Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Proche orient, Israël, Palestine > Réfugiés et retour au pays

Réfugiés et retour au pays

Ecrit le 30 septembre 2015

« Des milliers d’heures d’antenne, et autant de tonnes d’encre sur la question des réfugiés … Nous sommes bien entendu partisans de l’accueil de tous les réfugiés et migrants dans nos pays. Pas seulement par humanisme, mais parce que nos gouvernements sont respon-sables de la détresse de ces personnes, dont les pays ont été ravagés et appauvris depuis des siècles par notre pillage, nos invasions, les frontières tracées artificiellement dans le sang, les dictateurs placés et maintenus au pouvoir dans différents continents, le chaos qui a été intentionnellement créé au Moyen-Orient, comme en Afrique, en Asie et en Amérique Latine ».

On parle de l’accueil des réfugiés et déjà de leur retour dans leur pays. Mais personne ne s’avise d’exiger l’application du droit international concernant le droit au retour des réfugiés palestiniens dans leur pays ?

« Nos gouvernements sont responsables de la tragédie du peuple palestinien, dont ils ont donné la terre sans son consentement, et en bafouant leurs engagements. Il y a de très nombreux Palestiniens parmi les réfugiés, dont ceux qui arrivent de Syrie, qui veulent rentrer dans leur pays, la Palestine ». Israël les en empêche, en toute illégalité, malgré la résolution 194 de l’ONU du 11 décembre 1948. qui dit :

« il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les Gouvernements ou autorités responsables » ;
« Qu’attendent ceux qui dissertent sur les difficultés qu’ils auraient à accueillir des réfugiés pour tenir leurs engagements et exiger de leur ami et allié israélien qu’il applique la loi ? »

Le 4 octobre à Paris

Les guerres au Moyen-Orient et en Afrique forcent au départ des millions de personnes. CertainEs essayent de rejoindre l’union européenne, pour y trouver refuge, y vivre et y travailler. (…) En France les conditions d’accueil réservées aux migrants sont indignes, ils sont bien souvent obligés de dormir dans la rue et privés de soin, leurs droits les plus élémentaires sont bafoués. (...).

La principale réponse de l’Europe est la militarisation de ses frontières. La fermeture des frontières est criminelle. Face à cette situation, il n’y a pas d’autres solution que d’ouvrir les frontières. Qu’ils soient nommés réfugiés, migrants ou sans-papiers, nous exigeons des droits égaux pour tous, des titres de séjour, l’accès aux soins et au logement.
Une manifestation est prévue le 4 octobre 2015 à Paris, à 15h place de la Bastille (direction République).

Gaza 17 ans

L’année dernière, plus de 19 000 maisons de la bande de Gaza ont été détruites et 100 000 personnes laissées sans abri à cause du conflit. Les bailleurs de fonds ont promis 3,5 milliards de dollars pour reconstruire, mais un an plus tard, les restrictions israéliennes continuent de causer des retards. Les travaux de reconstruction ont commencé sur un peu plus de 2 000. Au train où vont les choses, il faudra 17 ans pour reconstruire Gaza...

(infos émanant du Comité Palestine Israël du Pays de Châteaubriant  )