Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > L’esprit de Noël et la nouvelle année

L’esprit de Noël et la nouvelle année

Ecrit le 23 décembre 2015

À l’approche des fêtes de Noël, certains sont habités par un mélange de joie - voire d’excitation - et de nostalgie rien qu’en imaginant la soirée familiale, l’odeur de la dinde, le goût de la bûche ou la vue du sapin soigneusement décoré : c’est le fameux « esprit de Noël », transmis depuis des siècles, de génération en génération. Une expérience positive que d’autres ne font jamais puisqu’ils restent indifférents, ou même la redoutent, quand elle ne les déprime pas carrément, car cette soirée est pour eux synonyme d’une plus grande solitude. Une telle différence de sentiments suscités par l’approche de Noël trouve-t-elle son origine au niveau cérébral ? Oui, répondent des chercheurs de l’Université de Copenhague (Danemark) en affirmant que cinq zones cérébrales s’activent de manière plus importante chez les personnes ayant l’habitude de célébrer Noël.
« Bien que joyeuse et fascinante, cette découverte doit être interprétée avec prudence, précisent-ils dans un communiqué. On ne peut pas entièrement expliquer un phénomène aussi magique et complexe que »l’esprit de Noël« en se limitant à la lecture d’une carte cérébrale. » (Source : la revue Sciences et Avenir).


 Prière de Noël 2015

Moi qui suis agnostique, athée, non croyant
En ce jour de Noël, symbole du Christianisme
Je veux écrire des mots qui seront « Ma Prière ».
J’en ferai une lettre que j’enverrai partout,
Aux rois, aux dictateurs, à tous les présidents.
Je leur dirai : STOP, c’est trop, arrêtez les massacres,
Vos éternelles guerres, ces sources de misères.
Que représentent pour vous ; un humain ? Une vie ? Un mort ?
RIEN
Quand vous déciderez-vous à faire régner la paix ?
Et tous d’une seule voix clamer le verbe ’’AIMER’’ ?
Il y a deux-mille ans, Rome occupait Jérusalem
Puis vinrent d’autres invasions et de nombreuses croisades.
Maintenant, des pays se battent dans ce lieu saint.
Mais hélas restent muets à ’’Tu ne tueras point’’.
Je voudrais être gai, oublier ces désastres
Et refaire de Noël cette fête merveilleuse
Remplissant comme jadis les chaussons de cadeaux.
Puissions-nous voir un jour scintiller aux frontons des Noëls,
Ces mots magiques : Paix Universelle, Liberté et Amour.
Je souhaite que mon désir devienne réalité
Et que règne le bonheur sur toute l’humanité.
On dit que l’espérance est un emprunt fait au bonheur
Certains me qualifieront de ’’doux rêveur’’ et d’utopiste farfelu
Tant pis. REVONS et ESPERONS quand même.
Agréable Noël 2015. Meilleure et bonne année 2016

Signé : Paul Chazé


 Dis papa, c’est quand 2016 ?

C’est à la Saint Glain-Glain peut-être …

à l’église de La Chapelle Glain

A La Chapelle-Glain,
Dans le clocher,
Deux horloges
Se tiennent compagnie.

Mais le temps est
Tout déréglé,
Disent les bonnes gens.

Au point qu’un cadran
Ah c’est pas joli !
Ah c’est pas poli !
Au point qu’un cadran
Dit Merde à l’autre ….

Bien difficile de savoir
Quand aura lieu
Le nouvel an …
En attendant, bonne et longue (366 jours !) année heureuse.

(Alain Borgone avec le concours de Georges Brassens)


LA BON-NE ANWNEU

C’est sûr ! tout va chanwgeu,
Chacun l’a cléron-neu
Deux mille seize, c’est jureu :
Sarko ne va plus sarkozeu
Courir après l’eu-dreute ;
la gauwche passeu à dreute,
La dreute se gauwchiseu,
Joseph , plus cocufieu
Marie, dépuceleue, Jésus plus déifieu
Con-me un vieil emperou,
Mais bien s’humaniseu
Pour être con-me nous.
Plus d’anges dans les cieux
D’étoiles pour nous guideu,
Mais des gens partageous,
Des lendemains chanwtous.
Des FaNeux sans le sou,
Dans un monde unifieu.
La force est avec nous
Con-me poussières d’étoiles,
Dans un ci-el sans voiles

Bon-ne anw-neu donc à tous
Et bon-ne sanw-teu itou
Et pour le paradis,
Qui encore nous le dit ?

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


 LA BON-NE ANWNEU

C’est sûr ! tout va chanwgeu, Chacun l’a cléron-neu
Deux mille seize, c’est jureu : Sarko ne va plus sarkozeu
Courir après l’eu-dreute ; la gauwche passeu à dreute,
La dreute se gauwchiseu, Joseph , plus cocufieu
Marie, dépuceleue, Jésus plus déifieu
Con-me un vieil emperou, mais bien s’humaniseu
Pour être con-me nous. Plus d’anges dans les cieux
D’étoiles pour nous guideu, mais des gens partageous,
Des lendemains chanwtous. Des FaNeux sans le sous,
Dans un monde unifieu. La force est avec nous
Con-me poussières d’étoiles, Dans un ci-el sans voiles

Bon-ne anw-neu donc à tous Et bon-ne sanw-teu itou
Et pour le paradis, Qui encore nous le dit ?

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu