Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations diverses et partis politiques > Parti Socialiste > Eric Gelig au Parti Socialiste

Eric Gelig au Parti Socialiste

Ecrit le 19 octobre 2016

 Changement de tête au Parti Socialiste

« A la section du PS de Châteaubriant, Jordan Esnault, secrétaire de section depuis octobre 2014, a présenté sa démission : « Les objectifs que je m’étais fixés ont été tenus : reprise d’un rythme d’activité de la section, maintien des contacts réguliers avec les collectivités locales et la Fédération socialiste, organisation des élections départementales sur le territoire et représentation de la gauche à Châteaubriant pour les élections régionales. L’année qui arrive s’annonce chargée pour moi et la mission de secrétaire de section nécessite une grande disponibilité. »

Réunis le mardi 4 octobre, les militants de la section ont élu Eric Gelig comme secrétaire de section. « Humaniste engagé depuis longtemps au service des causes sociales, notamment à travers l’action syndicale, Eric Gelig est sympathisant du Parti socialiste depuis de nombreuses années et adhérent à Châteaubriant depuis un an ».
(fin de communiqué)


Ecrit le 2 novembre 2016

 Eric Gelig

Le Parti Socialiste à Châteaubriant est bien vivant, il compte une trentaine d’adhérents dont des nouveaux, des jeunes, et il vient de se doter d’un nouveau secrétaire en la personne de Eric Gelig, qui remplace Jordan Esnault.

Eric Gelig, 53 ans, soudanais depuis 30 ans, est un être jovial et entreprenant. Il fut militaire dans l’Armée de l’air jusqu’à l’âge de 34 ans, puis il a travaillé dans l’aéronautique, dans la logistique de soutien du client jusqu’à satisfaction. Puis il est entré à La Poste comme manager logistique et, depuis 2013, il est détaché à la CFDT comme négociateur syndical en Loire-Atlantique-Vendée. Autant dire qu’il a beaucoup bougé. « Je suis en perpétuelle formation et, dans l’immédiat, je suis une formation en droit du Travail ».

« J’ai trois piliers, dit-il, la formation, la République et le collectif ». Il est donc partisan et défenseur des services publics (santé, transports, énergie, sécurité sociale, etc) et travaille au « vivre ensemble ». Il se définit comme un humaniste progressiste et c’est dans cet esprit qu’il a rejoint le Parti Socialiste depuis trois ans.

Jordan Esnault, Eric Gelig

Le Parti Socialiste a mauvaise presse depuis 2012, avant même que Fr. Hollande ait commencé son quinquennat : cela n’a rien d’étonnant quand on sait que la « Grande Presse » est aux mains des puissances financières. « Mais moi je suis un socialiste » affirme-t-il, « je m’engage pour que personne n’ait honte ou peur de se dire de Gauche ».

Son parcours personnel lui permet de voir Châteaubriant de l’intérieur et de l’extérieur. « Il y a à Châteaubriant une chape de plomb, un plafond de verre, une centralisation baronnique. Le baron a tant de casquettes que je me demande, quand je lui parle, à qui je parle : le maire, le notaire, le dirigeant de l’hippodrome. J’aimerais savoir son projet politique, ses perspectives, ses prévisions de logement et je ne vois qu’un bilan chiffré ». Eric Gelig aimerait un débat public avec Alain Hunault. Voeu pieux sûrement !

Le nouveau secrétaire du PS s’intéresse au Centrre Ville, au plan de transports, à la formation, au rôle des associations. Une réunion publique sur l’Europe est prévue vers la fin novembre. La section PS compte faire une communication plus fréquente (par exemple au moyen de tracts) et une participation plus soutenue à la vie associative. « Et puis nous aurons à organiser les primaires citoyennes en janvier 2017 ». « Grâce à nos jeunes adhérents, nous cherchons à approcher les jeunes ».

Bien entendu, Eric Gelig est favorable à la réalisation d’un aéroport à Notre-Dame des Landes. Il souhaite que Châteaubriant se dote d’un organisme de formation en aéronautique. Pour lui, Châteaubriant a un énorme potentiel qu’il faut développer notamment en mettant en place des « clusters » à l’image de celui qui existe (Apportech).

Dépassant les limites de la ville, Eric Gelig s’intéresse aux « petites » communes et particulièrement aux questions de mobilité. « Comment se rendre à Pôle-Emploi quand on habite Soudan ? ». Il souhaiterait qu’une réflexion s’engage sur les moyens de favoriser la mobilité. « Pourquoi la Com’Com’   ne participerait-elle pas à l‘achat d’un vélo électrique ? Peut-on organiser des transports vers Nantes moins chers que le Tram-train ? ».

Bien d’autres sujets sont à aborder : « Comment développer les connexions wifi pour tous ? Comment valoriser les produits locaux ? Quel soutien de la municipalité aux associations ? Comment développer l’offre de formation ? ».

« Je souhaite participer à l’éveil des consciences » dit Eric Gelig.

Facebook du PS