Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Commerce-artisanat > Alin&A, histoire d’une passion

Alin&A, histoire d’une passion

Ecrit le 22 juin 2016

 Histoire d’une passion ?

Histoire d’une passion ? Non ! C’est l’histoire d’une jeune femme passionnée. Aline Chamarande a presque 30 ans et une longue vie derrière elle. Angevine de naissance, elle s’est dirigée d’abord vers des études d’italien et a décroché sa licence d’enseignement. Professeur ? « Non, je souhaitais travailler de mes mains et l’univers du mariage m’attirait. Je savais spontanément organiser, prendre en mains le déroulement d’une cérémonie, d’une soirée... ». Après l’université, Aline s’est donc orientée vers une formation de conseillère conjugale, malgré son jeune âge. « J’ai côtoyé beaucoup de gens et, un jour, on m’a proposé un poste d’assistante de direction. C’était osé car je n’avais ni les connaissances ni les diplômes nécessaires. Mais je suis allée quand même à l’entretien d’embauche, en sachant que je n’avais rien à perdre. Je peux dire que j’ai joué ma vie ! Et, à ma grande surprise, j’ai été retenue. J’avais 21 ans et tout à apprendre : l’organisation, les pratiques commerciales, la gestion du parc informatique. J’ai été bien encadrée et au bout d’un an on m’a proposé un CDI. Je suis restée 6 ans dans cette entreprise où j’ai continué à apprendre ».

Aline dans son magasin

Mais vient le moment où il faut aller plus loin. Avec son mari, Anthony, rencontré aussi dans l’entreprise, la jeune femme a créé sa propre agence événementielle. Ainsi est née : Alin&A. « Mon époux proposait des événements aux entreprises (soirée de fin d’année, séminaire de travail, réception de gala, inaugurations, dîners d’affaires, etc). Moi je proposais l’organisation complète d’un mariage, la décoration, les invitations, la sonorisation ». Cela a fonctionné tout de suite ! Au point que, au bout d’un an, il n’était plus possible de poursuivre cette activité à partir du logement familial.

Abbaretz ? Pourquoi pas Abbaretz ? Place de l’église il y avait un pas-de-porte, en friche. Les herbes folles se haussaient le col devant la vitrine. « Nous sommes rentrés et, dans cette pièce de 55 m2, nous avons rêvé. Nous avons loué et fait tous les travaux nous-mêmes. Nous pensions y installer nos bureaux mais les choses se sont arrangées autrement, presque malgré nous. Savez-vous que les objets ont un pouvoir magique ? Objets inanimés, avez-vous donc une âme/Qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? Comme disait Lamartine... ».

Alin&A à Abbaretz

Le magasin a donc développé progressivement ses rayons. Un rayon « fleurs » d’abord, des plantes en pots, quelques compositions florales ou plantes grasses. Et puis un rayon chocolaterie « la marque Monbana nous a soutenus tout de suite ». Offrir des fleurs et du chocolat, c’est bien, non ?

Oui mais, qui dit mariage dit aussi : « bébés en vue ». Le magasin propose donc des jouets venant du Moulin Roty (Saffré) et de la vaisselle « Petites cocottes ». Et des produits pour la maison avec la société Durance de Grasse. Sachets parfumés, brume d’oreiller, bougies, savons liquides, parfums …

Un foyer, c’est fait aussi pour recevoir des amis et leur offrir quelque chose qui sorte un peu de l’ordinaire. La maison « Quai Sud » propose des mélanges pour faire soi-même un cocktail grog ou un vin chaud. Et les Rhums de Ced, de Sainte Pazanne, offrent du punch artisanal et des rhums arrangés : ananas, mangue, vanille, cacao ??

Dernier univers : les épices, les thés, les poivres, pour répondre à la demande de clientes.

Le petit bourg d’Abbaretz a, là, une épicerie fine de grande qualité et à tous les prix, même pour des budgets modestes. Une chance dans cette commune de 2000 habitants qui ne dispose d’aucune concurrence dans ces divers domaines.

 Officiant laïque

Parallèlement, Alin&a poursuit ses activités originelles et notamment les cérémonies laïques (mariage, baptême laïque, inhumation). Aline a suivi une formation de « officiant » et sa sensibilité la pousse à organiser des cérémonies sur-mesure. Les familles souhaitent en effet une cérémonie ayant de l’allure. « J’ai travaillé mon questionnement » dit Aline, « je souhaite connaître les personnes qui viennent vers moi, en tant qu’individus mais aussi en tant que couple. Je définis avec eux les valeurs qui leur sont propres : vieillir ensemble ? Construire une famille ? S’ouvrir aux autres ? ».

Mariage avec Alin&A