Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > CR - B.Retailleau > Retailleau diminue la subvention de la Conf

Retailleau diminue la subvention de la Conf

Ecrit le 8juin 2016

 Région Pays de Loire

Lors de sa commission permanente de lundi 6 juin 2016, la majorité régionale (Bruno Retailleau) proposera au vote une baisse de 60 000 € de la subvention versée à la Confédération paysanne, syndicat qui défend une agriculture paysanne, respectueuse de l’environnement, de l’emploi agricole et de la santé des consommateurs.

« Nous déplorons cette coupe brutale et sans précédent », expliquent Stéphane Ibarra et Marie-Hélène Girodet, membres de la commission, « Elle témoigne, à nouveau, du caractère idéologique des décisions de la majorité régionale. Un prétexte a été trouvé pour baisser le financement de la Confédération paysanne. Ainsi, la majorité régionale décide brutalement de priver cette organisation syndicale de 60 % de sa subvention, ce qui aura des conséquences fatales sur l’emploi au sein de ce syndicat agricole et donc sur sa capacité à mener ses missions ».

« La Région doit soutenir le pluralisme des syndicats agricoles », ajoute l’élu écologiste Christophe Dougé. « S’il devait y avoir une évolution dans la règle d’attribution, il faut que tout le monde soit logé à la même enseigne et que cette évolution soit progressive. »

Nous demandons à Bruno Retailleau de revoir sa position.
(communiqué du groupe PS)

[Ndlr : la décision de la Région serait-elle liée aux prises de position de la Confédération Paysanne contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes. Le groupe PS n’y fait aucune allusion !]


 Semailles de démocratie

9-10 juillet 2016

Comme les années précédentes, la Coordination des Opposants à l’aéroport s’adresse à toute la population de la région, comme à tous les militants, toutes les organisations locales, nationales… et au-delà, engagés avec elle dans la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Elle les invite à partager ce moment fédérateur et convivial, démonstration et point d’appui d’une mobilisation intacte, et plus que jamais nécessaire, pour que vivent ce territoire et les alternatives qui se développent sur la ZAD.

Tout ce que nous avons appris à partir de cette lutte, tout ce que nous avons découvert ensemble tels d’autres moyens de fonctionner, d’avancer, nous vous invitons à le partager et l’enrichir les 9 et 10 juillet, à N.Dame des Landes - 06 71 00 73 69

À nous de définir les alternatives que nous voulons mettre en place ! Imaginons collectivement et faisons le savoir ! C’est le moment de réinventer la démocratie que nous voulons, pas celle des actionnaires de Vinci et des politiques à leur service !

Ni expulsions, ni travaux, ni aéroport !