Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Sécurité, CLS, CLSPD, Pompiers > Les pompiers, menacés, se fâchent

St Vincent des Landes et Issé

Les pompiers, menacés, se fâchent

Ecrit le 15 juillet 2015

 Adieu au monde rural

C’est d’une disparition dont il nous faut parler : celle du monde rural, de ce mode de vie auquel nous tenons tant. Naguère on nous parlait d’un ’’bouclier rural’’ mais on ne nous avait pas dit que c’était une protection de papier, une promesse de vent. Force est de constater que tout fout le camp. Sans doute est-ce dû à la crise économique, à la nécessité impérieuse de faire des économies, mais nous constatons que certains secteurs sont protégés (le sport de ’’haut niveau’’ par exemple où l’on tolère des rémunérations démentielles et des dépenses somptuaires) tandis que d’autres secteurs sont délaissés, compliquant la vie quotidienne de milliers de gens.

C’est ainsi que nous avons vu disparaître « la ligne 42 » des cars Lila. C’est ainsi que des permanences d’assistantes sociales ont été supprimées à Derval. C’est ainsi que l’accueil du public est réduit dans les trésoreries de Derval, Guémené-Penfao, Blain, Ancenis, Nort sur Erdre et d’autres.

Manif 12 juillet St Vincent des Landes

 Et maintenant ? Les pompiers !

A la fin de l’année 2014, il avait été question d’une mutualisation des moyens humains et matériels entre les différents centres de sapeurs-pompiers. Issé était un peu inquiet car son centre de secours n’est plus fonctionnel. St-Vincent-des-Landes était tranquille : son centre a été rénové en 1998 et l’équipe comporte un bon nombre de jeunes sapeurs pompiers volontaires et dévoués. Et puis ’’ils’’ ne nous feraient pas ça !

Eh bien si, ’’ils’’ l’ont fait : Le tout nouveau conseil départemental veut rationaliser l’organisation du SDIS (Service d’Incendie et de Secours) en Loire-Atlantique, les deux centres de secours d’Issé et Saint-Vincent-des-Landes pourraient bien faire les frais de cette réorganisation, Philippe Grosvalet l’a annoncé aux maires.

Manif 12 juillet St Vincent des Landes

Le directeur adjoint du SDIS a présenté plusieurs hypothèses :

  • - construire un nouveau bâtiment au centre des trois communes de Issé, Treffieux, St Vincent …….. trop coûteux.
  • - des équipements mutualisés tournant à tour de rôle dans chaque centre de premier secours ….. ubuesque !
  • - supprimer les centres de Issé et St Vincent et regrouper tout à Treffieux où les bâtiments sont plus récents (une dizaine d’années). Mais dans ce cas, cela ne peut que rallonger la durée des interventions, voire empêcher les jeunes pompiers de continuer leur mission en raison de leur éloignement du centre.

La Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France rappelle que le volontariat représente moins de 15% des dépenses de fonctionnement et 69% des interventions des SDIS et apporte son soutien aux centres d’Issé et St Vincent.

 La sirène déchire ....

Manif 12 juillet St Vincent des Landes
Dimanche 12 juillet 2015, la sirène déchire longuement le petit matin gris. A St Vincent des Landes, 400 personnes sont là, beaucoup arborent du rouge (couleur de feu), elles sont venues en famille, avec poussettes pour les enfants, cannes et fauteuil roulant pour les plus anciens. ’’On ne se laissera pas faire’’, les jeunes pompiers volontaires sont en colère, la population ne veut pas que ’’ses’’ pompiers soient répartis sur Treffieux, Châteaubriant et Moisdon. Les élus, qui ont bien du mal à maintenir les commerces et les médecins dans leurs communes, ne veulent pas voir disparaître ce dernier service de sécurité en milieu rural. Le maire Alain Rabu, le conseiller départemental Yannick Bigaud, le député Yves Daniel le disent : ’’il ne faut pas faire d’économies sur le dos des pompiers volontaires. Quand les gens sont en détresse, ils appellent les pompiers pour un secours physique et moral’’. La mobilisation populaire est forte !

Manif 12 juillet St Vincent des Landes

Communiqué du Conseil Municipal de Treffieux  :

Face aux menaces de fermeture de centres de pompiers voisins,
le conseil municipal de Treffieux réagit.

« Réuni le 10 juillet, le conseil municipal de Treffieux a pris connaissance des dernières informations concernant le projet de regroupement des centres de secours de Saint-Vincent-des-Landes, Issé et Treffieux.

S’il y a lieu de se réjouir de la volonté du SDIS de maintenir le centre d’incendie et de secours de Treffieux qui est récent et fonctionnel, le conseil municipal s’inquiète néanmoins de la volonté du Service départemental de fermer purement et simplement les centres de Saint-Vincent et d’Issé et d’intégrer ces deux communes dans le rayon d’action du centre de Châteaubriant qui serait professionnalisé (mise en place d’une garde postée, susceptible d’intervenir dans un rayon d’action plus grand). Treffieux se demande en effet si, à terme, tous les centres de pompiers volontaires ne sont pas appelés à disparaître.

Or les centres de pompiers fondés sur le volontariat jouent un rôle important dans nos communes rurales pour le maintien d’un esprit vivant de solidarité face aux dangers pour les biens et les personnes.

Les faire disparaître les uns après les autres, pour effectuer des économies qui ne sont pas démontrées, va à l’encontre de la solidarité dont le département de Loire-Atlantique a pourtant fait son emblème. »

Les élus de Droite profitent de l’aubaine

Communiqué des maires

Réunis le 16 juillet en Bureau communautaire, les Maires de la Communauté de Communes du Castelbriantais ont exprimé leur solidarité avec leurs collègues d’ISSÉ et de SAINT-VINCENT DES LANDES rappelant leur attachement au maintien des centres de secours de ces deux communes.

Les Maires tiennent à exprimer leurs remerciements et leur plus grand respect face au dévouement et à l’implication sans égal des pompiers volontaires qui se mettent quotidiennement au service de la population.

signé : les Maires de la Communauté de Communes du Castelbriantais


Ecrit le 12 août 2015

Dans le dernier numéro de La Mée nous n’avons pas eu la place de passer les derniers communiqués de soutien. Les voici donc :

 La CGT

Suite à l’annonce de fermeture des casernes des pompiers de Saint Vincent des Landes et d’Issé, l’Union Locale CGT de Châteaubriant exprime son soutien aux rassemblements qui luttent contre l’abandon de l’Etat envers les services de proximité . « Le rôle essentiel des pompiers pour sauver des vies ne peut pas subir les souhaits de nos dirigeants au niveau budgétaire. Comment une petite localité peut-elle survivre si on lui enlève ses pompiers, son bureau de Poste ….et sa mairie, dans les temps à venir. Déjà à Châteaubriant, on se sent « petit » car par exemple, pour tout ce qui concerne les mesures administratives sur un véhicule, les Castelbriantais doivent voir avec Nantes . »
L’Union Locale CGT appelle à participer aux actions à venir pour le maintien de ces deux casernes du SDIS .

Com’Com’   de Derval

Les Maires de la Communauté de Communes du Secteur de Derval, réunis le 23 juillet 2015, apportent leur total soutien à l’action menée par la municipalité et le corps de sapeurs-pompiers de St Vincent-des-Landes pour le maintien du Centre de secours et d’incendie. « C’est un équipement de proximité indispensable pour assurer secours et assistance pour les citoyens de notre milieu rural dans des délais d’intervention compatibles avec les missions de protection et de préservation des biens et des personnes. Les économies recherchées ne doivent pas mettre en cause l’activité opérationnelle du SDIS qui est sa raison d’être ».

Les pompiers ont fait signer des pétitions à la Foire de Béré