Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > 40-45 ans, souvenirs d’école

40-45 ans, souvenirs d’école

Ecrit le 15 juillet 2015

En cette année 2015, l’Ecole Elémentaire et Maternelle du Quartier de la Ville aux Roses à Châteaubriant a fêté ses 40 et 45 ans. Mireille Beloeil (directrice de la maternelle) et Pierre André (directeur de l’école élémentaire) en retracent l’histoire ...

40 ans ! Oui, 40 ans déjà ! En effet, c’est en septembre 1975 qu’a eu lieu la première rentrée scolaire dans cette école élémentaire.

Pour comprendre les raisons de la construction de cette école, il est nécessaire de faire (très rapidement) un peu d’histoire. En cela, j’ai été aidée par les articles de journaux que mon père a soigneusement gardés.

Au cours de la décennie 1970/80, l’Education Nationale procède à une restructuration complète de l’enseigne-ment secondaire (de la 6e à la 3e) en supprimant ce qu’on appelait à l’époque les CEG (Collège d’Enseignement Général). Ce qui signifie à Châteaubriant, la suppression du CEG des garçons aux Terrasses et du CEG des filles à Aristide Briand (ces deux établissements n’étaient pas mixtes à l’époque).

 Déménagements et préfabriqués

Deux collèges sont alors créés, l’un au nord de la ville (L’actuel collège Robert Schuman) et l’autre, ici dans le quartier de la Ville aux Roses, un quartier nouvellement créé et habité par de jeunes couples. Le collège Ville aux Roses ouvrira ses portes en janvier 1971.

De 1969 à 1975, les classes primaires d’Aristide Briand sont logées à l’école des Terrasses et prennent le nom de Terrasses 2. Cet ensemble scolaire com-porte alors deux directions (Terrasses 1 et Terrasses 2).

C’est en 1975 que l’école Terrasses 2 déménage pour intégrer les constructions nouvelles de cette école élémentaire, ici, au quartier de La Ville aux Roses. Il faut noter que deux classes de Terrasses 2 étaient déjà installées dans les préfabriqués situés à l’emplacement du terrain multi sports, préfabriqués libérés par la construction de la maternelle.

L’école maternelle, elle, a plus de 40 ans. Elle a commencé à fonctionner en septembre 1970 dans ces préfabriqués. 86 enfants étaient inscrits pour cette rentrée 70. Selon les articles de presse, il y avait 55 enfants dans la classe de Moyenne Section/Grande Section. Les 31 enfants de 2 et 3 ans et surtout leurs parents attendaient la décision de l’Inspection d’Académie quant à l’ouverture d’une seconde classe. La maternelle fête donc cette année ses 45 ans.

A la rentrée 1974, il y avait 176 enfants en maternelle dans ses nouveaux locaux et quatre classes d’élémentaire dans les préfabriqués.

 Tout neufs !

Rentrée 1975 : ouverture de l’école élémentaire dans ses locaux tout neufs, avec 12 classes (345 élèves) La directrice est Alice Escarpit. A la maternelle, 219 élèves. Les parents souhaitent l’ouverture d’une 6e classe.

On peut dire que 1975 a été pour l’enseignement public dans le quartier de la Ville aux Roses, une année exceptionnelle par l’ouverture de ce qu’on peut appeler une cité scolaire et par le nombre d’enfants fréquentant ces établissements. Collège : 911 élèves, élémentaire 345 élèves, maternelle 219 élèves.

Après cette euphorie de 1975, la vie continue avec tous les aléas que cela comporte. Les ouvertures et les fermetures de classes se succèdent mais il y a plus de fermetures que d’ouvertures.

L’école élémentaire garde en mémoire, en janvier 1987, la disparition tragique du directeur Guy Lafontaine en pleine classe, terrassé par une crise cardiaque devant ses élèves. Certains enfants de l’époque, qui sont maintenant des parents d’élèves, en parlent encore. En ce temps là, les cellules de soutien psychologique n’existaient pas.

En 1992, Yves Blais, le directeur de l’époque, décide de donner un nom à l’école de la Ville aux Roses. Les enfants, les parents, les enseignants sont consultés et le groupe scolaire devient alors le Groupe Scolaire Claude Monet.

Les directeurs et les directrices se sont succédé dans ces deux établissements depuis 40 ans, ainsi que les adjoints. Il nous a été difficile de retrouver tout le monde et nous avons fait le choix de n’inviter que les personnes ayant passé quelques années dans l’école ou des personnes restées sur le secteur. En effet, il faut savoir que quelques jeunes collègues viennent à reculons dans le Castelbriantais pour un poste d’un an et nous n’avons pas jugé opportun de les inviter.

 Directeurs et directrices :

Ecole maternelle : Marie Jeanne Adron - Madeleine Blanc - Josiane Tourillon - Mireille Beloeil.

Ecole élémentaire : Alice Escarpit - Guy Lafontaine - Marthe Beloeil - Jacques Feuillet - Yves Blais - Michaël Pottier - Gwenola Radigois - Pierre André.

 2015

40 ans après, l’école élémentaire compte 6 classes et 1 CLIS (Classe pour l’Inclusion Scolaire) et la maternelle a 3 classes. Le groupe scolaire passera en Réseau d’Education Prioritaire à la rentrée prochaine.

Depuis l’année dernière, une association dynamique de parents d’élèves a vu le jour et apporte son soutien financier pour l’organisation de sorties pédagogiques (en mai et juin de cette année, deux sorties au centre équestre de Rougé, une sortie à la ferme pédagogique de Derval pour les maternelles et une sortie au bord de la mer pour les Cours Préparatoires) .

L’école travaille également en relation étroite avec l’Association Rencontres   qui est très présente sur le quartier où elle assure notamment des heures de soutien scolaire et de création artistique.

L’Amicale Laïque de Châteaubriant (ALC) apporte son soutien lors de manifestations et de sorties. L’école participe tous les ans à la fête des écoles organisée par l’ALC. La fête de l’ALC ayant eu lieu cette année en mars, nous en avons profité pour décaler notre fête en juin et la relocaliser à l’école au lieu d’utiliser la Halle de Béré  . Nous remercions l’Amicale pour le prêt des stands.

Nous sommes également membres du GESPAC (Groupement des Etablissements Scolaires Publics de l’Arrondissement de Châteaubriant). La présidente du Gespac, Roxane Zerrouki regrette de ne pouvoir être parmi nous. Des membres du bureau sont présents dans l’assistance. Toutes les classes du Groupe scolaire participent à des rencontres   sportives organisées tout au long de l’année et participent aussi aux manifestations annuelles nommées ’’Gespacolades’’ (qu’on appelait autrefois : les Lendits)

Pour fêter nos 40 ans, nous avons aussi invité le Conservatoire   et la piscine. Ce sont des partenaires incontournables de l’école depuis de nombreuses années et nous avons toujours du plaisir à travailler avec eux.

Avant de conclure, nous voudrions sincèrement remercier toutes les personnes ici présentes qui ont, à un moment de leur vie, travaillé dans ces deux établissements. Nous pensons aux enseignants et aussi au personnel municipal (agent d’entretien pour l’élémentaire, ATSEM pour la maternelle).

Nous remercions également la municipalité pour l’aide technique apportée à la manifestation d’aujourd’hui (podium, sono, grilles, etc…), pour l’appui qu’elle nous apporte au quotidien dans notre tâche d’enseignant et pour les relations que nous pouvons entretenir.

Signé : M. Beloeil - P. André