Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Défendons la langue française > NOIR

NOIR

  Sommaire  

Ecrit le 10 mai 2017

 NOIR (1)

Aussi curieux que cela puisse paraître , le noir à strictement parler ne désigne pas une couleur ! Les corps noirs, à l’origine de la physique quantique, et les trous noirs qui désignent « une surface sphérique dont la lumière ne peut sortir » ne sont pas « colorés ». Ainsi en parlant d’un couloir plongé sans l’obscurité, d’une rue sombre, on dira qu’il y fait noir. Mais la langue courante retient le fait que le noir produit une impression visuelle analogue à celle des couleurs et admet donc le noir comme « couleur » : un chat noir, du cirage noir, le tableau noir (souvent vert), un crayon noir, de l’encre noire, une petite robe noire, des perles noires, des yeux noirs – qui en réalité sont brun foncé de même que les lunettes noires qui protègent les yeux des rayons du soleil. La mer Noire n’est pas noire, pas plus que les Noirs, le lieu noir, le savon noir, le blé noir, la boîte noire, (qui est orange) le raisin , ni même le chocolat noir ou le petit noir (= sans lait), qu’on boit après un repas ou au comptoir !

On fait cuire certains poissons au beurre noir qui est en réalité du beurre fondu qui a foncé à la chaleur ; au figuré, avoir les yeux au beurre noir signifie avoir reçu un « bleu », un mauvais coup sur le visage peut-être par quelqu’un de qui on est la bête noire ?

Les expressions comme avoir les idées noires, broyer du noir signifient avoir des pensées sombres, pessimistes : l’image du broyage des pigments par les peintres pour obtenir les couleurs a été reprise en médecine au XVIIIe siècle pour désigner le broyage des aliments dans l’estomac ; comme à cette époque on croyait que les humeurs naissaient de la bile noire secrétée par le foie pendant la digestion , on a assimilé les accès de mélancolie (du grec melancholia= bile noire) à l’estomac qui broyait du noir ; c’est au XIXe siècle que l’expression a pris le sens actuel de déprimer, avoir le cafard. Remarquons que dans les expressions avoir de noires pensées, de noirs pressentiments, de noirs instincts ,l’adjectif noir précède le nom auquel il se rapporte.

Les séries noires, les romans noirs sont bâtis sur des intrigues terrifiantes, des péripéties meurtrières. Notons que les romans des séries noires paraissent sous couverture noire et que l’humour noir y abonde.

Ce qui est répréhensible, immoral ou illégal est qualifié de noir : caisse noire, travail au noir, marché noir, liste noire, cabinet noir*, argent noir -que certains vont « blanchir » dans les paradis fiscaux !-, magie noire.

Les navigateurs redoutent tous le pot au noir, quand ils s’approchent de l’équateur en s’éloignant des côtes de l’Afrique, car soit ils affrontent de très violents « grains », soit ils doivent attendre, parfois longtemps, que le vent se lève sur une mer désespérément calme.

Grands financiers et petits épargnants redoutent toujours pour leur part la survenue d’un jeudi noir tel celui du 24 octobre 1929, de sinistre mémoire, car il fut le point de départ du krach boursier mondial à Wall Street.

*Le cabinet noir que connaissaient autrefois les enfants quand ils étaient punis, existe
sous le même nom au ministère de l’Intérieur : on y envoie les lettres de toute personne compromise ou réputée hostile au gouvernement.

DEVINETTE : quel est le réalisateur du film La mariée était en noir ?

REPONSE A LA DEVINETTE de la semaine dernière : la note bleue est utilisée par les chanteurs de… blues et de jazz pour illustrer la nostalgie. Elle est née de la « confrontation » entre le système musical pentatonique (5 tons) africain et le système musical occidental (gamme= 7 tons) : les notes bleues sont situées à la troisième et à la septième place de la gamme qu’elles « altèrent » d’un demi-ton.

Elisabeth Blondel


Ecrit le 17 mai 2017

 NOIR (2)

Dans le roman de Stendhal Le Rouge et le Noir, dans lequel le héros, Julien Sorel, hésite entre une carrière militaire et l’entrée au séminaire, le Rouge symbolise l’Armée et le Noir, l’Église.

Le Parti noir rassemblait des députés qui en 1789 siégeaient encore plus à droite que les monarchistes à l’Assemblée Constituante et arboraient une cocarde noire à leur vêtement.

Plus près de nous, les Chemises noires, portées par les fascistes et, par métonymie*, les fascistes eux-mêmes, le Terrorisme noir, font écho à des périodes très noires de notre histoire.

La pierre noire** incrustée dans la Kaba de la grande mosquée de La Mecque devant laquelle les pèlerins musulmans se prosternent n’est pas noire à proprement parler, elle est d’un brun sombre et rougeâtre ; de même les Vierges noires, statues anciennes de la Vierge, ne sont pas en ébène : elles sont sculptées dans un bois très foncé.

Les terres noires est un terme d’archéologie usité depuis les années 80, qui désigne une strate succédant directement aux derniers dépôts antiques ; elles se rencontrent dans de nombreux pays d’Europe : en France, en Angleterre, au Danemark, par exemple. Les sols de la Limagne noire sont très fertiles.
Enfin, le Pot au noir est une zone redoutée par les navigateurs -en particulier ceux qui participent au Vendée Globe- : elle se situe entre le 8° et le 3° Nord côté Afrique et autour de l’Equateur côté Brésil et se caractérise par son alternance de grands calmes inquiétants et de grains violents. L’ origine de cette expression est peu claire : peut-être vient-elle du nom de la jarre qui servait à recevoir des détritus dans les fermes du Cap Vert ? Ou de la pratique ignoble de certains négriers qui jetaient dans cette zone les esclaves noirs malades pour éviter la propagation des maladies dans les espaces très confinés qu’étaient les bateaux ?
Quant à la peste noire, elle a décimé les populations au XIVe siècle.

* Métonymie : figure de style par laquelle on désigne le tout par la partie , le contenu par le contenant, etc. (exemple : boire un verre pour désigner le liquide contenu dans ce verre).

** Ce bétyle (= pierre sacrée) serait aux dires de certains une météorite, mais cette hypothèse est sujette à caution.

DEVINETTE : dans quel opéra se trouve l’air célèbre « Toreador, en garde et songe bien, oui, songe en combattant qu’un œil noir te regarde et que l’amour t’attend » ?
REPONSE à La DEVINETTE de la semaine dernière : La mariée était en noir est un film de François Truffaut (1968).
Elisabeth Blondel