Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Spectacles > Nous entrerons dans la Carrière…

Nous entrerons dans la Carrière…

Écrit le 25 mai 2016

…quand nos aînés n’y seront plus ! Non, ce n’est pas ici un article sur La Marseillaise ! Car il s’agit de la Carrière des Fusillés d’octobre 1941 où se déroule chaque année une évocation historique associant des acteurs-militants de la région. Mais cette année, ça va mal. Dans une lettre ouverte à Carine Picard (qui est la petite fille d’Odette Nilès), ces militants expliquent :

« Nous comédiennes et comédiens, adhérentes et adhérents du Théâtre Messidor et du Théâtre d’Ici ou d’Ailleurs, participantes et participants des évocations artistiques et historiques de la Carrière des Fusillés de Châteaubriant à l’occasion des treize dernières Commémorations, réunis lors de l’Assemblée Générale du Théâtre Messidor le mercredi 11 mai dernier, souhaitons vous faire part de nos réflexions et de notre sentiment quant à votre décision tardive de ne pas reconduire Claudine Merceron dans sa fonction d’Auteure et de Metteur en scène pour le 75è anniversaire de la Commémoration des Fusillades.

Pas de reconnaissance, nous aurions juste aimé de la considération pour notre implication et notre présence depuis 2003 aux côtés des professionnels qui nous dirigent.

Cette mémoire est aussi la nôtre.

C’est elle qui motive les enfants des écoles avec leurs professeurs, les collégiens, les lycéens, les chanteuses et les chanteurs des Chorales et tous ces bénévoles que nous sommes, à venir participer aux évocations.

Cet engagement de notre troupe a permis à de nombreux Castelbriantais et Castelbriantaises, de revivre leur propre histoire.

Par ailleurs, nous avons besoin d’une visibilité et d’un calendrier très tôt dans l’année pour nous inscrire dans le projet.

Nous ne pensons pas devoir être « gérés » ou « animés » d’une quelconque façon, comme il est dit dans le mail de Carine Picard-Nilès en date du 9 mai dernier. Il aurait suffi juste de dialoguer et de communiquer en temps et en heure pour que nous nous sentions associés au projet. Il nous avait semblé, lors d’une réunion tenue au Musée le 27 novembre 2013 avec Pascal Barras que cette idée avait été partagée, tout comme celle du lien qui unit fortement les amateurs aux professionnels.

En conséquence et ce n’est pas de gaieté de cœur, les 58 personnes présentes ou représentées à l’Assemblée Générale du Théâtre Messidor du 11 mai, ont choisi, pour toutes ces raisons, de ne pas participer cette année à cette évocation artistique et historique du 75è anniversaire, tout en laissant bien sûr la liberté à chacune des personnes non présentes de se positionner.
Comme vous, nous sommes également à l’écoute de toute idée novatrice et restons disponibles pour réfléchir ensemble et être associés aux prochaines évocations.

Signé : les comédiennes et comédiens amateurs du Théâtre Messidor et du Théâtre d’Ici ou d’Ailleurs. 19 mai 2016.