Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Aides pour les nuls > Scribus, préférences générales

Scribus, préférences générales

Voici le mode d’emploi que j’ai fait pour le Journal.

Il peut servir à d’autres !

Installation
Préférences générales
Ouvrir un document

Préférences du document
Préférences : guides
Préférences : typographie
Préférences : outils polices
Préférences : outils image
Préférences : césure
Préférences : polices
Préférences : raccourcis clavier
Préférences : affichage

Attention : esclavage

 Régler les préférences

ModeEmploiScribus1-page1

a) Préférences générales

Faire : Fichier/ Préférences/Générales
On trouve la fenêtre suivante :
Mettre : Français, Windows, 9pt, 9pt, 40,5
Ne rien mettre pour la suite du tableau.

b) Préférences du document

Faire : Fichier/Préférences/Document Disposition : pages en regard
La première page est « page gauche »
Mettre : A4, portrait, unité : le centimètre,
Format : 21 x 29,7
Marges : mettre 0 partout

c) Préférences : guides

ModeEmploiScribus1-page2

Faire : Fichier/Préférences/Guides
La grille topographique est très importante pour bien aligner les textes.

d) Préférences : typographie

Faire : Fichier/Préférences/Typographie
Voir en bas à droite l’interlignage automatique : 0 %

e) Préférences : outils / polices

ModeEmploiScribus1-page3

Faire : Fichier/Préférences/Outils puis cliquer sur le premier bouton en haut
Choisir alors la police :
Arial Regular
et le corps 9 pt

f) Préférences : outils/image

Faire : Fichier/Préférences/Outils et
choisir le deuxième bouton en haut
Cocher : Mettre l’ilmage aux dimensions du cadre
et Garder les proportions

g) Préférences : césure

Cocher : suggestions de césure ou « césure automatique »
(cocher aussi, éventuellement, la case au dessous)
Langue : Français
Mot le plus court : 2

En cours de montage,
si l’on veut créer soi-même une césure,
il suffit de taper un tiret entre deux syllabes
sans laisser d’espace supplémentaire.
Cela fait une césure si l’on est rendu en bout de ligne.

h) Préférences : polices

ModeEmploiScribus1-page4

Faire : fichier/Préférences/Polices
Cliquer sur une police, puis sur le repère vert à côté, selon qu’on veut garder, ou non, cette police.

Pour La Mée, les plus utilisées :
Arial Bold (Bold = gras)
Arial Bold Italic
Arial Italic

Arial Regular

Arial Narrow Italic
Arial Narrow Regular

Comic sans MS Regular
Comic sans MS Bold

Rockwell Extra Bold regular

i) Préférences : raccourci clavier

Faire : fichier/Préférences/Raccourcis clavier

Cliquer sur l’une des lignes à droite.
Si elle a un raccourci, le garder,
ou le supprimer avec : « aucun raccourci »
ou le changer.

Pour indiquer un raccourci :

cliquer sur la ligne écrite
puis sur « raccourci personnalisé »
puis sur « définir le raccourci »
Taper au clavier le raccourci souhaité
faire OK

Moi j’ai choisi F7
au lieu de CTRL+L
pour « modifier le texte »

j) Préférences / affichage

Utiliser la règle en bas à droite pour régler l’affichage
à l’aide du curseur


Ecrit le 21 mai 2006

 Esclavage

Quand la liberté des uns mène les autres à l’esclavage

Sur suggestion d’un copain, nous avons essayé le logiciel libre « Scribus ». E. a réussi quelque chose, mais c’est encore loin du résultat (j’ai dû tout reprendre). Ri a essayé mais vu le temps passé, il a abandonné. Cette semaine j’ai donc monté 12 pages sur 16, sur scribus, en l’espace d’une journée. Je sais faire mais ...

Scribus est lent. C’est comme si on faisait encore tous nos calculs à la main en se passant des calculettes !

Scribus est lourd : beaucoup de manœuvres à faire en particulier pour insérer un cadre de texte ou d’image, et pour demander au texte de l’habiller (il faudrait que l’habillage soit une option des préférences).

Le passage par l’éditeur de texte est le plus efficace (mais lourd et pas commode : on travaille en aveugle) car le travail directement sur écran est très lent, la mise en surbrillance se fait mal, le changement de style prend beaucoup d etemps.

La grille magnétique c’est bien, mais si on a un texte long il faudrait pouvoir jouer sur les espaces entre les paragraphes.
C’est faisable mais très lourd. En fait scribus est très bien pour quelqu’un qui n’a qu’une page à monter et peu de texte à y mettre. Il peut jouer sur les blncs comme il veut. Mais quand on a beaucoup de temps, c’est du vrai sport.

Et puis scribus plante souvent. De ce fait on ne peut avoir deux documents ouverts à la fois.

Il plante et crée des versions de sauvegarde, c’est bien mais cela fait 48 versions quand on a 16 pages !! (3 versions par page !)

Quand on déplace une page, d’un dossier à un autre, la page perd les photos. Pas commode quand on doit passer sur clé USB pour porter le texte à une imprimante dans une autre pièce du local. Tout le monde ne peut pas avoir une installation en réseau.

Enfin, pour le montage final, juste avant tirage sur la grosse imprimante :
1) il me faut des pages A3 (faisable)
2) il faut placer la page 2 à côté de la page 15, ce qui oblige à ouvrir au moins 2 pages ensemble ... et scribus plante.
3) il faut déplacer la page 2 pour la mettre sur la page A3 ... elle perd donc ses photos.
4) il faut déplacer la page 15 pour la mettre à droite de la page 2 sur le document A3 : cela oblige à jouer avec « propriétés »
............. si ca n’a pas planté déjà !
5) et si, en plus la page 2 n’a pas la même grille magnétique que la page d’à côté, j’vous dis pas ! C’est l’horreur !

Bref un temps à passer fou, fou, fou.
J’ai donc renconcé à scribus ..........
sauf s’il paraît une version plus simple.

Un logiciel libre, je suis pour.
Mais je ne veux pas être réduite à l’esclavage !

J’attends donc .... mieux ... des prochaines versions.
J’ai essayé honnêtement, avec la ferme intention de réussir, mais trop ... c’est trop. Je ne peux pas doubler mon temps de travail !
je suis vraiment désolée !
et je donne mes difficultés pour que les prochaines versions puissent y remédier

B.Poiraud