Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances - juin 2009 (2)

Mée-disances - juin 2009 (2)

Ecrit le 17 juin 2009

 Fillon part en week-end

Du Canard Enchaîné du 10/06 : Depuis quelque temps, Sarko s’oblige à voyager en avion de ligne quand il part en week-end au Cap Nègre dans la maison de Caria Bruni. Un bel et ostensible effort.

François Fillon, lui, part en vacances en utilisant les avions de la République. Ainsi a-t-il utilisé un Falcon de l’Etec pour se rendre à Marrakech en famille, lors du week-end de la Pentecôte. […]. « II faut qu’il puisse rentrer à tout moment » expliquent ses conseillers pour justifier l’utilisation d’un avion de la République. Et d’ajouter que, comme pour ses vacances, l’an dernier en Toscane, le Premier ministre remboursera le prix de son billet, et celui de ses proches. Prix calculé « sur la base d’un vol commercial ». Sans préciser s’il s’agit d’un tarif en classe affaires, en classe éco ou en vol charter.

N’importe, disposer d’un avion privé pendant trois jours au prix du billet d’un avion de ligne, c’est chouette. Surtout au regard du tarif de l’Etec : 187 272 euros pour un week-end de trois jours !

 Les lois du marché

Le Monde du 05/06 : Aliénation de l’être humain, oppression des femmes, la prostitution est aussi une véritable industrie. Dans l’Analyse empirique de la prostitution de rue, deux professeurs américains, S D. Levitt de Chicago et S A Venkatesh de Columbia, tentent de répondre à une épineuse question : les lois du marché s’appliquent-elles à l’industrie du sexe ? Via les documents de la police de Chicago et la collaboration de 160 prostituées, les deux universitaires sont arrivés à des conclusions assez... étonnantes.

Tout d’abord, pour travailler moins et gagner plus, les « travailleuses du sexe » ont intérêt à avoir recours à un proxénète. « Elles font moins d’heures, moins de passes et gagnent plus d’argent ». Selon leurs statistiques, les femmes sans proxénète gagnent 25 dollars de l’heure, quand leurs consœurs empochent 50 % de plus.

Les tarifs varient en fonction du client, « de façon à optimiser les profits ». Ainsi, les hommes blancs paient ainsi 8 à 9 dollars de plus que les Noirs, les Hispaniques étant entre les deux.

Plus surprenant : une prostituée est arrêtée par la police une fois toutes les 450 passes en moyenne (un client une fois toutes les 1 200 passes), et une interpellation sur dix est suivie d’une peine de prison. Pour éviter les poursuites, les prostituées offrent leurs services gratuitement aux agents une fois toutes les 30 passes. Autrement dit, « une prostituée a plus de chance d’avoir un rapport sexuel avec un policier en service que d’être arrêtée par lui », concluent les deux auteurs.

Pour ces curieux travaux, M. Levitt, a obtenu, en 2003, la Clark medal, un prestigieux prix d’économie.

 Vieux matelas

Tel-Aviv, Israël - Une femme a jeté par erreur un vieux matelas dans lequel étaient cachées toutes les économies de sa mère. Elle voulait faire une surprise à sa mère en lui achetant un nouveau matelas. Mais celle-ci s’est « presque évanouie » avant de dévoiler ce qu’elle cachait à l’intérieur de l’ancien. Au fil des années, la mère avait réuni des shekels et des dollars américains. Au total, près 715 000 euros étaient rangés dans le matelas.

La jeune femme s’est alors précipitée dehors pour découvrir que l’objet avait déjà été emporté par les éboueurs. Elle a donc commencé une quête frénétique, et jusqu’à présent infructueuse, au milieu des tonnes de déchets répartis dans trois décharges de Tel Aviv.

 Hadopi … re

Du Monde.fr du 11/06 : le Conseil constitutionnel a réduit à néant la portée de la loi Hadopi, en censurant la coupure d’accès Internet par une autorité administrative en cas de téléchargement illégal, au grand dam de Nicolas Sarkozy, qui avait fait du texte une priorité.

Seuls les juges peuvent décréter une telle coupure d’abonnement, qui entrave le droit de communication inscrit dans la Déclaration des droits de l’homme, ont tranché les sages du Palais Royal, donnant raison à l’opposition. En effet, pour les Sages, Internet, vu son développement, participe désormais « à la vie démocratique », à « l’expression des idées et des opinions ». « La liberté d’accéder à ces services de communication au public en ligne » ne saurait être restreinte que sur décision de justice.

« C’est Nicolas Sarkozy qui est censuré », s’est réjoui le PS, auteur de la saisine du Conseil. A Bruxelles, les eurodéputés ont appris la nouvelle avec enthousiasme.

 Dassault inéligible

Le Point du 08/06 : Le Conseil d’État a annulé lundi 8 juin les municipales à Corbeil-Essonnes et a déclaré son maire UMP, Serge Dassault, inéligible pour un an. Il estime que si l’ampleur des dons d’argent dont est accusé l’avionneur et patron du Figaro ne peut être précisément déterminée, « ces faits ont été, eu égard à l’écart de voix (170, NDLR), de nature à altérer la sincérité du scrutin et à en vicier les résultats ».

Serge Dassault dénonce une décision « inique, politique, scandaleuse ». « Je n’ai jamais rien fait, rien, jamais. Il n’y a aucune preuve contre moi », se défend-il. Il annonce qu’il va faire appel de cette décision. Selon le sénateur-maire de Corbeil-Essonnes, les magistrats du Conseil d’État « sont tous des socialistes ».

Ndlr : arrête ton char, Dassault !

 Vacances au lycée

Libération.fr du 11/06 : Proviseurs et lycéens sont perplexes après l’annonce surprise de Nicolas Sarkozy d’une possible ouverture des lycées pendant les week-end et vacances pour des activités culturelles et sportives.

Ils réagissent :

L’annonce manque de cohérence : « Il y a une semaine on nous parlait de sanctuariser les lycées et maintenant on veut les ouvrir à tout va. Ça pose quand même question. »

Interrogation, de taille : comment va-t-on financer l’accueil des élèves ?

« Il y a une vraie incohérence entre cette annonce et la coupe continue dans les moyens des lycées. Aujourd’hui, cette mesure est inapplicable ».

 Cher, le gazon corse !

Du Canard Enchaîné du 10/06 : Au mois d’août dernier, quelques « natios » corses goguenards ont osé fouler le gazon entourant le faux mas de l’acteur Christian Clavier. Sarko ayant pris ce lâche attentat pour une attaque personnelle, le préfet, responsable de la sécurité dans l’île, est illico limogé, pour la plus grande joie des cagoulés à qui il menait la vie dure.

Depuis, la gendarmerie veille, sans relâche. Combien a déjà coûté cette protection du précieux gazon ? Le Canard a mené sa propre « enquête corse ».

Un jeune gendarme mobile : 24 000 euros par an. La présence de vingt d’entre eux s’élève déjà à 400 000 euros en dix mois. Rien que pour les salaires. […] Et il faudrait comptabiliser aussi les ronds dans l’eau de la vedette de la gendarmerie maritime devant la villa, sans oublier les rondes fréquentes des collègues de la « départementale »…

A plusieurs reprises, des officiers ont demandé l’allégement d’un dispositif disproportionné en période de rigueur budgétaire. Il leur a été répondu que l’ami du président aurait reçu des menaces... de tomber dans le ridicule ?


Ecrit le 24 juin 2009

 Michelin en Inde

Le Figaro.fr du 18/06 : Alors que Michelin a annoncé la suppression de près de 1100 emplois en France et l’ouverture d’un plan de départ volontaires pour près de 1800 personnes, le journal indien The Economic Times indiquait le lendemain matin un possible investissement de la firme clermontoise portant sur près de 1 milliard d’euros sur 10 ans en Inde.

Citant une source proche du dossier, le quotidien indien indique que Michelin aurait demandé aux autorités indiennes l’autorisation d’« acquérir 100% d’une nouvelle compagnie, Michelin India Tamil Nadu Tyres, créée en avril 2009 », située dans le sud-est de l’Inde. Celle-ci mettrait en place une unité de fabrication de pneus de type radiaux et tubes. Le quotidien ajoute que « la première phase de développement nécessiterait un investissement de 600 millions d’euros d’ici à 2016 ». Cet investissement permettrait de créer jusqu’à 1500 emplois, chiffre qui pourrait être porté à 2000 une fois la seconde phase de développement terminée. Pour Michelin, il s’agirait de rebondir dans le pays après l’échec de sa co-entreprise avec Apollo Tyres.

Ndlr : pendant les licenciements les affaires continuent !

 Les dépenses de l’Elysée

Obama, Sar
et le petit tabouret

NouvelObs.com du 16/06 : Les dépenses de l’Élysée ont explosé en 2008. Selon les calculs du député (apparenté PS) René Dosière, qui s’est fait une spécialité de traquer les mécomptes de l’Élysée, le budget du Château - 113 millions d’euros - a grimpé de 18,5 % l’an dernier. Les charges de fonctionnement (26 millions d’euros) - réceptions, fournitures, téléphone, téléphone… - ont doublé. « On nous dit que tout est maîtrisé que l’on met en concurrence les fournisseurs, mais la réception du 14 juillet a coûté 475 000 euros l’an dernier contre 413.000 un an auparavant », note Dosière. En forte expansion, les frais de déplacement (16,3 millions d’euros) - +26% par rapport à 2007 - sont laissés à la charge des ministères des affaires étrangères et de l’intérieur. « Et aucune indication n’apparaît concernant le futur avion présidentiel A 330-200 dont l’achat et le réaménagement sont évalués à 180 millions d’euros. Pourtant dès lors qu’il est réservé à son usage personnel, il serait cohérent que son coût figure dans le budget de l’Élysée. »

Comme annoncé dès sa prise de fonction, le traitement du Président (295.000 euros annuels) a augmenté de 125%. Quant aux effectifs (1.031 agents le 31 décembre 2008), ils dépendent à 80% d’autres ministères qui mettent leurs agents à disposition de la présidence de la République. « Dans ce domaine, la transparence est limitée », déplore Dosière.

Il est un domaine pourtant où la volonté d’économie affichée par Sarkozy se traduit dans les chiffres : les aides sociales. Cette enveloppe qui sert à donner des coups de pouce aux Français dans le pétrin a bien été diminuée de 22% en 2008.

 Santé : les employés placés en observation

Libération.fr du 16/06 : Depuis trente ans, les employeurs peuvent recourir aux services de sociétés privées, spécialisées dans la « contre-visite médicale » : un simple mail venu de l’employeur et l’entreprise transmet à l’un des médecins de son réseau qui frappe fissa à la porte du salarié.

S’il n’est pas chez lui alors que ses horaires de présence le lui imposent, s’il a refusé de se prêter à la contre-visite ou si le médecin estime que l’arrêt est illégitime, l’employeur est immédiatement prévenu et peut décider de suspendre le versement de sa part d’indemnités journalières (l’autre partie est versée par la sécurité sociale).

En période de déficit croissant de la sécurité sociale, l’État aurait tendance à encourager ces contrôles patronaux. Une expérimentation a ainsi été lancée dans certains départements : quand les arrêts de travail sont remis en cause par un contrôle employeur, les résultats sont immédiatement transmis à la caisse d’assurance-maladie du salarié (c’est déjà le cas aujourd’hui) qui peut, sans autre examen médical (c’est la nouveauté), décider de suspendre à son tour ses versements d’indemnités.

« Que certains abusent des arrêts, personne ne le conteste, estime Marielle Dumortier, médecin du travail en région parisienne. Je pense surtout qu’ils deviennent de plus en plus rares et qu’on fait bien plus de contrôles que la réalité ne le justifierait… ».

Les employeurs veulent avant tout économiser les indemnités versées aux malades, mais la visite est aussi utilisée (et vendue par les sociétés qui la proposent) comme un moyen de dissuasion sur les collègues.

Pôle emploi

NouvelObs.com du 16/06 : Trois syndicats de Pôle emploi (Snu-FSU, CGT, Sud Emploi) ont appelé les salariés à la grève jeudi 18/06 pour dénoncer notamment l’accroissement de la précarité et la détérioration de leurs conditions de travail.

« Pour l’instant les mobilisations ont été régulières au sein de Pôle emploi mais d’un niveau modéré, on verra bien ce que ça sera demain », avait commenté Christian Charpy, directeur général du Pôle emploi à l’issue de son entrevue à Matignon avec le Premier Ministre, François Fillon.

« C’est vrai qu’un changement comme ça crée des inquiétudes. Donc, c’est de ma responsabilité d’apporter des réponses, et des réponses précises et claires pour les personnels », a reconnu Christian Charpy à propos de la fusion entamée en janvier dernier. […]

« Je suis un vrai geek »

NouvelObs.com du 18/06 : La France est gouvernée par un Premier ministre « geek » : c’est François Fillon lui-même qui l’affirme : « Je suis un vrai ’geek’ [un fana d’information et de nouvelles technologies]. Je veux essayer toutes les nouveautés ». « En ce moment, j’utilise principalement un iPhone 3G, un Nokia, un iPod nano et, côté photo, un Nikon D700 et un Panasonic Lumix », poursuit le Premier ministre.

François Fillon avoue sa préférence pour la marque à la pomme : « Après avoir épuisé plus de trente PC, je suis passé au Mac, il y a six mois. J’utilise deux MacBook Pro - un pour le travail et l’autre pour mes besoins privés - et un iMac ». […]

François Fillon affirme lire la presse à la fois en ligne et sur papier. Parmi ses sites préférés : « les sites des grands journaux français, anglais et américains », , Le Journal du Geek et Dailymotion.

Le Premier ministre ajoute que « malheureusement » son plus jeune fils de 8 ans possède aussi des consoles de jeux. « DS, Playstation et Wii. Mon épouse tente de contrôler », précise-t-il.

Ndlr : Fillon occupe son temps comme il peut !

Academie-en-ligne

L’Académie en ligne (www.academie-en-ligne.fr) est un site internet destiné à aider les jeunes dans leur scolarité et permettre aux parents de mieux les accompagner
vers la réussite. Dès à présent, il propose des cours d’été, aux élèves du CP à la terminale, pour réviser les notions essentielles de l’année écoulée et préparer la rentrée. De nombreuses séquences s’appuient sur des documents audio, iconographiques ou des activités interactives. On peut y accéder par matière, par classe ou par mot-clé grâce à un moteur de recherche.