Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Notre-Dame-des-Landes > Aéroport international sur les landes de Moisdon

Aéroport international sur les landes de Moisdon

Ecrit le 06 juillet 2016

 Cast’Ailes pour l’Ouest

Le vote sur le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes, c’est comme le Brexit en Angleterre : l’occasion d’un bouleversement profond. En effet, il a révélé clairement le désir de tout un pays et il importe d’y répondre d’urgence. C’est pourquoi, à la demande expresse de Mme la Sous-Préfète, nous avons le plaisir de vous annoncer l’émergence d’un projet qui sommeillait dans les cartons et qui trouve maintenant sa justification, le projet Cast’Ailes pour l’Ouest, association dont les statuts seront très bientôt déposés :

Article 1 : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination : Cast’Ailes pour l’Ouest

Article 2 : Cette association a pour objet la réalisation d’un aéroport international au Nord de la Loire-Atlantique, en lieu et place du projet controversé de Notre-Dame des Landes (sans suppression de celui de Nantes-Atlantique). (pour la suite des statuts, voir le document officiel).

La pétition  a presque atteint les 10 000 signatures.
Signer la pétition

JPEG - 37.9 ko
Pétition

 Justification géographique

La lande de Moisdon est un territoire quasi désertique, fréquenté uniquement par des promeneurs et des pêcheurs à la ligne. Sa transformation en aéroport ne gênerait quasiment aucun agriculteur.

De plus, elle est située dans une zone qui ne connaît ni les tremblements de terre, ni les inondations, ni les phénomènes climatiques extrêmes, ni les terroristes.

Par ailleurs, la configuration des lieux permet d’y créer les pistes d’atterrissage sur la colline rocheuse en utilisant la vallée naturelle pour installer les infrastructures nécessaires (bureaux, parkings, commerces, etc). L’ancienne voie ferrée Châteaubriant Ancenis de 1912, transformée aujourd’hui en route, passe au pied de la lande ce qui évitera de repercer la roche de schiste et de construire un pont. Les nombreux stocks de déchets ferreux (scories) issus de l’exploitation des anciennes forges aux 18e et 19e siècles serviront à aménager la piste d’aviation à moindre frais.

L’actuelle retenue d’eau sera équipée d’une centrale hydroélectrique fournissant une partie de l’énergie nécessaire à la plateforme aéroportuaire afin qu’elle soit pleinement à Haute Qualité Environnementale et Energie Positive(HQE&EP).

 Justification économique

L’implantation de l’aéroport permettra de créer, à moindres frais :

  • un embranchement ferroviaire Moisdon-Issé avec le Tram-Train, assurant la liaison rapide vers Nantes et vers Rennes, et un embranchement Moisdon-Ancenis assurant la liaison avec Paris.
  • un réseau routier en 2x3 voies vers Nantes, Ancenis, Rennes, St Nazaire, Le Mans/Paris desservant, en liaison rapide, la plupart des communes du Pays de Châteaubriant  , sans qu’il soit besoin de financer un pont (ou deux ponts) de franchissement de la Loire.

A Moisdon, l’ancienne Maison de Pays accueillera une restauration collective pour les 3000 ouvriers appelés à travailler sur le chantier. L’abbaye de Melleray proposera des chambres HQM (Haute Qualité Morale) pour les cadres supérieurs (il sera loisible aussi de demander la contribution du château de la Motte-Glain). Les Forges de La Jahotière disposeront de dortoirs affectés aux ouvriers en semaine, sans oublier les nombreuses chambres d’hôte existant dans cette région. A Issé l’ancienne usine Atlas (à condition de résoudre la question des inondations) offrira de belles possibilités.

Une fois réglées ces questions de couchage et de nourriture, les loisirs du personnel seront pris en charge par Châteaubriant (théâtre, musique, expositions, danse country, amicale des chiens, etc) et par toutes les communes environnantes : randonnées, activités variées. L’étang de la Forge à Moisdon sera doté d’une flotte de pédalos pour la détente des voyageurs en attente de leur correspondance, donnant ainsi à l’aéroport un label HQT (Haute Qualité Touristique)

Sur le plan démographique, cela confortera l’attractivité de la Ville de Châteaubriant qui pourra ainsi dépasser son objectif de +1% de croissance annuelle de population figurant dans la révision de son PLU   (plan local d’urbanisme). Elle passera ainsi de 11 866 habitants à plus de 15 000 habitants en quelques années.

Le Pays de la Mée avec cet équipement structurant deviendra en effet le nouveau « Cast’ailesdorado » de l’Ouest avec une explosion de la construction de logements dans tous les lotissements de la région et notamment la Baguais qui, avec son petit terrain d’aviation ULM de la Chevalerie, deviendra un quartier résidentiel très apprécié des pilotes avec son AquaChoisel et son hippodrome à envergure internationale.

 Justification social...iste

L’aéroport de Moisdon redonnera du travail à la zone d’emploi de Châteaubriant qui dépassera en 5 ans les 18 000 emplois. Les industries des forges, de la mécanique, et de la plasturgie donneront naissance en effet à un aéropôle de la recherche, de la construction et de la maintenance aéronautique. Les agriculteurs éleveurs créeront, de leur côté, un nouveau label « Cast’Ailes Viandes » en partenariat avec l’abattoir local, et exporteront par les airs leurs produits dans le monde entier avec le label HQG (Haute Qualité Gustative).

L’académie du Châteaubriant sera d’ailleurs dotée de nouveaux costumes équipés d’ailes dans le dos pour faire référence à ce label et proposera des acrobaties aériennes lors de chaque inauguration de la Foire de Béré. Celle-ci sera une foire internationale HQE (Haute Qualité Economique) avec accueils réguliers de délégations de tous les continents notamment les Chinois très friands du lait breton.

Des formations adaptées seront proposées dans les lycées pour aider les jeunes à postuler sur la plateforme aéroportuaire et sur les nouveaux emplois locaux. Une université sera créée à Châteaubriant pour former les ingénieurs qui développeront les prototypes d’avions à énergie solaire et à pédales.

La médiathèque   intercommunale connaîtra un boom des inscriptions en accueillant sur sa terrasse des hélicoptères à hydrogène en liaison directe avec l’aéroport, qui distribueront dans le ciel des petits mots doux incitant les habitants à la lecture.

Le conservatoire   intercommunal deviendra la nouvelle référence du Grand Ouest avec l’accueil de chefs d’orchestre prestigieux qui composeront de nouvelles musiques planantes destinées à l’aérogare, et à tous les aéroports du monde. 

Toute cette effervescence apportera une bouffée d’oxygène aux crèches halte-garderies de Châteaubriant et Moisdon la Rivière. Elle donnera naissance à une nouvelle génération de Cast’Ailes Décideurs qui seront les leaders dans les années 2050 du renouveau du Pays de la Mée.

Bref, un Cast’Ailes Avenir radieux pour le Pays de la Mée, devenu en quelques années le poumon économique de l’inter-métropole Nantes-Rennes-Angers.

 Justification politique

Alors que le vote du 26 juin 2016 a donné des résultats mitigés en Sud-Loire (là où se trouve l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique), alors que les communes autour de Notre-Dame des Landes ont voté majoritairement NON au projet de déplacement de Nantes-Atlantique, alors que la ville de Nantes, elle-même, est quasiment partagée à 50-50, le nord de la Loire-Atlantique est massivement pour ce transfert, il n’y a donc aucun risque d’opposition massive, il y a au contraire une aspiration, un désir qu’il faut récompenser.

L’association Cast’Ailes a donc pris contact avec Les Ailes pour l’Ouest, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, La Ville de Nantes et le Gouvernement pour que la décision soit prise au plus vite. Elle espère aussi un appui du Maire de Châteaubriant et de tous les maires des environs. Un vote unanime de ceux-ci sera le bienvenu !

Ce projet est bien entendu ultra-confidentiel, tellement explosif qu’on dit qu’Arnaud Laverne quittera Barcelone pour s’installer à Moisdon et que, plus fort encore, Alain Hunault renoncera à tout cumul des mandats pour se consacrer au Cast’Ailes Développement, caressant le fol espoir de devenir parrain honoraire de l’aéroport.

Télécharger le document : Cast’Ailes Avenir , format pdf de 63.8 kilo octets