Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > Véli-Vélo à Châteaubriant

Véli-Vélo à Châteaubriant

Ecrit le 3 février 2016

 Véli-Vélo et les zones à améliorer

Une bonne quarantaine de personnes : l’association Véli-Vélo, née à Châteaubriant fin septembre 2015, compte déjà 60 adhérents. Son objectif : promouvoir le vélo et les circulations douces, pour tous les déplacements (travail, loisirs) et être force de propositions à la municipalité. « La voirie est pour tout le monde » dit la présidente, Marie-Laure Pantecouteau, « Elle doit servir, entre autres, à créer du lien entre les personnes ».

Lors de la réunion du 27 janvier 2016, Marie-Laure a présenté la réglementation : la loi LOTI de 1982, la loi LAURE de 1996, la loi SRU de 2000, le décret du 2 juillet 2015. Ces lois comportent des articles concernant les droits des non-automobilistes et le développement durable, renforçant le rôle des plans de déplacement. Le CERTU a publié des fiches sur le vélo (voir ici : http://www.veli-velo.fr/reglementation/).

Bandes cyclables, pistes cyclables, sas à vélo, zone des rencontres  , zone 30, chaussée à voie centrale banalisée, itinéraires malins : l’association Véli-Vélo explique tout cela sur son site internet et publie notamment le guide des circulations douces :.

Car l’association s’intéresse aussi aux piétons ! Elle compte dans ses adhérents la p’tite dame qui ne se déplace qu’à pieds, le couple qui passe ses vacances à vélo, la personne qui emmène son chien dans une remorque avant d’aller sillonner les sentiers du pays, le salarié qui va travailler à vélo…

sortie Véli-Vélo

Le site internet publie également la liste des zones à améliorer à Châteaubriant, à la suite du travail de recensement fait par les adhérents : les rues où il n’y a pas de passage piéton, celles où il manque un bout de trottoir, celles où les voitures stationnent sur le trottoir, les barrières non-signalées, les double-sens cyclables suggérés. La carte suggère des améliorations. Deux adjoints présents à la réunion du 27 janvier ont bien pris note. Si vous avez un point rouge (ou orange) à signaler, le site internet comporte une fiche de signalement listant tous les détails nécessaires.

Tous les mois, l’association propose des balades découvertes et conviviales à faire en famille autour de Châteaubriant, une quinzaine de km, durée environ 2 heures. A chaque fois, le rendez-vous est fixé devant l’Hôtel de ville.
– Les mois pairs : Le dimanche matin de 9h30 à 11h30
– Les mois impairs : Le samedi après-midi de 14h30 à 16h30

La prochaine est le dimanche 7 février 9h30.
Contact Véli-Vélo : 07.68.20.72.02 – ou site internet


Ecrit le 4 mai 2016

 Guidon d’or et clou rouillé

L’association Véli-Vélo de Châteaubriant a participé au congrès annuel de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB), qui regroupe 226 associations d’usagers. Celle-ci a décerné le prix du Clou rouillé à la ville de Saint-Maur des Fossés (94) et le prix du Guidon d’or à la ville de Pont Sainte Maxence (60).

A Saint-Maur des Fossés (75 000 habitants), les municipalités successives ont toujours donné une priorité absolue aux voitures, avec notamment un stationnement organisé et généralisé sur les trottoirs. La ville refuse d’entendre l’association ‘Place au Vélo’ qui pourtant propose des solutions simples et réalistes. On compte à Saint-Maur deux fois plus de cyclistes blessés par habitant que dans les autres communes du Val de Marne comparables. La municipalité, poussée par la ténacité de l’association, tente pourtant de réaliser quelques aménagements, mais isolés, incohérents et inexploitables. Etait également signalée la ville de Reims (180 000 habitants) qui n’a ni plan vélo, ni objectifs chiffrés à court ou long terme et privilégie la voiture au détriment du vélo,

La FUB décerne son Guidon d’or 2016 à la ville de Pont Sainte-Maxence (12 000 habitants), située dans le sud de l’Oise. Depuis 2009, la ville s’est engagée dans une politique en faveur du partage de la voirie et d’une circulation apaisée bénéficiant aux cyclistes et aux piétons. Grâce à une concertation régulière avec l’association locale, elle s’est transformée grâce à la mise en place de zones de rencontre, de zones 30 avec des double-sens cyclables, mais aussi de nombreux arceaux de stationnement vélo et des sas vélo. Enfin, la ville soutient l’atelier de réparation ouvert depuis septembre 2014 par l’association.

Véli-Vélo : 07.68.20.72.02


Ecrit le 13 juillet 2016

 A l’eau et à vélo

Une plage au soleil, ça vous dit ? Avant que n’ouvrent les piscines de Châteaubriant et de Derval, Les bassins de la Chesnaie à Nozay proposent :

  • un petit bassin couvert, pour l’apprentissage de la natation
  • un bassin extérieur chauffé à 28°
  • un espace plage et solarium de 1500 m2
  • des vestiaires modernes (attention : pièce de 1 € pour utilisation des casiers)

Ouvert tous les jours de 13 h à 18 h. Fermé le lundi. Nocturnes jusqu’à 21h le mardi et le vendredi. Voir tarifs en page 16 ou 02 40 87 84 60

 AlterTour

L’AlterTour est parti de Notre-Dame des Landes le 10 juillet et est passé par Soulvache avant de poursuivre son périple. Il reste des places à partir du 15 août. C’est un parcours cycliste autogéré en relais partant à la découverte des alternatives régionales au cours de l’été, un espace de rencontre, de débats, ouvert à tous, visant à promouvoir la réflexion, les échanges de connaissances et d’expériences militantes, les témoignages de résistance non-violente. Il fédère les personnes et les mouvements s’opposant à l’esprit de compétition.
06 77 59 30 92


Ecrit le 16 novembre 2016

 Place au vélo

La ministre de l’environnement et le secrétaire d’Etat chargé des transports ont présenté au Conseil des Ministres, le 2 novembre, une communication relative au développement des mobilités actives. L’association Véli-Vélo en publie des extraits :

– Le premier Plan d’action mobilités actives (dit PAMA), mis en œuvre en 2014, a fait évoluer le partage de l’espace public en permettant notamment aux collectivités de généraliser des zones à circulation apaisée.
– La loi de transition énergétique pour la croissance verte a encouragé l’usage du vélo pour les déplacements domicile travail en créant une indemnité kilométrique vélo dans certaines collectivités.
– Dans les territoires à énergie positive pour la croissance verte, plus de 50 M€ sont consacrés à la mobilité propre, représentant près de 145 M€ d’investissement. Par exemple, ce programme a permis à Limoges Métropole d’acquérir 240 vélos à assistance électrique dans le cadre de son dispositif « Vélim ».

Conformément à la feuille de route issue de la Conférence environnementale 2016, le Gouvernement entend donner une nouvelle dimension à sa politique d’encouragement de la marche et de l’usage du vélo, autour des principes suivants :
– priorité au plus vulnérable ;
– usage partagé des espaces publics ;
– continuité des itinéraires piétons, cyclables et intermodaux ;
– lutte contre les inégalités de mobilité.
Des actions concrètes peuvent être mises en œuvre dès maintenant – avec les collectivités volontaires.
Contact : http://www.veli-velo.fr/ - 07.68.20.72.02


Ecrit le 1er mars 2017

 Un vélo à fil

Vous voudriez aller au travail en vélo mais vous avez des doutes sur vos capacités physiques pour y parvenir ? Vous pouvez acheter un vélo à assistance électrique et bénéficier d’une aide d’État. Un décret et un arrêté ont été publiés en ce sens au Journal officiel du 18 février 2017. Cette nouvelle aide, en place jusqu’au 31 janvier 2018, s’adresse à toute personne majeure domiciliée en France. Son montant est fixé à 20 % du coût du vélo sans dépasser 200 €. Attention néanmoins, le vélo doit répondre à certaines conditions :
– être neuf ;
– ne pas être muni de batterie en plomb ;
– être équipé d’un moteur auxiliaire électrique dont l’alimentation est réduite progressivement et enfin interrompue lorsque le vélo atteint la vitesse de 25 km/h.

Cette aide sera soit déduite du prix d’achat, soit remboursée après achat par le biais de l’Agence de services et de paiement (ASP) (un téléservice dédié va être mis en ligne sur le site de l’Agence très prochainement). L’association Véli-Vélo de Châteaubriant pourra vous renseigner (07.68.20.72.02) ou bien Bonus-vélo

 Re Fab à vélo

Créée à Dijon, la société coopérative d’intérêt collectif (Scic) Re Fab fabrique de nouveaux vélos à partir de cycles usagés. Elle emploie 13 salariés. « Nous avons récupéré 900 vélos en 2016. 300 ont été vendus d’occasion et une cinquantaine ont été réassemblés », explique Céline Noël, initiatrice de cette belle idée, titulaire d’un doctorat en histoire de l’art. Comme quoi l’art mène à tout !

Non loin de chez nous, à St Nicolas de Redon, il existe une association, « Un vélo pour l’Afrique », qui récupère et remet des vélos en état. Son objectif : recyclage, création de lien social, entraide internationale Afrique. Public visé : toute personne dans l’isolement, retraité, Rmiste, qui a envie d’apporter un vieux vélo, ou de donner un coup de main à l’atelier. 02 99 72 75 46


Ecrit le 3 mai 2017

Véli-Vélo

7-8 mai : départ de Châteaubriant à vélo (après avoir voté), pour 50 km par la voie verte en direction de Messac, repas vespéral à la crêperie, nuit au gîte rural, retour par Bain de Bretagne. S’inscrire au 07.68.20.72.02

2 mai-2 juin : challenge « Allons-y à vélo » réalisé en partenariat avec la Jeune Chambre Economique de Châteaubriant, C’est une opération visant à inciter le plus grand nombre de personnes à utiliser le vélo au quotidien pour aller au travail, pour les déplacements professionnels, les loisirs, la détente, accompagner les enfants à l’école, faire ses courses, etc. Pour participer, c’est très simple, après vous être inscrit en ligne, vous effectuez un maximum de déplacements à vélo pendant 5 semaines, du 2 mai au 2 juin 2017, vous totalisez quotidiennement l’ensemble de vos km parcourus seul ou en équipe et vous les enregistrez sur le site. http://www.veli-velo.fr/challenge/
Déjà 35 équipes sont inscrites !