Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > La morosité semble s’estomper

La morosité semble s’estomper

Article précédent - [Article suivant- ]

Écrit le 3 février 2016

La cérémonie des vœux de la Sous-Préfète a eu lieu le 22 janvier 2016 à Châteaubriant. Mme Schaaf a d’abord évoqué « 2015, une année à jamais entachée par les attentats, ces actes de barbaries, ces tragédies encore présentes dans nos mémoires ». Puis elle a abordé trois thématiques majeures : la sécurité, les entreprises et l’emploi, l’évolution des territoires.

 Sécurité

Terrorisme : Après les attentats de janvier 2015, un dispositif spécifique de sécurité a été mis en place : avec le renforcement du plan vigipirate, la création d’une antenne de renseignements en charge des mouvances terroristes au sein de la compagnie de gendarmerie de Châteaubriant, cellule couvrant tout l’est du département, ainsi qu’une présence accrue de la gendarmerie sur le terrain.

Sécurité routière : Malgré les nombreux contrôles routiers au cours de l’année 2015, le bilan accidentologique est dramatique, et la Loire-Atlantique a encore payé un lourd tribut sur l’ensemble de l’année 2015 : 82 tués sur les routes du département. Sur l’ensemble du territoire Châteaubriant-Ancenis cela correspond à 26 tués soit une augmentation de 30 % par rapport à 2014.

Ce constat dramatique concerne majoritairement des conducteurs seuls. Les raisons de ces accidents mortels semblent dus principalement à des fautes d’inattention (non respect des panneaux de signalisation), à l’utilisation du téléphone portable et/ou à la vitesse. En revanche la mobilisation active des acteurs de la sécurité tant en termes de prévention qu’en termes de répression semble avoir porté ses fruits sur les risques engendrés par l’alcool. A la lecture des bilans d’accidentologie c’est le seul facteur qui semble légèrement régresser dans les causes d’accidents mortels.

Cambriolages : la tendance concernant les cambriolages sur les deux arrondissements est relativement stable. L’élucidation de ces derniers se complexifie, nos territoires étant confrontés à la délinquance itinérante. La Sous-Préfète a évoqué : : « les protocoles de participation citoyenne signés entre les communes et les forces de l’ordre, et l’engagement d’une population autour d’actions ponctuelles, telles que les voisins vigilants ou tranquillité vacances » [Ndlr : elle n’a pas parlé de caméra de vidéo-surveillance. Le maire de Châteaubriant a fait une grimace]

 L’économie et l’emploi

Pour Mme Schaaf, « dans l’Est de ce département, l’économie diversifiée repose sur un socle industriel historique et sur une agriculture reconnue. La morosité économique des années précédentes semble s’estomper progressivement confortée par des indicateurs sources de croissance tels que : l’augmentation des commandes notamment à l’export, l’amélioration des marges engendrée par la baisse du prix du pétrole, les taux des prêts particulièrement favorables, la relance de l’immobilier et des entreprises de rénovation. »

« La volonté de nos entreprises d’optimiser leur production, de gagner en productivité, d’améliorer leur rentabilité et les conditions de travail de leurs salariés , et d’être toujours plus innovantes, s’illustre aujourd’hui par un regain de confiance dans l’avenir. »

En effet, plusieurs projets d’agrandissement et d’investissements verront le jour en 2016 : Chez RBL Plastique, Medline, Team Plastique mais aussi chez Manitou, Terrena, Can Packaging, Laïta et Toyota industrial equipment.

D’autres entreprises viennent d’être reconnues pour leur innovation et leur créativité en obtenant le « Trophées territoires innovation 2015 ». Condi Atlantique à Puceul, pour sa ruche nouvelle génération offrant une chaleur constante et donc un meilleur confort aux abeilles et l’entreprise ACCO de Soudan pour son Triportech créé en collaboration avec quatre autres entreprises Méca Atlantique, Glémaud, Team Plastique et Fox Design de Nantes.

« De belles réussites, de beaux exemples qui se sont traduits aussi dans la sagacité de certains chefs d’entreprises à s’allier afin de se développer et garantir les emplois de leurs structures. C’est le cas de l’imprimerie Planchenault que vient d’être acquise par le groupe Nouvel’R offrant à cette entreprise l’opportunité de déployer son activité vers de nouvelles technologies ou le bureau d’études ECMA qui vient de signer un partenariat avec le leader mondial de la robotique Yaskawa ».

Toute cette démonstration pour mettre en valeur ce grand territoire et son ingéniosité.

« Bien entendu, je n’oublie pas ceux qui souffrent encore aujourd’hui de la conjoncture, et je pense à certains secteurs comme le BTP qui restent fragilisés, car, pour l’État, la prévention et l’accompagnement des entreprises en difficulté est une préoccupation majeure pour sauvegarder les emplois et les outils de production indispensables à l’économie du département. Des dispositifs existent pour vous accompagner, des solutions concrètes peuvent vous être proposées, n’hésitez pas à nous solliciter ».

« Car sans entreprises, pas d’emploi. Or, l’emploi est le socle de notre lien social et demeure la priorité gouvernementale ainsi qu’une vraie gageure. Pour autant la mobilisation des acteurs de l’emploi est sans relâche ».
Les différents dispositifs mis en place par l’État : contrats aidés, emploi d’avenir, contrat de génération, garantie jeunes, apprentissages... sont autant de mesures nécessaires à la relance de l’emploi mais restent insuffisantes au regard du nombre de demandeurs d’emploi qui ne cessent d’augmenter.

« C’est donc pour juguler ce fléau, que le plan d’urgence contre le chômage, présenté en début de semaine par le Président de la République, vient soutenir l’entreprenariat, faciliter l’embauche dans les PME avec une aide financière et accompagner le retour à l’emploi des chômeurs via un investissement massif sur la formation. Dès 2016, un million de formations seront programmées, soit 500 000 de plus qu’en 2015, afin de répondre aux besoins des entreprises et des métiers en tension ».

 L’évolution des territoires

- Maison de l’État et fusion des arrondissements

Dans le cadre de la réforme territoriale de l’Etat, l’année 2015 a été consacrée à la création de la Maison de l’Etat à Ancenis. Les travaux seront lancés vers la fin du premier trimestre 2016 laissant ainsi augurer l’annonce de la fusion des deux arrondissements de Châteaubriant et d’Ancenis cette année.

- Accès des services au public

L’accessibilité des services au public et plus particulièrement leur maintien en milieu rural, prévu dans la loi NOTRe, constitue un enjeu majeur et se situe au cœur des préoccupations de l’Etat et du Département. Une première maison de services au public à Guenrouët verra le jour début avril prochain.

- Communes nouvelles

La loi NOTRe c’est également la création de communes nouvelles, dont deux ont vu le jour au 1er janvier 2016 dans l’arrondissement d’Ancenis : Vair-sur-Loire et Loireauxence.
Bien d’autres projets sont en cours de réflexion notamment sur cet arrondissement dont certains pourraient voir le jour avant juin 2016, profitant ainsi des dispositions financières avantageuses qu’apportent ces nouvelles structures.

- Intercommunalité

Mme Schaaf a déclaré : « les discussions doivent continuer à prospérer entre les trois intercommunalités du Nord [Châteaubriant, Nozay, Derval] afin de trouver un terrain de rapprochement le plus consensuel possible construit autour d’un vrai projet de territoire ».

Mme Schaaf a conclu sur ce proverbe de Coluche « Les portes de l’avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser »

Article précédent - [Article suivant- ]