Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > François Hollande > Volte-face

Volte-face

Ecrit le 21 décembre 2016

Dans le camp des candidats à la primaire de la gauche, il y a Manuel Vals. Celui-ci a annoncé, dans le cadre de son projet municipal : « Je connais parfaitement les effets pervers du 49-3. Et j’ai appris : son utilisation est devenue dépassée, trop brutale […] Hors texte budgétaire, je proposerai de supprimer purement et simplement le 49-3 ».

Il lui a fallu du temps pour apprendre : car Manel Vals a utilisé six fois la procédure 49.3 notamment au sujet de la Loi Travail.

Et maintenant il ne veut plus du 49.3 ? Manuel Valls démontre que pour lui, la fin justifie les moyens et qu’il n’a pas grand chose à faire de « l’éthique ».

Manuel Vals se pose en rassembleur alors que, du temps où il était 1er ministre, il s’est montré plutôt clivant et autoritaire. Et puis, il veut rassembler qui ? On se le demande quand il critique la gauche radicale en disant que « les discussions avec Madame Clémentine Autain et Tariq Ramadan, [sont des] ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation ».
Les propos ainsi tenus sont totalement faux. aucun élément tangible ne permet d’attester de l’existence d’un « accord » entre Mme Autain et M. Ramadan. L’élue régionale dément connaître M. Ramadan, n’a pas participé à un meeting avec lui et la phrase de M. Valls, sauf à se baser sur des éléments qui n’ont pas été portés à l’attention du public, a tout de la caricature.