Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Condition ouvrière et/ou salariale > Manifestations du 9 mars 2016

Réforme du Code du Travail

Manifestations du 9 mars 2016

Ecrit le 8 mars 2016

Réforme du code du travail

La pétition bat de nouveaux records, dépassant le million de signatures. Au 6 mars 2016 à 20 h il y a 1 131 092 signatures.

En face la pétition favorable à la loi, peine à mobiliser. Au 6 mars 2016 à 20 h il y a :
19 160 soutiens. Cherchez la différence !

La réussite de la pétition hostile à la réforme du Code du Travail, ne peut obtenir l’effet escompté sans la mobilisation de toute une frange de la population. C’est pourquoi les manifestations du 9 mars et plus tard du 31 mars, sont importantes.

Selon la revue « Démocratie et socialisme » : « La loi El Khomri casse un siècle de code du travail, elle est réactionnaire à 100 % Elle est néfaste contre tous les salariés et néfaste pour l’emploi, elle n’a été réclamée par personne, ni par les salariés, ni par leurs syndicats, ni par la gauche, ni par le Parti socialiste. Seule la droite et le Medef s’en satisfont »

Rappelons : après la catastrophe de Courrières de 1906 dans le Pas-de-Calais, il a été décidé de créer le Ministère du travail pour qu’il échappe aux exigences du Ministère de l’économie. Le choix fondamental a été, depuis un siècle, d’adapter le travail aux humains et non pas les humains au travail.

Aussi lorsque le Président Hollande veut « adapter le droit au travail aux besoins des entreprises », c’est une contre-révolution conceptuelle. Il sacrifie les droits de l’homme au travail aux exigences des profits et dividendes.

Ça n’a rien de « moderne » et rien à voir avec la « crise » : c’est le retour au XIXe siècle, bien avant 1906, aux débuts du salariat quand il n’y avait ni lois ni cotisations sociales. Ça n’a rien à voir non plus avec l’emploi : François Hollande l’avoue le 21 février 2016 : cette loi « n’aura pas d’effets en termes d’emploi avant plusieurs mois. Mais il s’agit d’installer un nouveau modèle social », dit-il.

« Nous ne voulons pas du libéralisme fauteur de chômage d’inégalités et de misère » disent les travailleurs

 9 mars 11h30 Châteaubriant

Communiqué : UD CGT, CGT-FO, SOLIDAIRES et FSU de Loire-Atlantique :
Valls doit maintenant retirer complètement
son projet de casse du Code du Travail. Le projet de loi El Khomri-Valls-Hollande est une attaque sans précédent contre le Code du Travail, la hiérarchie des normes et toutes les garanties collectives des salariés. Le projet de loi c’est 52 articles = 52 attaques contre les salariés.

Nous demandons, en conséquence, le retrait du projet de loi El Khomri. Nous nous engageons dès maintenant dans la mobilisation des salariés, retraités et chômeurs avec les jeunes, pour obtenir ce retrait.

Nous appelons aux rassemblements organisés à l’initiative   des organisations de jeunesse, mercredi 9 mars :
 à Châteaubriant 11h30 devant la mairie

Allez, un poème pour terminer :

 LE TEMPS PERDU

 
Devant la porte de l’usine
le travailleur soudain s’arrête
le beau temps l’a tiré par la veste
et comme il se retourne
et regarde le soleil
tout rouge tout rond
souriant dans son ciel de plomb
il cligne de l’œil
familièrement.
Dis donc camarade Soleil
tu ne trouves pas
que c’est plutôt con
de donner une journée pareille
à un patron ?
 
Prévert

Retraités CGT – manif le 10 mars

– Manifestation le 9 mars à 11.30 devant la mairie de Châteaubriant – au sujet de la loi de réforme du travail
– et manifestation le 10 mars à 10.30, devant la mairie, pour le pouvoir d’achat des retraités (revalorisation des pensions en fonction de l’augmentation du salaire moyen, une pension au minimum égale au Smic revalorisé, maintien et amélioration des pensions de réversion et suppression des conditions de ressources, rétablissement de la ½ part fiscale et exonération fiscale des majorations familiales, retour à la revalorisation annuelle de toutes les pensions et retraites au 1er Janvier).


Ecrit le 9 mars 2016

 La jeunesse emm…. le gouvernement

Jeunes CGT, Jeunes Écologistes, Fidl, Jeunes Communistes, Unef ou encore Jeunesse ouvrière chrétienne... Au total, une vingtaine de mouvements de la jeunesse ont décidé de rejoindre l’appel à manifester le 9 mars en France et à Châteaubriant contre le projet de loi portant réforme du Code du Travail.

Malgré le report annoncé par le Premier ministre, étudiants et lycéens ne décolèrent pas. « Les rassemblements monstres contre le CPE, on les a en tête et on s’en inspirera », assure-t-on du côté des Jeunes Socialistes. « C’est la première fois depuis 2006 qu’une intersyndicale s’oppose de manière aussi frontale à un projet de loi. La seule différence, c’est que la grogne vient de la base et des réseaux sociaux, et qu’elle est remontée jusqu’aux leaders syndicaux ».


 9 mars - 31 mars

Écrit le 16 mars 2016

150 personnes environ, le 9 mars 2016 devant la mairie de Châteaubriant, pour protester contre le projet de loi de réforme du Code du Travail. On aurait pu espérer plus. Il est vrai que l’information a été très tardive et on a vu des Castelbriantais se rendre à Nantes pour la manif en ignorant qu’il y avait un rassemblement à Châteaubriant. Un nouveau rendez-vous est donné pour le 31 mars.

« La vie d’un entrepreneur est bien souvent plus dure que celle d’un salarié. Il ne faut jamais l’oublier. Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties », expliquait le ministre de l’Économie Emmanuel Macron en janvier, dans le Figaro. Comme si les salariés, assurés d’un revenu en fin de mois et d’horaires de travail fixes (enfin, pas toujours), ne prenaient jamais de risques. Chaque jour, trois personnes meurent de leur travail en France : 1170 décès en 2014. Pour 45% d’entre-eux, l’accident s’est produit sur le lieu de travail. Dans 31,5% des cas, il est l’ultime conséquence d’une maladie professionnelle, contractée à cause du travail, comme les cancers liés à l’amiante. Et dans près d’un quart des situations, le salarié a été tué dans un accident de trajet entre son domicile et son travail, selon les données collectées par la Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés.

La manifestation du 9 mars est un bon début de mobilisation en France. Le gouvernement va-t-il s’obstiner dans son projet de loi. Les députés se rendent-ils bien compte de la désespérance des Français ? Pas sûr !

La manifestation du 9 mars a vu la participation, à Blain, de 300 élèves du lycée. À Châteaubriant on n’en a compté qu’une poignée.

Le journal La Vie titre son éditorial « Que faire du Premier Ministre » en écrivant : « Avec tout le respect que l’on doit à la fonction de Premier ministre, qu’il nous soit permis d’aborder de façon très directe le problème Valls. Il est devenu un « cas ». De bévue en bévue, de déchéance de la nationalité en réforme du Code du travail mal fagotée, Valls aura désintégré la majorité socialiste. Il aura aussi ligué presque tous les syndicats contre lui, tiré François Hollande vers le bas et désespéré nombre d’intellectuels » (…) « l’homme cède de plus en plus à ses penchants impulsifs, autoritaires, crispés ».

Prochaine mobilisation : 31 mars.
Rendez-vous jeudi 31 mars 10.30 devant le Théâtre de Verre  , place Charles de Gaulle à Châteaubriant

La CFDT défend la Loi El Khomri - mais cependant il y a des remous à la CFDT