Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Mée-disances 8 mars 2017

Mée-disances 8 mars 2017

Ecrit le 8 mars 2017

 La reine boit !

News people du 02/03 : après plus de soixante ans sur le trône britannique, la reine Elizabeth II ne boit pas seulement du thé earl grey. En ce qui concerne l’alcool, elle a des habitudes plutôt étonnantes !

D’après Business Insider, avant de déjeuner, elle se délecte d’un verre de gin mélangé avec du Dubonnet, accompagné d’une tranche de citron et de glaçons. La monarque s’autorise également chaque midi un verre de vin. Le soir, elle se désaltère avec un Martini sec. Enfin, pour conclure la journée sur une note pétillante, Elizabeth II ne va pas se coucher sans sa coupe de champagne. Avec six unités d’alcool par jour, la souveraine, selon les normes du gouvernement britannique, serait donc une buveuse excessive !

Cette affection pour la boisson, Elizabeth la tient peut-être de sa mère. Cette dernière avait écrit : « Je pense que je vais emporter avec moi ce matin deux petites bouteilles de Dubonnet et du gin, au cas où. » Cette habitude ne l’aura nullement empêchée de vivre plus de 100 ans !

 Immunité parlementaire

LaTribune.fr du 02/03 : Le Parlement européen a levé l’immunité de Marine Le Pen dans le cadre d’une affaire pour « diffusion d’images violentes ». Pour mémoire, la candidate à l’élection présidentielle fait l’objet d’une enquête ouverte en France pour l’envoi, en décembre 2015, de tweets contenant des photos d’exécution menées par Daech, dont celle du journaliste américain James Foley. Après une journée de polémique, la dirigeante du FN   avait finalement retiré de son tweet la photo.

La levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen se limite aux faits incriminés et ne concerne pas l’affaire des assistants FN   au Parlement européen, pour laquelle Marine Le Pen a refusé d’être entendue par la police la semaine dernière. Mais elle n’est pas sans risque pour la candidate FN  , les faits qui lui sont reprochés étant punis de trois ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Le député FN   Gilbert Collard est également visé par une enquête pour diffusion d’images violentes après avoir publié sur Twitter des images d’une victime de Daech. Là aussi, une demande de levée de l’immunité parlementaire a été transmise à l’Assemblée nationale française. Elle a été rejetée la semaine dernière par le bureau de l’Assemblée, qui a estimé qu’elle n’était « pas suffisamment » précise.

Ces deux affaires ne sont pas les seules dans lesquelles le Front national ou ses membres sont impliqués. Outre l’affaire des assistants parlementaires, le parti d’extrême droite est notamment visé par une enquête concernant la surfacturation de prestations pour la campagne présidentielle de 2012 impliquant le « Bygmalion » frontiste, Riwal, ainsi qu’une seconde affaire d’emploi fictif, concernant cette fois-ci Jean-Marie Le Pen.

 Payé à tricoter

Lexpress.fr du 02/03 : « Protégez-moi de mes amis. Mes ennemis, je m’en charge. » Embourbé dans le Penelopegate, François Fillon n’est pas franchement aidé par ses soutiens politiques, qui rivalisent d’arguments maladroits pour le défendre. 
Interrogée sur BFMTV, Florence Portelli a étrangement défendu l’emploi d’attachée parlementaire de Penelope Fillon, que la justice soupçonne d’être fictif. « Quand vous êtes collaborateur parlementaire ou quand vous êtes assistant parlementaire, vous pouvez même être payé à tricoter », a déclaré la maire de Taverny. […]

Lors d’une intervention devant la presse, François Fillon a annoncé mercredi 1er mars le maintien de sa candidature à l’élection présidentielle, malgré sa convocation préalable à une éventuelle mise en examen. « Je suis candidat. Et quel que soit le calendrier judiciaire, je m’en remets au suffrage universel (...) La justice n’a pas à dicter le calendrier démocratique », réaffirme le lendemain le candidat de la droite dans un entretien au Midi Libre. 

 Ejecté du bus

Lexpress.fr du 02/03 : une enquête rondement menée par les enquêteurs de la sûreté départementale du Val-d’Oise a conduit au placement en garde à vue d’un chauffeur de bus après la mort d’un SDF de 37 ans à Garges-lès-Gonesse. C’est un passant qui a prévenu les secours, vendredi matin, après avoir découvert un corps gisant sur le trottoir, près de la gare de Garges-Sarcelles.

Les policiers de la sûreté départementale épluchent les bandes des caméras de vidéosurveillance de la ville. Ils découvrent que la victime, un sans-abri de nationalité marocaine, est tombée au sol après avoir été violemment « projetée hors d’un bus Noctilien », au terminus de la ligne 44. 

Les enquêteurs saisissent les images de vidéosurveillance du bus, et parviennent ainsi à compléter la scène. A l’arrivée en gare de Garges-Sarcelles, tous les voyageurs descendent, sauf un sans-abri qui reste sur son siège. Le chauffeur du bus expulse le SDF hors du bus, mais il « parvient à remonter à bord ». Le chauffeur le tire alors jusqu’à l’extérieur du bus, et la victime chute lourdement sur le trottoir où elle sera retrouvée inanimée. 

L’autopsie a révélé que la mort était due à une asphyxie. Ce sans-abri espérait sans doute passer la nuit au chaud. Cela méritait-il la mort ?

 Restes de bébés

Le Figaro.fr du 03/03 : Les restes de bébés ont été découverts dans un ancien foyer catholique de mères célibataires en Irlande, semblant confirmer les révélations de 2014 sur l’inhumation anonyme de près de 800 enfants dans l’ancien foyer St Mary des sœurs du Bon Secours à Tuam, dans l’ouest de l’île. De 1925 à 1961, des centaines de pensionnaires de ce home religieux, enfants pauvres ou nés hors mariage (enfants du péché), sont morts des suites de négligences.

Le gouvernement avait mis sur pied cette commission en 2014 suite aux révélations d’une historienne, Catherine Corless. Celle-ci avait étudié les avis de décès de 797 enfants, des bébés pour la plupart, décédés dans ce foyer, mais n’avait trouvé qu’une seule tombe correspondante dans le cimetière local.

L’historienne en avait conclu que les bébés, dont la plupart sont morts de malnutrition et de maladies infectieuses comme la tuberculose selon les archives du foyer, avaient été enterrés dans une fosse sur place et privés de sépulture chrétienne.

Des excavations menées ces derniers mois ont révélé l’existence d’une crypte de vingt chambres, dont au moins dix-sept contenaient des restes humains.
« Un petit nombre de ces restes ont été récupérés à des fins d’analyse. Ils concernent des individus dont l’âge est estimé à entre approximativement 35 semaines de gestation et deux ou trois ans », a indiqué la commission d’enquête.

 Mélanie peut le faire

LeFigaro.fr du 02/03 : l’Unapei, qui représente et défend les intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles, ne s’attendait pas à un tel succès. Le 27 février, Mélanie Ségard, jeune femme de 21 ans atteinte de trisomie 21, a lancé un appel sur Facebook pour réaliser son rêve : présenter la météo à la télévision. « Salut tout le monde, je m’appelle Mélanie. Je veux présenter la météo à la télé le 27 mars. Likez ma page Facebook : Mélanie peut le faire », explique-t-elle dans une vidéo sur le réseau social.

« En 24 heures, nous avons récolté 30.000 likes ; c’est impressionnant ». « En attirant l’attention, en mobilisant des milliers de gens, les choses peuvent bouger. Aujourd’hui, les personnes en situation de handicap sont invisibles. Le grand public n’a pas d’a priori négatif à leur encontre et à leur présence dans l’espace public », constate l’Unapei.


 Garderie d’animaux

Faire garder votre chien pour quelques jours, quelques semaines ? Pas de souci : une garderie existe à Soulvache au village de la Hubaudière. Deux femmes s’en occupent : Catherine Bouyssonnie et sa fille Adéline, Des cours de dressage sont également possibles.

Une dizaine de chiens peuvent être ainsi accueillis. Toutes les races et catégories sont acceptées.

Contact : 06 61 59 58 17.
Courriel : bouyssonnieadeline@gmail.com.