Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2014-2015 > Echos novembre 2015

Echos novembre 2015

Ecrit le 11 novembre 2015

 Echos

– Vival : une cliente au magasin Vival de Châteaubriant, tout à coup, a montré des signes de faiblesse. La commerçante a reconnu tout de suite les signes d’un AVC et a appelé les Pompiers, sauvant ainsi la vie de sa cliente.

– Carrefour : dimanche 1er novembre, le maire de Châteaubriant qu’on ne voit pas, d’habitude, faire les courses (sauf les courses de chevaux), traînait un chariot plein, au magasin Carrefour, serrant des mains partout autour de lui. Dame, il y a des élections régionales bientôt …

– Toux : au Congrès des maires, la Sous-Préfète a été prise d’une méchante quinte de toux. Elle a tenu à rassurer tout le monde : « il n’y aura pas besoin de bouche à bouche ».

– Caméras : Des faits divers nombreux à Châteaubriant ! des vols, du « home jacking », des voitures volées puis incendiées, etc etc ... Que font les caméras ? Nos chères caméras ?

– Déchirant : Retraites complémentaires : un accord de principe est signé par quelques syndicats … Les coups de pied au cul se perdent et les chemises déchirées sont rares.

– L’orthographe se perd

  • Dans une délibération du Conseil Communautaire de Derval : « il doit être régulièrement procéder » . Mais non, il fallait écrire : procédé
  • Dans le texte de la Sous-Préfète :
    « La dotation nationale de péréquation a également évoluée ». Mais non, il fallait écrire : évolué.
  • Dans la lettre d’une association :
    « nous avons obtenus un financement ». Mais non, il fallait écrire : obtenu
  • Dans l’Eclaireur : « Halloween a investit le centre-ville ». Mais non, il fallait écrire : investi.
  • Du Lions Club : « lutte contre l’illetrisme ». Mais non, il fallait écrire : illettrisme.
    Souhaitons que La Mée ne soit pas à son tour prise à ce petit jeu …

Ecrit le 25 novembre 2015

 Echos

Témoignages : la municipalité avait prévu deux témoignages sur la guerre de 1939-1945, Célestin Deroche et André Sinenberg. Mais on ne l’a su qu’en arrivant à l’heure prévue. Dommage.
Catherine Ciron a insisté sur l’importance des témoignages. Rappelons que le livre ’’Telles furent nos jeunes années’’ a collecté énormément de témoignages sur cette période.

Horaires : sur le beau document en tricolore annonçant les manifestations de la semaine du souvenir, la conférence du Général Irastorza, pour le grand public, était prévu le lundi 9. Mais elle a eu lieu le mardi 10. De même, la conférence de Mme Grinspan, rescapée d’Auschwitz, annoncée (imprimée) pour le mardi à 14.30 a commencé à 14h...

Intégrité : la personne présentant la cérémonie au Monument aux Morts, le 11 novembre, a parlé du sacrifice de nombreux Français, pour défendre ’’l’intégralité’’ de notre Pays’. Les personnes présentes se sont dit que l’intégrité a été bien altérée !

237 morts : c’est le nombre de Castelbriantais dont le nom figure sur le monument aux morts de Châteaubriant. L’appel des 71 noms de ceux qui sont morts en 1915 a été fait lors de la cérémonie et les jeunes du Conseil Municipal des Jeunes ont planté 71 petits drapeaux dans une barquette de pensées.

Cinq plus une : des jeunes de ’’Préparation militaire’’ de Nantes, sont venus à la cérémonie de Châteaubriant. Cinq jeunes marins avec béret à pompon rouge et col marin, et une jeune femme avec petit chapeau à pompon rouge et pas de col marin.
Mais c’est cette jeune fille, 20 ans, que son chef a appelée pour qu’elle arrange le bas des pantalons de ses compagnons. Les traditions ont la vie dure : la femme à genoux aux pieds des hommes !

 Pierre Lebret

Pierre Lebret, de Moisdon la Rivière, a actuellement 87 ans. En 1944, le 3 août, à l’âge de 16 ans, alors qu’il était engagé volontaire dans les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur), il a fait acte de sang-froid et de bravoure dans un coup de main à Saint Martin du Fouilloux, ce qui lui a valu la Croix de Guerre avec étoile de bronze. Le 11 novembre 2015, il a été décoré de la Légion d’Honneur.

 Donatien Hamon

Donatien Hamon, de Derval, ancien combattant de la guerre 39-45, a eu 100 ans le 22 Octobre. Gravement blessé en Hollande en mai 1940, il y sera soigné et a garder toujours des contacts avec Wemeldingue l’endroit où il a été blessé. Cette année, le Colonel Blacquière de l’ambassade des Pays Bas à Paris et Louis Brugghe et Andries sont venus aussi de Hollande lui remettre la médaille d ela Défense. Le Colonel Jean Allain Gauthier responsable de la Légion d’Honneur du secteur est venu lui remettre une coupe.
Donatien est retourné plusieurs fois en Hollande et a gardé des contacts avec les infirmières dont une est revenue souvent le voir à Derval. Donatien Hamon garde en souvenir et reconnaissance, ces personnes qui l’ont sauvé et soigné. Et comme il le dit toujours : « je suis Français de sang et Hollandais dans mon cœur ».

Le 31 Octobre le député Yves Daniel est venu fêter son anniversaire.


Ecrit le 23 novembre 2015

 Dis papa, c’est quand 2016 ?

C’est à la Saint Glain-Glain peut-être …

à l’église de La Chapelle Glain

A La Chapelle-Glain,
Dans le clocher,
Deux horloges
Se tiennent compagnie.

Mais le temps est
Tout déréglé,
Disent les bonnes gens.

Au point qu’un cadran
Ah c’est pas joli !
Ah c’est pas poli !
Au point qu’un cadran
Dit Merde à l’autre ….

Bien difficile de savoir
Quand aura lieu
Le nouvel an …
En attendant, bonne et longue (366 jours !) année heureuse.

(Alain Borgone avec le concours de Georges Brassens)