Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > RAP : Parentalité, vaste programme ...

RAP : Parentalité, vaste programme ...

Ecrit le 25 novembre 2015

« Nous vivons, pour la première fois, dans une société où l’immense majorité des enfants venant au monde sont des enfants désirés. Cela entraîne un renversement radical : jadis, la famille »faisait des enfants« , aujourd’hui, c’est l’enfant qui fait la famille. En venant combler notre désir, l’enfant a changé de statut et est devenu notre maître : nous ne pouvons rien lui refuser, au risque de devenir de »mauvais parents"… dit Philippe Meirieu, chercheur et écrivain français. Cette observation, très juste, interroge la notion de ’’parentalité’’. Le mot « parentalité » est assez récent et recouvre plein de choses diverses. La parentalité est « l’ensemble des savoir-être et savoir-faire qui se déclinent au fil des situations quotidiennes en paroles, actes, partages, émotions et plaisirs, en reconnaissance de l’enfant, mais également en autorité, exigence, cohérence et continuité ». Cette définition décrit l’ampleur de la tâche et les difficultés auxquelles les parents et futurs parents devront faire face…

La tâche des parents est plus complexe qu’autrefois pour diverses raisons : parents absents (familles mono-parentales) ou à horaires décalés, familles isolées (absence de grands-parents proches), autorité mise en échec (rôle de la télévision, d’internet et autres réseaux ’’sociaux’’) etc. De ce fait, les conflits parents-enfants sont fréquents et la nécessité d’un soutien aux parents se fait plus pressante (voir enquête sur le canton de St Julien de Vouvantes :).

Le RAP  , (Relais-Accueil-Proximité), a répondu, sur ce thème, à un appel à projets de la Caisse d’Allocations Familiales et il a été retenu. « Nous avons choisi un angle d’approche : le travail à la maison, parce que les parents que nous rencontrons nous en parlent » dit le Président Gérard Haulbert. Le RAP  , en effet, a de nombreux contacts avec les familles, par exemple à l’occasion du Centre de Loisirs, ou lors de ses activités de ’’soutien scolaire’’ .
Une réunion sera organisée

le 11 décembre 20 h
au café ’’La Tranche de l’art’’ à St Julien de Vouvantes

« Nous nous appuierons sur les recommandations du Comité National de soutien à la Parentalité » dit Denis Thébaudeau, à savoir :
– le soutien aux parents ;
– la mise en valeur des compétences parentales ;
– la reconnaissance du parent comme pleinement compétent pour exercer sa fonction parentale.
« Il ne s’agit pour nous ni de juger les parents, ni de leur donner des conseils. Il s’agit de leur offrir un espace de parole, de leur permettre de rencontrer d’autres parents, d’échanger avec eux ».

« C’est pourquoi cette réunion est ouverte à tous les parents et pas seulement à ceux qui sont en conflit avec leurs enfants ». Ce sera une soirée conviviale, avec accueil autour de petites tables.

 Elodie et Fanny

Elodie et Fanny, les deux animatrices du RAP  , témoignent :

« La RAP   a une activité ’’d’accompagnement scolaire’’. Voici ce que nous observons dans la demande des parents :
– Besoin de déléguer pour ne plus être dans le conflit sur le temps des devoirs. Et avoir plus de temps pour autre chose,
– Pas assez de temps (et de connaissances dans les différentes matières au collège par exemple) pour le suivi de tous si la fratrie est nombreuse par exemple.
– Mise en avant des difficultés de l’enfant (et rarement de ses compéten-ces/connaissances et pas uniquement scolaires).

Cette rencontre du 11 décembre devra être ouverte aux préoccupations des parents. « Si nécessaire, nous pourrons proposer des formations-réflexions par exemple sur l’éducation bienveillante, sur la communication non-violente » dit encore Denis Thebaudeau. Et il y aura un service de baby-sitting pour les familles ayant des enfants petits (mais s’inscrire au 02 40 55 59 32).

Françoise, Denis,
Fanny, Elodie, Gérard

Ce souci des familles est une constante de l’activité du RAP   qui propose déjà :

Des ateliers Parents–Enfants « Les mercredis de la Famille » : activités manuelles ou de loisirs à partager, mise en avant des compétences de l’enfant auprès de l’enfant lui-même (confiance en soi) et du parent, mais aussi mise en avant des compétences du parent dans ce qu’il peut réaliser, « faire avec ».

Accompagnement à la scolarité : pour que le moment des devoirs ne soit plus conflit et ne vienne plus « compliquer » pendant un temps la relation parent-enfant.

Accompagnement au projet vacances et de loisirs/sorties à la journée
– temps de loisirs partagé avec les enfants
– sortir du fonctionnement quotidien et des conflits inhérents parfois entre parents et enfants (qui peuvent s’accentuer lors de la période des vacances quand les enfants sont continuellement à la maison),
– se sentir comme tout le monde = pouvoir offrir des vacances/loisirs à ses enfants,
– dans le cadre du projet vacances ou loisirs, permettre la projection et la préparation ensemble (parent-enfant) d’un temps agréable.

La Commission « Enfance » du RAP   recueille les besoins et valorise les envies et initiatives de parents et adapte les différents services aux besoins réels (par exemple l’accueil de loisirs des vacances)

Contact : RAP   – 02 40 55 59 32
le site :


Ecrit le 2 mars 2016

 Parentalité, 4 mars

Après la question des devoirs à la maison, le Relais Accueil Proximité organise une nouvelle rencontre pour les parents sur le thème : Les enfants, les adolescents et le numérique, place et rôle des parents ? Cette soirée-débat conviviale et gratuite aura lieu au RELAIS DU SOIR à La Touche d’Erbray vendredi 4 mars de 20h à 22h. Une garde d’enfants sur place est possible sur réservation auprès du RAP  . 02 40 55 59 32

Comme la dernière fois, Linda Berjoneau (formatrice PMI) animera cette séance. Les rapports des enfants et adolescents avec les nouveaux objets connectés et d’une manière générale avec l’univers numérique déstabilisent souvent les parents quel que soit l’âge de leurs enfants. Ceux-ci sont, le plus souvent, bien plus compétents dans l’utilisation de ces nouveaux objets. Mais au delà de l’utilisation, toutes les questions habituelles des parents et de la communication des adolescents, de l’imaginaire des petits, du réel et du virtuel méritent qu’on y aille voir de plus près.

Ce que chacun en comprend (ou pas) mérite l’échange pour qu’on puisse s’enrichir de l’expérience des autres et avancer dans ses propres capacités au bénéfice de l’enfant.