Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2014-2015 > Une épicerie associative à Nozay

Une épicerie associative à Nozay

Ecrit le 10 juin 2015

 Enquête sur un magasin de proximité

On vous l’a déjà dit : les citoyens ont des idées ! Après ceux d’Abbaretz, qui ont lancé une enquête sur un magasin de proximité dans la commune, voilà qu’un groupe d’une trentaine de personnes a lancé une enquête sur une possible ’’épicerie associative’’ à Nozay. Info internet, présence sur les marchés : 199 personnes ont répondu, 55 % de Nozay, 34 % d’autres communes de la Com’Com’   et 11 % d’extérieurs à la commune. Ces ’’répondants’’ comportaient une sous-représentation des classes d’âge extrêmes (jeunes et très vieux) et une sur-représentation des artisans-commerçants-cadres et professions intermédiaires. Une forte majorité se déclare favorable à ce projet, mais pourquoi ?

  • - à 42 % pour disposer de produits de qualité et de saison, en circuit court.
  • - à 28 % pour la vie du bourg
  • - à 17 % pour le soutien aux producteurs locaux et pour le soutien à l’emploi et à l’économie locale.
  • - à 7 % pour l’animation et la convivialité
  • - à 6 % pour obtenir des prix raisonnables, abordables.

Les produits souhaités : légumes, fruits, fromages, œufs et une diversité d’offres.
87 % des répondants ont dit qu’ils accepteraient de produits en vrac, afin de limiter les emballages. Jours souhaités : mercredi, vendredi, samedi surtout, mais les autres jours aussi. Horaires : 10-12h30 et 16-19h30.

 Etes-vous prêts à participer à ce projet ?

36 personnes accepteraient d’être béné-voles, avec des compétences variées : animation, conseils, bricolage, compta-bilité, informatique. 22 personnes accepte-raient d’être souscripteurs pour des montants s’échelonnant de 20 à 500 €

Réunion épicerie à Nozay

Globalement 98.9 % des répondants seraient clients pour une dépense moyenne de 42 €/semaine.

L’équipe qui porte le projet a visité des épiceries analogues à Augan, à Rablay sur Layon, à Bain de Bretagne, à La Pommeraye. Elle a aussi pris contact avec le centre socio-culturel LaMano qui a un projet d’épicerie solidaire. Elle a également rencontré les élus municipaux, recensé les producteurs locaux, commencé la recherche d’un local et d’un financement….

Affaire à suivre ! Il reste à faire appel à souscription, rechercher des subventions, négocier un prêt, trouver et aménager un local, embaucher un(e) salarié(e) … et ouvrir en faisant une petite fête.