Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Notre-Dame-des-Landes > Notre-Dame des Landes : du foin pour la Manche

Notre-Dame des Landes : du foin pour la Manche

Ecrit le 14 décembre 2016

 Notre Dame des Landes fait du foin

Mise en demeure par la Commission européenne depuis avril 2014 pour ne pas avoir réalisé d’évaluation des impacts cumulés des infrastructures du projet d’aéroport, la France doit toujours régulariser son infraction. L’évacuation de la ZAD (Zone à défendre) n’est finalement pas pour demain ! En situation d’ Etat d’Urgence, qui mobilise à plein les forces de l’ordre, l’évacuation nécessiterait des centaines, voire des milliers de gendarmes mobiles pendant des jours et peut-être des semaines. D’autant plus que 600 à 700 opposants sont prêts à se mobiliser. La perspective d’une opération qui s’annonce probablement violente vu la détermination des opposants inquiète enfin ceux qui redoutent des blessés ou même des morts.

Bruno Retailleau parle de « lâcheté politique », Françoise Verchère se réjouit du réalisme du gouvernement. Et pendant ce temps-là les paysans exportent du foin !

Des fermes du sud de la Manche manquent de fourrage pour passer l’hiver.
En majorité zones humides, les terres de Notre Dame des Landes sont des terres à foin. Les paysans de la Zad et de Notre Dame des Landes ont proposé de dépanner les éleveurs normands.
 
Un convoi relais est organisé par Copain 44 du 13 au 16 décembre.

Trois plateaux de foin (environ 35 tonnes) partiront de la Zad de NDDL le mardi 13 décembre à 15h00, emmenés par les tracteurs des paysans de NDDL Tous les 20 à 30 km, le relais sera passé à d’autres paysans locaux avec leur tracteurs. « Parce que s’opposer à la destruction des terres de la Zad, c’est travailler à notre autonomie alimentaire de demain.
Parce qu’en refusant la jurisprudence que serait le bétonnage des milliers d’hectares de terres vivrières à NDDL, nous proposons une autre façon de concevoir l’avenir de nos territoires, de l’alimentation et de l’agriculture » disent-ils.

Photo : J.Ronnet-Nicolle

En protégeant le bocage de la Zad de Notre-Dame des Landes, ses prairies humides, ses élevages et ceux qui les font vivre, nous garantissons l’alimentation des vaches normandes aujourd’hui et demain des Nantais et des Nazairiens.

Signé : COPAIN


Ecrit le 21 décembre 2016

 Des tracteurs de paille

Trois plateaux de foin (environ 35 tonnes) sont partis de la Zad de NDDL, le mardi 13 décembre au matin, emmenés, au départ, par les tracteurs des paysans de Notre Dame des Landes. Tous les 20 à 30 km, le relais a été passé à d’autres paysans locaux
avec leur tracteurs qui ont assuré l’étape suivante. Chaque relais, sur les places des bourgs ou villages, a été l’occasion de communiquer sur la lutte et ses enjeux nationaux. Mercredi 14 décembre les tracteurs sont passés à Châteaubriant avant d’aller apporter aux paysans de la Manche le foin qui leur manque.