Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Tourisme > GéoBalad et informatique partout

GéoBalad et informatique partout

Ecrit le 12 aout 2015

Désolant pour nos lecteurs qui ne sont pas équipés d’un ordinateur (et d’un smartphone !), mais l’informatique est partout et il faut bien qu’on vous en cause (et qu’on vous aide aussi si nécessaire).

 GéoBalad

L’Office de Tourisme   de Châteaubriant innove en lançant GéoBalad (qui démarre le 4 août) avec l’aide du concepteur, Philippe Reclus, qui a fait un prix d’ami parce qu’il a de la famille dans notre région. Il s’agit d’une façon originale de découvrir les environs de Châteaubriant.

Cette plateforme vise trois objectifs :

  • - divertir gratuitement un public passionné de balades et d’aventures numériques,
  • - promouvoir le réseau de partenaires en les intégrant dans ses principales animations,
  • - et favoriser le dialogue avec la population locale (puisque certains clichés ne pourront être compris qu’avec l’appui des gens du coin ).

Soixante points intéressants ont été répertoriés, des « waypoints » comme on dit, où l’on peut trouver une photo, une énigme, dont on peut trouver la solution en interrogeant les gens du voisinage. Le visiteur peut prendre ensuite une photo, qu’il peut mettre sur le site « Instagram » à l’aide d’un smartphone connecté, en y ajoutant un hashtag pour montrer qu’il y est allé. L’office de tourisme   propose divers road-books pour votre plaisir.

 Char à bia !

Pauvres de vous, vous êtes perdus ?

  • - un smartphone connecté : si vous n’en n’avez pas, demandez à vos amis de mettre la photo sur Instagram, ou bien demandez à l’office de tourisme   de le faire pour vous.
  • - instagram est un « réseau social », le 2e au monde après facebook,
  • - un hashtag est un mot-dièse, comme par exemple : #tourisme  , #ananas, #voyage et tout ce que vous voulez….
  • - road-books : (road comme route), (book comme livre) ce sont des livrets de promenade.

Dïtes, si on parlait un peu français ?

 Fernand

L’office de tourisme   propose une chasse au Trésor. Le prologue se jouera du 8 au 22 août 2015 avec neuf waypoints à découvrir. Les participants devront ramener 9 réponses à l’office de tourisme  . Et, à partir du 22 août commencera la chasse au trésor proprement dite. Le gagnant trouvera un petit coffre argenté avec, dedans, « un beau cadeau » comme dit Catherine Ciron. Valeur annoncée 100 €.

Ajoutons-y, sans doute, la bise de Catherine Ciron, de Bernard Douaud et de Alain Hunault, d’une valeur inestimable !
« Avec ce système GéoBalad, nous pourrons créer d’autres waypoints et d’autres jeux » se réjouit Catherine Ciron.

 … douteux

La chasse au trésor est basée sur ’’Fernand’’ « affecté au service courrier par le Comité de Direction du Camp de Choisel » faisant ainsi une référence imaginaire au Camp de Choisel, où les forces d’Occupation ont interné des soldats, des nomades, des militants politiques pendant la guerre de 1939-1945 et d’où sont partis les otages fusillés à La Sablière, à la Blisière et ailleurs. Le document de l’office de tourisme   reprend d’ailleurs une image des baraquements de ce camp. C’est d’un goût douteux, mais délibéré puisque « l’évocation de la vie du camp n’est pas innocente. Au cours des prochaines semaines, vous comprendrez ce que cela veut dire » (selon le document de l’Office de Tourisme  )

 Mise en péril

Le lien pour accéder à la « Chasse aux Trésors » se trouve dans les Actualités sur la page d’accueil du site internet de l’Office de Tourisme  . Il renvoie au « Trésor de Fernand ». Pour lire le document, il faut disposer d’une technologie nommée FlashPlayer. Manque de chance, cette technologie est ancienne et comporte de graves failles de sécurité qui peuvent endommager les ordinateurs. L’office de tourisme   renvoie aussi à de nombreux documents s’ouvrant avec « Calaméo » et, une fois encore, Calaméo s’appuie sur FlashPlayer. Heureusement, sur de-mande, l’office de tourisme   propose un lien « dropbox » pour ne pas mettre ses visiteurs en danger et, au moins, leur laisser le choix entre des procédés sécurisés ou non !

Photo de la raveparty de Rougé

 Tout et n’importe quoi

L’objectif de cette « Chasse aux Trésors » est d’inciter à la prise de photos à mettre sur le réseau Instagram, « pour valoriser nos communes » dit Catherine Ciron. Il y en a déjà quelques-unes qu’on peut voir ici 
et c’est plutôt … rigolo, si l’on regarde la qualité des photos, des textes et des tags.

Sur Châteaubriant on trouve le tram-train, quelques belles photos de ’’Lily’’ et les Voltigeurs (ou leurs jambes seulement). On lira avec intérêt le tag :
#chateaubriant#cfa#grosse#saison#soif# de#victoire#adidas

Si vous voulez entendre la lecture de ce tag, cliquez sur le petit haut-parleur bleu qui apparaît. Ah ? Non ? C’est que : « You have reached the limit of Google text-to-speech API ». Oui le tag est trop long et l’avertissement est en anglais.

Sur Soulvache, une photo montre un repas, avec ce tag
#soulvache#trouduculdumonde#vinasse.

Sur Soudan, on trouve plein de photos … du pays africain du même nom !

A Issé, les photos nous renvoient au Izakaya, rue de Richelieu à … Paris

Et, au hasard, on trouve aussi :

  • #erbray#tapéalagueule
  • #castelbouze#louisfert#vivelesvaches
  • #raveparty#rougé … Mme la Maire va être contente de faire savoir qu’il est possible de faire une raveparty dans sa commune.

Ah ! Madame la Mée, vous exagérez ! L’essentiel n’est-il pas de s’exprimer, même si la photo est ratée et si le texte est cousu de fautes ! Lisez : « do you have an Instagram account ? Login to Instagram to like or comment on this media ». Parlez anglais, que diable ! Et foutez-nous la paix.

BP  


Ecrit le 12 août 2015

 Rappelle moi vite ou la dernière arnaque

Votre téléphone sonne. Zut, pas le temps de répondre. Un message vocal vous indique : « Allo, allo ? Je ne t’entends pas ! Je suis au centre commercial. Rappelle-moi pour notre rendez-vous de ce soir. ». Curieux, inquiet peut-être, vous rappelez et entendez : « Appelle-moi au plus vite au 08 99 XX XX XX. Je répète : 08 99 XX XX XX. Merci ». Ce peut-être pour vous annoncer un cadeau, ou une livraison, ou autre chose. Mais attention aux numéros 08 99 ou 08 92.

Ce truc sent l’arnaque à plein nez, vous décidez de ne pas poursuivre l’aventure (et votre porte-monnaie vous en remercie). Vous êtes victime de « ping call » (« appel à rebond ») ou plus simplement spam vocal. Cette technique frauduleuse n’a qu’un but : vous faire rappeler un numéro surtaxé.

Et le pire, c’est que cette technique n’est pas interdite. Il existe même un site internet avec lequel un petit malin-malhonnête peut créer sa propre ligne surtaxée en gagnant 0.72€/Appel + 0.16€/Minute
Donc … méfiance !