Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Régionales > Régionales 2015 > Elections Régionales du 6 décembre 2015

Elections Régionales du 6 décembre 2015

Ecrit le 11 novembre 2015

L’échéance approche, que sortira-t-il des urnes ? Tout dépend de la façon dont les citoyens perçoivent la Région, ses réalisations actuelles et les nouvelles compétences qui seront les siennes dès 2017.

Christophe Clergeau, candidat de gauche, est venu pour une journée à Châteaubriant , comme il y vient régulièrement, en particulier pour rencontrer les chefs d’entreprises. Il était accompagné notamment de Viviane Lopez (de Lusanger) qui sera élue référente du territoire, en étroite relation de proximité.

En tête de liste, sûrs d’être élus, se trouvent
– Violaine Lucas, adjointe au maire de St Nazaire, professeur de français à mi-temps et très attachée aux droits des femmes
– et Jean-Claude Charrier, entrepreneur, président de Néopolia, association créée et animée par des entrepreneurs, afin de renforcer la diversification et la compétitivité des entreprises régionales (180 entreprises adhérentes).

Lors de sa réunion à la salle Renac  , Christopĥe Clergeau et ses équipiers ont délivré trois messages :

1) la Région est active sur tous les territoires, accompagnant le développement économique et la formation, et répondant aux besoins par l’intermédiaire des Contrats de Territoire.
2) rapprocher la Région et l’industrie, pour la création d’emplois, en finançant en particulier les investissements de recherche-et-développement (comme à la FMGC). « Nous avons vocation à travailler avec l’ADIC (association des industriels) et avec l’intercommunalité (quelle que soit la couleur politique),
3) travailler la question des transports, en particulier avec une ’’carte unique de transports’’ pour faciliter le passage du train au car (et inversement).

Christophe Clergeau est connu et apprécié dans le domaine de l’entreprise, en particulier pour l’aide apportée dans le cadre des ’’500 projets’’. Philippe Grosvalet, Président du Conseil Départemental, raconte : « En 2008, on est venus nous dire que Airbus, dans la région nantaise, c’était fini. Eh bien nous avons réuni toutes les collectivités locales, toutes les énergies, pour soutenir Airbus. L’intervention publique a été déterminante. Eh bien maintenant l’entreprise a un carnet de commandes d’une dizaine d’années ».

La Région Pays de Loire est intervenue, en soutien avec Metalogik pour la création d’une formation ’’soudage robotisé’’ au lycée Guy Môquet. Cette formation a débuté au 1er septembre 2015. C’est désormais la Région qui décide de ces formations et le Rectorat qui affecte des enseignants.

Le quatuor en Loire-Atlantique

Parmi les projets :
– la gratuité des transports scolaires
– le soutien à une Maison de Santé pluri-disciplinaire dans la région de Châteaubriant « pour attirer les médecins sur ce territoire »
– le soutien aux formes de mobilité adaptées aux territoires (par exemple avec des voitures électriques disponibles au sortir des gares).
– la création d’un fonds d’investissement pour assurer la transmission des entreprises artisanales et commerciales. C’est vital pour les PME de ce territoire ».

En matière d’agriculture, la liste veut ’’faire vivre la diversité des modèles, aider les agriculteurs à s’installer et à transmettre’’.

En matière d’éducation, avec les manuels scolaires gratuits, avec les transports qui seront gratuits, « nous nous mettons en mesure d’ouvrir l’école à tous. Nous prions sur le logement des jeunes, sur l’autonomie des jeunes ».

 Mandat unique

Christophe Clergeau a choisi le ’’mandat unique’’ pour se consacrer pleinement la Région. Sa liste se veut humaniste, avec des valeurs de gauche, de solidarité, d’équilibre des territoires. « Nous soutenons la recherche, l’innovation, l’économie sociale et solidaire ».

Bien sûr, les candidats doivent affronter le mécontentement national des habitants. « Mais nous constatons qu’ils n’ont pas de reproches à faire à notre action régionale.
Pour nous, cette élection est locale, centrée sur les problèmes du quotidien : l’emploi, l’éducation, les transports, l’environnement ».

« Nous cherchons à rassembler plutôt que de nous renfermer. Il y a alors un triple défi :
– le défi social : la solidarité
– le défi territorial : l’équilibre
– le défi citoyen : avancer avec les citoyens, les associations, les communes. Ne pas décider tout seuls, mais construire les politiques avec les bénéficiaires ».

 Cette Région va bien

Selon C.Clergeau, la Région Pays de Loire va bien, qu’il s’agisse de la croissance de la population, de 6500 emplois salariés créés chaque année, de la bonne santé financière et du taux de chômage.

« Face à ceux qui vous disent ’’détestez-vous les uns les autres’’, face à ceux qui vous conseillent ’’méfiez-vous les uns des autres’’, nous, nous voulons un : ’’aidez-vous les uns les autres. Coopération, entraide, ouverture’’.
Pour cela il faut une équipe, il faut que les citoyens s’en saisissent … pour une société d’espérance »

Bien sûr la question de Notre-Dame des Landes a été posée à C.Clergeau. Celui-ci a répondu : « Je n’ai jamais caché que je suis pour. Les membres écologistes de mon équipe sont contre. Il est évident que nous ne sommes pas d’accord sur tout mais nous avons la volonté de travailler ensemble »

[Ndlr : le principal handicap du territoire castelbriantais s’appelle : Alain Hunault, qui enferme ce territoire en refusant de coopérer avec d’autres territoires. Il cumule tant de mandats qu’il n’a pas le temps de les exécuter tous correctement !].