Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Productions animales > Réorienter l’agriculture

Réorienter l’agriculture

Ecrit le 7 octobre 2015

 Réorienter

Dans une conférence de presse tenue début septembre, la Confédération Paysanne fait des propositions pour ré-soudre la crise porcine et la crise laitière.

 Pour les porcs

  • - Réorienter la production au plus près de la consommation française : davantage d’animaux abattus en France, davantage d’emplois amont et aval. Il ne s’agit pas seulement de sauver la production mais de sauver les producteurs.
  • - Soutenir en priorité les petites et moyennes fermes avec une aide ciblée sur les premiers porcs sortis.
  • - Demande de méthode de fixation des prix permettant une couverture en permanence des coûts de production des éleveurs en lien avec une régulation européenne du marché.
  • - Sortir de la seule logique de développement export et engager une politique de substitution aux importations. C’est d’autant plus une stratégie gagnante que le marché intérieur est beaucoup plus valorisateur que les marchés export comme la Russie ou la Chine.
  • - On demande des politiques publiques de stimulation de la demande en produits locaux. A court terme, le levier de la restauration collective publique pourrait être fortement activé par les pouvoirs publics. La Restauration hors domicile importe en grande quantité.
  • - Demande d’une harmonisation sociale forte pour limiter les distorsions de concurrence entre pays européens.
  • - Abandon des accords de libre-échange (TAFTA, CETA, APE…). En effet, cela va à l’encontre de la relocalisation souhaitée et d’une meilleure segmentation basée sur la qualité et le respect de l’environnement et des normes sociales.

banderole-Nantes (ci-contre, banderole apposée par la Confédération Paysanne sur un pont de Nantes, 2 septembre 2015)

 Production laitière :

  • 1) Faire reconnaître l’état de crise laitière en Europe par les pouvoirs publics => Il faut donc une hausse des prix du lait payé au producteur.
  • 2) Connaître la destination du lait pour chaque coopérative (avec leurs filiales) => Des explications sont attendues par chaque laiterie concernant leur fixation du prix du lait et leur stratégie pour faire remonter les prix payés aux éleveurs, notamment pour les coopératives.

[La destination du lait, c’est quoi ? valorisations associées et sur quels marchés ? poudres de lait : basique, infan-tile, concentrés de protéine WPI/WPC, lactosérum ; beurre, PGC, fromages ?]

  • 3) Pour résoudre une crise de surproduction et faire remonter les prix, il faut agir sur l’offre. La Confédération paysanne demande à court terme un relèvement du prix d’intervention (rachat par la Commission européenne pour faire des stocks publics) mais cette mesure temporaire de dégagement des marchés doit être accompagnée d’une obligation de réduction des volumes produits pour les opérateurs européens.

La Confédération Paysanne propose par exemple un système de ’’tunnel’’ pour les prix.


Ecrit le 14 octobre 2015

 Un tunnel pour le lait

Dans le secteur du lait, pour résoudre une crise de surproduction et faire remonter les prix, il faut agir sur l’offre. Un système de tunnel de prix est revendiqué par la Confédération paysanne, jouant un rôle de prévention des crises tout en protégeant les revenus des éleveurs.
– limite inférieure du tunnel : les coûts de production. Le système garantirait que les éleveurs ne pourront pas être payés en-dessous de leurs coûts de production
– La limite supérieure du tunnel est liée aux prix du marché.

Si la limite supérieure est atteinte, cela indique que le marché est porteur : la production européenne peut augmenter. Une contribution croissant avec le volume produit permettra de financer les mesures de prévention des crises lorsque le marché mondial sera dégradé.

Mais si on s’approche du bas du tunnel, c’est donc que le prix payé au producteur est dégradé, alors un mécanisme de réduction obligatoire des volumes sera imposé.