Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCSD-Com’Com’ du Secteur de Derval > CCSD - 2014-2015 > Comment on déforme l’histoire

Pays de Châteaubriant

Comment on déforme l’histoire

[Article précédent->5131 ] - [Article suivant-> ]
{{{Le devenir de la CCSD}}} Le Conseil Communautaire de la CCSD (Com'Com' du Secteur de Derval) s'est tenu le 24 novembre 2015. {{Évolution territoriale}} Voilà le gros morceau : l'évolution territoriale pour laquelle la CCSD devait se prononcer avant le 12 décembre 2015. [Lire par ailleurs->5131] {{{Comment on déforme l'histoire … 3 fois}}} La CCRN dit ceci : « {le choix du périmètre du Pays de Châteaubriant, arrêté le 25 juillet 2002 par arrêté préfectoral, n’est pas le fruit d’une réflexion ni d’une volonté mûrie et réfléchie autour d’un projet de territoire commun, approprié et partagé par l’ensemble des trois intercommunalités concernées. C’est à la fois cette absence de projet de territoire partagé mais aussi des habitudes de vie différentes qui ont conduit à cet immobilisme} ». {{Eh bien c'est faux}}. Manque de mémoire ? Le territoire de ce qui s'est appelé ''Le Pays de Châteaubriant'' a été initié par deux acteurs principaux : Christian de GrandMaison (Nozay) et Martine Buron (Châteaubriant) avec l'appui de Michel Houillier (Marsac sur Don) et Jean Franco (Sion-les-Mines). Cela a donné lieu à une [intense préparation->130], 200 personnes environ, ouverte largement aux forces vives de ce territoire, toutes opinions politiques, débouchant sur une ''Charte de Pays''. [Relire ici ->130]. On y verra comment, sous l'impulsion du député de l'époque, Michel Hunault, le maire de Soudan a tout fait pour bloquer l'adoption de cette charte avant les municipales de mars 2001. ---- Le président de la CCSD dit que la fusion avec Châteaubriant devrait bien se faire puisque le président Alain Hunault a su fusionner, en 2001, les deux intercommunalités autour de Châteaubriant et à l'Est-Castelbriantais. {{Manque de mémoire ?}} Dès le départ, il était prévu la constitution d'une intercommunalité à 19 communes, à l'initiative de Martine Buron. Mais celle-ci avait une tache indélébile : elle était de gauche. Le député de l'époque, Michel Hunault, a tout fait pour lancer la Com'Com' de l'Est-Castelbriantais, sur 7 communes, 7184 habitants en tout, ce qui n'était pas viable. Le regroupement des 19 communes était envisagé mais le maire de Soudan, M. Janitor, a bloqué les choses pendant plus de 4 ans. Et quand, enfin, Alain Hunault est devenu maire de Châteaubriant, le regroupement tant attendu s'est fait puisque nul ne bloquait plus ! ---- « {Ensemble nous serons plus forts} » dit Jean Louër. Manque de mémoire ? Ne se souvient-il pas qu'il y avait, naguère, un syndicat unique gérant collecte et traitement des déchets ménagers de 24 communes. C'est Alain Hunault qui a poussé la Com'Com' de Derval dehors.
[Article précédent->5131 ] - [Article suivant-> ]

Le devenir de la CCSD

Le Conseil Communautaire de la CCSD (Com’Com’ du Secteur de Derval) s’est tenu le 24 novembre 2015.

Évolution territoriale

Voilà le gros morceau : l’évolution territoriale pour laquelle la CCSD devait se prononcer avant le 12 décembre 2015. Lire par ailleurs

Comment on déforme l’histoire … 3 fois

La CCRN dit ceci : « le choix du périmètre du Pays de Châteaubriant, arrêté le 25 juillet 2002 par arrêté préfectoral, n’est pas le fruit d’une réflexion ni d’une volonté mûrie et réfléchie autour d’un projet de territoire commun, approprié et partagé par l’ensemble des trois intercommunalités concernées. C’est à la fois cette absence de projet de territoire partagé mais aussi des habitudes de vie différentes qui ont conduit à cet immobilisme ».

Eh bien c’est faux. Manque de mémoire ? Le territoire de ce qui s’est appelé ’’Le Pays de Châteaubriant’’ a été initié par deux acteurs principaux : Christian de GrandMaison (Nozay) et Martine Buron (Châteaubriant) avec l’appui de Michel Houillier (Marsac sur Don) et Jean Franco (Sion-les-Mines). Cela a donné lieu à une intense préparation, 200 personnes environ, ouverte largement aux forces vives de ce territoire, toutes opinions politiques, débouchant sur une ’’Charte de Pays’’. Relire ici. On y verra comment, sous l’impulsion du député de l’époque, Michel Hunault, le maire de Soudan a tout fait pour bloquer l’adoption de cette charte avant les municipales de mars 2001.


Le président de la CCSD dit que la fusion avec Châteaubriant devrait bien se faire puisque le président Alain Hunault a su fusionner, en 2001, les deux intercommunalités autour de Châteaubriant et à l’Est-Castelbriantais.

Manque de mémoire ?

Dès le départ, il était prévu la constitution d’une intercommunalité à 19 communes, à l’initiative de Martine Buron. Mais celle-ci avait une tache indélébile : elle était de gauche. Le député de l’époque, Michel Hunault, a tout fait pour lancer la Com’Com’ de l’Est-Castelbriantais, sur 7 communes, 7184 habitants en tout, ce qui n’était pas viable. Le regroupement des 19 communes était envisagé mais le maire de Soudan, M. Janitor, a bloqué les choses pendant plus de 4 ans. Et quand, enfin, Alain Hunault est devenu maire de Châteaubriant, le regroupement tant attendu s’est fait puisque nul ne bloquait plus !

Ouest-FRance 5 novembre 1997

« Ensemble nous serons plus forts » dit Jean Louër. Manque de mémoire ? Ne se souvient-il pas qu’il y avait, naguère, un syndicat unique gérant collecte et traitement des déchets ménagers de 24 communes. C’est Alain Hunault qui a poussé la Com’Com’ de Derval dehors.