Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Divers > Etat-Civil ; Démographie > Etat-civil Châteaubriant, années 2015-2016-2017

Etat-civil Châteaubriant, années 2015-2016-2017

Ecrit le 13 janvier 2016

 Ca ne s’arrange pas !

Malgré les incantations et les supplications de M’sieur Not’Bon Maire, les chiffres s’obstinent à négativer ! En 2015 il y a eu à Châteaubriant 85 naissances et 111 décès. De ce fait, pour le solde naturel, nous avons encore perdu 26 habitants. Le solde naturel a été négatif pour la première fois en 2012 et ça ne s’arrange pas !

Solde naturel à Châteaubriant
Années Naissances Décès Solde
2012 90 112 - 22
2013 105 117 - 12
2014 100 119 - 19
2015 85 111 - 26

Avec 85 naissances en 2015, Châteaubriant connaît son plus bas chiffre depuis 1946.
Ce déclin démographique se constate aussi dans les écoles et même sur le nombre de contribuables


Ecrit le 27 janvier 2016

 Interdit de mourir

Sellia, en Calabre, dans le sud de l’Italie : le village se désertifie, il a perdu la moitié de ses habitants, 500 habitants en 15 ans. « La vie humaine a naturellement de la valeur, mais ici elle a une valeur sociale, parce que chaque décès nous rapproche de la mort du village » dit le maire de la commune qui a déclaré la guerre à la mort !

Pour retarder la mort de son village, David Zicchinella, a transformé l’ancienne école du village en centre médical grâce à des fonds européens. Et comme la salle d’attente restait vide, le maire a sorti son arrêté : tous les habitants doivent faire un bilan médical annuel sous peine d’un impôt supplémentaire de 30 euros par an. Les soins sont subventionnés pour la plupart des patients et gratuits pour les plus démunis : la moitié du village est désormais suivie dans le centre. Le maire organise aussi des transports en bus réguliers vers un établissement thermal de la région.

Pour attirer des jeunes, David Zicchinella est en train de transformer une ancienne ferme en parcours d’aventure avec tyrolienne et ponts entre les arbres, tandis que l’école maternelle abandonnée est devenue une auberge de jeunesse. Et si nous allions faire un tour en Italie ?


Ecrit le 11 janvier 2017

 Démographie : Notre maire se réjouit

Par voie de presse, le maire de Châteaubriant s’est réjoui : en 2016 il y a eu davantage de naissances. Ah oui, 101. Compte tenu des décès, 108 en 2016, la ville de Châteaubriant a encore un solde naturel négatif de 7 personnes. A noter que le solde est négatif depuis 2012.

Etat-civil-Châteaubriant 2002-2016

Il est intéressant de voir ce que cela donne sur l’aire urbaine composée de Châteaubriant et des 9 communes alentours où plus de 40 % des habitants vont travailler (Erbray, Fercé, Louisfert, Noyal sur Brutz, Rougé, Ruffigné, Saint Aubin des Châteaux, Soudan et Villepot).

Entre 1968 et 2014, cette aire urbaine est passée de 22 071 à 24 132 habitants soit un gain de 2 061 habitants en 46 ans. C’est donc une évolution positive (+ 9,3 % en 46 ans) qui pourrait faire croire que la baisse de population sur Châteaubriant est simplement liée à un étalement sur les communes alentours.

Mais cette évolution est bien timide lorsqu’on la compare à celle d’autres villes moyennes, comme Redon (9 communes) qui passe de 22 228 à 28 478 habitants (+ 6 250 habitants, soit +22,8 %), ou encore Château-Gontier (15 communes) qui passe de 17 400 à 25 169 habitants (+ 7 769 habitants soit + 44,6 %).

Après l’épopée de l’usine Huard dans les années 60 et 70 aboutissant aux 14 023 habitants de la ville de Châteaubriant en 1982, le moteur démographique s’est donc vraiment ralenti sur toute l’aire urbaine de Châteaubriant.

Les effets du tram-train en service depuis 2014, l’ouverture de l’espace aquatique en 2016, la légère reprise de la croissance économique depuis quelques mois, et le nouvel attelage avec Derval en 2017 vont-ils aider à relancer la machine ? Ce n’est pas d’abord une question d’équipements, c’est une question de gouvernance, de recherche de développement économique … et social !


Ecrit le 24 janvier 2018

 Etat-civil Châteaubriant

Etat-Civil Châteaubriant

L’année 2016 avait été faste avec 101 naissances, mais l’année 2017 est peu glorieuse avec un solde naturel négatif important : -24 habitants. Moyenne : une perte de 18 habitants par an. Heureusement des arrivées de nouveaux habitants compensent en partie cette baisse.