le « Prix de l’Accessibilité » (Grand Prix des Régions) par le magazine Ville, Rail et Transport. Plusieurs éléments techniques d’aménagement ont été pris en compte : plancher intégralement bas du matériel roulant, dispositifs comble-lacunes avec les quais, accès sans dénivelé pour les personnes à mobilité réduite.

Incidents

Le tram-train est sensible … aux sangliers (par exemple du côté de la décharge de Nort sur Erdre) et aux blaireaux (dans le secteur d’Issé). Pour les premiers, la hauteur des catadioptres va être adaptée et, si nécessaire, un grillage sera placé à certains endroits. Et la calandre avant sera renforcée. Pour les seconds, les services SNCF obturent les galeries creusées et surveillent régulièrement les traces de ces bestioles.

À un passage à niveau, une pauvre dame se plaint de nuisances : le train se signale alors qu’il n’y a jamais personne à passer. « La voix de synthèse parle aux oiseaux, aux lapins et aux tortues et me gêne toute la journée. De plus les trains cornent et je sursaute à chaque fois ». Mais il paraît que, pour des raisons de sécurité, on ne peut rien faire, sinon adapter le niveau sonore.

Des personnes de Casson se sont plaintes des difficultés de transports qu’elles ont avec le tram-train et qu’elles n’avaient pas avec le car Lila. À part ça, pas d’importante réclamation.

Moins de navettes