Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2016-2017 > Un nouveau tracé pour la Hunière

Un nouveau tracé pour la Hunière

Ecrit le 24 ùai 2017

C’est un petit cours d’eau qui vient du petit Bois du Chatelet, traverse la route, longe des maisons et se jette dans le jardin public de Nozay. Des herbes masquent les bords verticaux du ruisseau qui ne se fait pas remarquer sauf lorsqu’un trop-plein l’oblige à déborder. Naguère on faisait comme ça : un cours à angles droits, avec un sens aigu de l’Ordre ! Mais les temps changent.

C’est que la zone du Chatelet est en cours d’aménagement comme zone artisanale de proximité ce qui va obliger à supprimer une zone humide. La loi sur l’eau impose, dans ce cas, de recréer une zone humide d’une surface double de celle qui a été supprimée.

Le Pont sur la Hunière

Le pont sur la Hunière

Le ruisseau de la Hunière sera donc « renaturé » : il fera des méandres dans un terrain communal, avec pentes douces, aménagement de deux mares, plantation d’arbres et d’arbustes et plantes aquatiques, créant ainsi une zone de loisirs, un poumon vert, dans le vieux bourg de Nozay, à proximité du Bois des enfants où, chaque année, un arbre est planté pour les derniers-nés. Un cheminement piétonnier assurera le lien avec le jardin public. De mai à juillet de cette année, 360 mètres du ruisseau vont être renaturés et 8000 m2 de zones humides, de part et d’autre du cours d’eau seront améliorées écologiquement. Coût des travaux : 64300 € pris en charge par la Com’Com’   CCRN  , la commune de Nozay et le syndicat de bassin versant du Don.

La vie et la mort

Jade

Au vieux bourg, tout près de l’ancienne église St Saturnin, les enfants plantent des arbres tous les ans. Chacun d’eux porte le nom d’un nouveau-né. Au cimetière voisin, des croix de schiste se dressent encore et l’allée est bordée de blocs de schiste pourpre.

« Nous recevons une seule vie dont la durée est limitée mais inconnue et dont la fin est inéluctable, irrémédiable et définitive. C’est comme si on nous donnait un cadeau tout en nous le retirant. La mort, un défi de la vie ! » (J. Garneau).