Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Énergie positive, croissance verte et FGC

Énergie positive, croissance verte et FGC

Article précédent - [Article suivant- ]

Écrit le 30 septembre 2015

25 novembre, 7 avril, 14 avril, 25 septembre : ça ne fait guère de réunions. Les douze délégués du Pays de Châteaubriant   (33 communes) se sont réunis le 25 septembre 2015. Mais ils n’étaient pas tous présents et la réunion n’a duré qu’une demi-heure à l’issue de laquelle la presse a été priée de déguerpir

Il a été question de la labellisation du Pays de Châteaubriant   en « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ». C’est l’appellation nationale. On pourrait dire aussi « énergie verte pour la croissance positive » ?? Les grands mots faisant sans doute les grandes choses.

Initialement, il avait été prévu que cela signifiait :
– réduction des gaz à effet de serre,
– diminution de la consommation d’énergie,
– production d’énergie renouvelable.

Voyons donc les projets retenus dans cette ’’trajectoire vertueuse’’ comme ils disent :
1 - préparation d’un plan-climat-énergie-territoire (PCET pour les intimes).
2 - construction d’un immeuble BEPOS pour la maison de la création et de la transmission d’entreprises.
3 - cheminements doux autour de l’espace aquatique intercommunal de Châteaubriant
4 - cheminements doux autour de la zone de loisirs de Derval et installation d’éclairages publics basse consommation dans cette zone.
5 - remplacement des sources lumineuses publiques par des éclairages basse consommation sur toute la commune de Derval.

Le PCET … le Pays de Châteaubriant   en parle depuis le 9 mars 2010. Et puis alors ? Et puis rien. Le climat a eu le temps de se dégrader ! Et on y gaspille de l’énergie.

BEPOS : c’est quoi ça ? Bande d’ignares !
Ca veut dire : Bâtiment à Energie POSitive. On peut dire aussi : un bâtiment QNE, Quasiment Neutre en Energie ou encore NZE (Nearly Zero-Energy). Ah la la ! C’est simple quand même, c’est du langage FGC (qui se Fout de la Gueule du Citoyen).

Cette fameuse « maison de la création et de la transmission d’entreprises », c’est un projet de la Com’Com’   du Castelbriantais qui date déjà du 10 décembre 2013 et qui n’a pas l’air de vouloir démarrer.

Les « cheminements doux » participent à la croissance verte ? Ou à l’énergie positive ? Nous on veut bien ! Tiens, le savez-vous, l’inventeur britannique Laurence Kemball-Cook a créé le Pavegen, un pavé (de couleur verte, évidemment) recouvert d’un système convertissant en électricité l’énergie cinétique produite par les mouvements des pieds sur le pavé. Un ingénieux système qui pourrait éclairer les cheminements doux tout en marchant !
On peut rêver ?
Et tenez, le savez-vous : les détenus de la prison Santa Rita do Sapucaí (au Brésil) pédalent pour créer de l’électricité. En pédalant toute une journée, ils produisent de l’énergie pour alimenter six réverbères.
Allez, citoyens, agitez vos neurones, que diable ! , pour savoir comment nous pourrons faire de l’énergie croissante positivo-verte ! L’État va accorder 500 000 euros pour ça .

On notera que ces cheminements doux sont destinés à « réduire les émissions de gaz à effet de serre et les pollutions liées au transport ». Fort bien ! Il va donc falloir des cheminements doux pour permettre aux communes de la Com’Com’   du Castelbriantais de rejoindre la nouvelle piscine. Doux Jésus, comment qu’on f’ra ?

On notera enfin que tout ça servira (peut-être) à Châteaubriant et Derval et pas aux autres communes. La Com’Com’   de Nozay, qui ne veut plus travailler au sein du Pays de Châteaubriant  , n’a pas fait de proposition.

 Contrat Régional

À part ça, le Contrat signé avec la Région en octobre 2013 est modifié ainsi :
– l’aide de 284 000 € prévue pour le Parc d’Activités Économiques de Derval (3e tranche) sera affectée à la construction de l’espace aquatique de Derval.
– l’aide de 203 600 € prévue pour le centre de formation professionnelle de Nozay sera affectée aux travaux de modernisation de la piscine de Nozay.

 Tu veux ou tu veux pas ?

Une rencontre a eu lieu entre les bureaux des Com’Com’   de Blain et de Nozay. Nozay veut se marier avec Blain, mais dans la Com’Com’   de Blain il n’y a unanimité ni pour dire oui, ni pour dire non.

Une réunion a eu lieu avec le Préfet, celui-ci suggère fortement la fusion des Com’Com’   Nozay et Derval, mais Derval ne veut pas …

La solution serait que Nozay reste dans le Pays de Châteaubriant   transformé en PETR (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural) mais Nozay ne veut pas !

On se demande quand même pourquoi on est arrivé à un tel blocage au sein du Pays de Châteaubriant   ! Le blocage est venu de Châteaubriant et de son président qui a fait traîner les choses et notamment l’élaboration du SCOT   (Schéma de Cohérence Territoriale).

Mais les élus de Nozay n’ont-ils pas été trop passifs ? À force de vouloir ménager la chèvre et le chou, la chèvre a vieilli et le chou a pourri. S’ils avaient tapé sur la table, s’ils avaient prévenu formellement la presse, s’ils avaient mobilisé les citoyens, on n’en serait pas là car le maire de Châteaubriant, quand on avance, recule !

Article précédent - [Article suivant- ]