Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > Formation professionnelle > Deux C.A.P. pour Châteaubriant

Deux C.A.P. pour Châteaubriant

Ecrit le 10 juin 2015

 Si tu ne vas pas au C .A.P.....

Cela fait longtemps que le constat est fait : « la zone de Châteaubriant (comme celle de Fontenay-le-Comte) est une zone paupérisée, peu mobile, loin de Nantes (au moins une heure de trajet), caractérisée par un enfermement géographique et culturel » : c’est le bilan dressé conjointement par le Lycée Guy-Môquet de Châteaubriant et la Chambre des Métiers. Paupérisation et éloignement géographique, difficulté pour se payer un véhicule : les jeunes de notre région ont des difficultés à se rendre à Nantes au Centre de Formation des Apprentis et les parents hésitent à laisser partir des jeunes de 15-16 ans. Sans oublier le coût des déplacements !

En 2009 a été lancé un appel à projets, au niveau national, pour travailler sur l’accès à l’apprentissage et sur le désenclavement des territoires. Cela ne se fait pas en un claquement de doigts. Mais voilà, ça vient ! Les territoires de Châteaubriant-Nozay-Derval et de Fontenay-le-Comte ont été retenus pour la mise en place de ’’CFA Territorialisés’’, c’est à dire de Centres de Formation des Apprentis ’’hors les murs’’. Au lieu d’envoyer une centaine de jeunes au CFA de Nantes, ce sont les enseignants qui se déplaceront. C’est d’une évidence aveuglante, mais difficile à organiser !

Deux formations sont concernées :

  • - C.A.P. boulangerie
  • - C.A.. maintenance des véhicules
    (voitures particulières)
    du moins pour la première année de formation. Petit à petit, au cours de l’année, les jeunes, accompagnés, iront faire leur formation au CFA de Nantes. Cette procédure sera rassurante pour eux et pour leur famille. Cela rapprochera les enseignants des apprentis et des maîtres de stage.

Encore fallait-il trouver des locaux. Le lycée Guy Môquet fournira ses salles de cours et ses ateliers. Un boulanger, lors de son jour de fermeture, prêtera son fournil.

Photo : David Mence, Philippe Hallez, J.Pascal Vinz

Chaque section aura 7-8 apprentis. Si la demande se maintient, il pourrait y avoir deux groupes de boulangerie et un groupe de maintenance-auto. Les dossiers d’inscription sont à retirer auprès du Lycée Guy Môquet (Téléphone 02 40 81 56 56).

Pour la première fois, l’apprentissage conquiert ses lettres de noblesse et est reconnu comme une bonne voie d’orien-tation. Jusqu’à maintenant les dossiers en fin de classe de Troisième comportaient trois mentions : seconde générale, secon-de technique, redoublement.

Désormais il y a une quatrième mention : l’apprentissage. Par ailleurs l’apprentissage dans la Fonction Publique va être favorisé (agent d’entretien, agent de maintenance, cuisine, etc).

Le partenariat entre le Rectorat et les Chambres Consulaires, va enfin déboucher sur la mise en place de formations qualifiantes adaptées aux entreprises locales.

C.A.P. - dessin de Moon - 06 87 32 77 47

Pour info, en 2013/2014 il y avait 90 apprentis en 24 communes du Pays de Châteaubriant   : 14 à Châteaubriant, 10 à Issé, 9 à Moisdon, 7 à Erbray, 5 à Derval Saffré et moins de 5 dans les autres communes. Il y a 59 entreprises accueillant des apprentis : 38 sur la Com’Com’   de Châteaubriant, 12 sur la Com’Com’   de Derval et 9 sur la Com’Com’   de Nozay.


Ecrit le 15 juillet 2015

 Formation professionnelle

La Région Pays de Loire a décidé d’attribuer 5 M€ supplémentaires pour la formation de 1000 demandeurs d’emploi de plus.

En outre la Région renforce ses dispositifs de formation en augmentant de près de 4 M€ les crédits consacrés aux démarches individuelles de formations complémentaires aux offres collectives de formation.

Ainsi tous les demandeurs d’emploi doivent pouvoir trouver une réponse à leur besoin de formation.