Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Conseil de Développement (ex CBE) > Réunion Domino à Derval

Réunion Domino à Derval

Ecrit le 30 mars 2016

 Les producteurs d’ici

Un atelier interrégional d’échanges d’expériences sur l’économie collaborative a été organisé jeudi 24 mars 2016 à Derval par l’association Collporterre et le Conseil de Développement du Pays de Châteaubriant  . Il s’agissait d’un échange sur 20 expériences d’économie collaborative de la Bretagne Pays de la Loire

A cette occasion, Patrick Grandière, agriculteur associé dans un GAEC à Rougé, Président de l’association « Tradition bovine de Châteaubriant » et membre de l’association « Producteurs d’ici » a expliqué la démarche collective engagée depuis 1996 par des producteurs de viande, et élargie depuis 2012 à plusieurs producteurs locaux, pour développer les circuits alimentaires de proximité.

C’est la crise de la vache folle qui a conduit plusieurs éleveurs à s’associer en 1996, et à créer en 2001 une marque commerciale « Tradition bovine de Châteaubriant » qui a permis de vendre leur viande dans le centre Leclerc de Châteaubriant et quelques bouchers (Candé, Langon, St Julien de Concelles). Avec les magasins Super U, il n’a pas été possible de continuer, la centrale ayant des exigences financières excessives. La centrale n’a pas hésité à sanctionner le personnel qui voulait continuer à travailler avec l’association !

A partir de 2010, une démarche d’expérimentation d’approvisionnement de la restauration hors domicile (cantines scolaires, cuisine du centre hospitalier...) a été engagée avec l’appui de la Chambre d’Agriculture et de la Communauté de Communes du Castelbriantais. Cela a abouti à la création en 2012 de l’association « Producteurs d’Ici » réunissant progressivement 20 producteurs de denrées différentes (viandes, légumes, fruits...) qui a développé le marché du samedi matin à Châteaubriant et participé à l’animation de la Foire de Béré.

Mais cet approvisionnement a posé des difficultés : il n’est pas aisé de fournir 5 kg de viande hachée ici et 150 kg ailleurs. La viande bovine ne se débite pas en kilogrammes comme des patates ! Il faut pouvoir assurer à la fois l’approvisionnement en viande à sauce et celui des morceaux ’’nobles’’. Par ailleurs un agriculteur seul ne peut assurer la régularité de l’approvisionnement et les responsables de cantines ne peuvent passer leur temps à téléphoner à divers producteurs.

Depuis octobre 2015, l’association « Producteurs d’ici » a donc recruté à titre expérimental une salariée pour organiser les commandes et les livraisons avec les différents services de restauration qui vont de 750 repas par jour au lycée Môquet-Lenoir de Châteaubriant à 30 repas par jour à la cantine de Soudan. « Nous avons un point de ralliement, chez un adhérent ayant une chambre froide, où on apporte ce qui doit être livré dans la journée. Et un des producteurs livre le tout »

Le groupement a tenté l’utilisation d’internet mais a été déçu à ce sujet. « Dans les circuits de proximité la relation humaine est très importante ».

Le groupement livre le lycée Guy Môquet, l’institut médico-éducatif, les cantines de Soudan et Villepôt, la Maison de l’Enfant. « Notre viande hachée est de très bonne qualité, issue de races à viande et non pas de vaches de réforme ». Par ailleurs le groupement a été sollicité dans le cadre de la réflexion [engagée depuis deux ans !] sur un projet de ’’cuisine centrale’’ « mais la perspective de livrer des repas en liaison froide nous inquiète, dit Patrick Grandière, car ce procédé dénature certains produits »

 Economie collaborative

Après l’intervention de Patrick Grandière, des ateliers ont été organisés avec les participants où plus de 20 expériences ont été présentées. On peut citer, notamment, la place de marché numérique « Villes et Shopping » à Châteaubriant, les espaces de travail-partagé « La Sphère » à Landivisiau et « L’embarcadère » à Plougasnou, l’urbanisme participatif avec « Les Amis du Transformateur » à St Nicolas de Redon, le lieu de partage de compétences « Le labo du Nautilus » à St Nolff, l’« hôtel de projets » avec budget participatif à Rennes, la conception de carte collaborative avec « Carte ouverte » à Rennes, le café associatif « Le Papier Buvard » à Soulvache...

Le Pays de Châteaubriant   est un des quatre territoires pilotes sélectionnés en Bretagne et Pays de la Loire pour accueillir une mission de recherche-action sur l’économie collaborative lancée par l’association Collporterre et l’école d’ingénieurs Télécom Bretagne, avec le soutien de l’ADEME.

L’économie collaborative « valorise l’accès sur la propriété et favorise les échanges pair-à-pair ». Basée sur des communautés de personnes qui partagent, échangent, elle se décline aussi bien dans la production (fab lab, wikispeed, wikihouse, etc.), la connaissance (MOOC, Sésamath, wikipedia), le financement (Ulule, Goteo, etc.), que la consommation (covoiturage, AMAP, Airbnb, etc.).

Le Pays de Châteaubriant   a été choisi avec Rennes Métropole, le Pays de Morlaix, et le Pays de Redon, pour bénéficier de cette mission dénommée « Programme Domino » comprenant un diagnostic territorial et des ateliers participatifs pour expérimenter une méthodologie afin d’évaluer ces nouvelles pratiques collaboratives territoriales, et définir les outils facilitant leur développement.

Source  : le site du Pays de Châteaubriant 


NOTES:

Recherche sur les pratiques collaboratives :

Télécharger le document : Pratiques collaboratives , format pdf de 40.7 kilo octets