Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Angleterre > Un maire musulman à Londres

Un maire musulman à Londres

Ecrit le 11 mai 2016

 Sadiq Khan, maire de Londres

Sadiq Khan, musulman, fils d’un chauffeur de bus pakistanais immigré, a été élu maire de Londres, face à un héritier conservateur, Zac Goldsmith, fils d’un aristocrate milliardaire.

Il représente la méritocratie, le gamin issu d’un milieu très défavorisé qui parvient à lever tous les obstacles de l’ascension sociale grâce à des qualités propres, et aussi à son programme politique, notamment dans le domaine du logement, quand Londres, en incessante progression démographique, s’avère incapable de construire pour les plus modestes.


Ecrit le 25 mai 2016

 Islamophobie

20minutes.fr du11/05 : La récente élection de Sadiq Khan à la mairie de Londres a fait parler sur internet, aussi bien en Angleterre qu’en France, pour le meilleur, et souvent le pire. Une vague d’islamophobie s’est abattue sur la toile immédiatement après la nomination du travailliste, et beaucoup ont prétexté que l’inverse - à savoir un maire chrétien dans une grande ville musulmane - était impossible. Une rengaine qu’un blogueur - Emlyn Pearce - s’est appliqué à mettre en échec en recensant les dirigeants chrétiens dans les pays musulmans sur son compte Facebook.
 
On apprend ainsi qu’en Indonésie, pays qui compte le plus de musulmans au monde, le gouverneur de la capitale Jakarta, Basuki Tjahaja Purnama, est chrétien. Ou encore que la maire de Ramallah (capitale palestinienne), Janet Mikhail, est de confession catholique. Emlyn Pearce rappelle également que le Sénégal, État à 92 % musulman, a été dirigé pendant 20 ans par Léopold Sédar Senghor, qui s’avérait également être chrétien. Enfin, en bonus, le blogueur indique qu’en Iran, cinq sièges du Parlement sont réservés aux minorités religieuses. Deux le sont pour les chrétiens, deux autres pour les zoroastriens, et un dernier pour les juifs d’Iran.
 
Toutes les informations ont été vérifiées et se révèlent exactes. La publication a été partagée des dizaines de milliers de fois sur Facebook depuis sa mise en ligne le 7 mai et reprise par de nombreux médias.

Lire aussi :