Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > Des critiques en si bémol

Des critiques en si bémol

Ecrit le 05 septembre 2017

 Des critiques en si bémol

fl5 Le projet d’ordonnances sur la réforme du code du travail, qui a été dévoilé le 31 août, provoque la satisfaction du MEDEF et des sentiments mitigés côté syndical. A part la CGT, résolument contre, mais le contraire eût été étonnant, la CFDT est plutôt déçue de ne pas avoir été entendue particulièrement sur l’extension du droit syndical dans les PME. FO semble assez satisfaite car les branches qui négocient les accords collectifs professionnels ne perdraient pas trop de leurs prérogatives et leur rôle est précisé. Comme FO existe principalement dans le public et est peu présente dans le privé, cela l’arrange. Le front syndical qui s’était constitué contre la loi El Komry est donc cassé et la CGT se retrouve isolée avec des syndicats minoritaires comme SUD. C’est le résultat de la stratégie du gouvernement qui a délibérément choisi de faire plaisir à JC Mailly au détriment des revendications du syndicat de L Berger plus représentatif dans le privé.

fl5 Laisser les employeurs négocier et organiser des référendums directement avec les salariés sans avoir à négocier avec des représentants syndicaux, est-ce une bonne idée ? Pour l’employeur sans doute ! Mais pour les salariés ? Sans vouloir généraliser sur l’honnêteté et les intentions des patrons, il y a quand même de gros risques pour les salariés de se faire enfler !

L’avantage d’avoir des élus avec une étiquette syndicale c’est d’avoir des gens soutenus par une organisation, formés pour exercer leur rôle et moins sujets aux pressions de toutes sortes. On connaît malheureusement de nombreux cas d’entreprises ne respectant ni le code du travail ni les conventions collectives et encore moins les salariés qu’ils emploient…

fl5 On parle beaucoup du code du travail, qui serait « la » protection des salariés. Mais pour être protégé, faut-il encore avoir un emploi : on ne peut pas dire que le code du travail protège du licenciement quand on voit la croissance du nombre de chômeurs depuis les années 75. Et ceux, de plus en plus nombreux, qui se retrouvent hors de l’emploi n’ont plus aucune garantie ni aucun avantage et encore moins les avantages des grosses et moyennes entreprises.

Est ce que la réforme permettra de créer des emplois ? Pour embaucher il faut d’abord avoir des commandes, c’est d’abord une question de compétitivité mais aussi de salariés compétents et motivés. Pour ça, il faut bien les payer non ?

fl5 F Ruffin qui fait des documentaires sur les ouvriers et s’est fait élire avec le label « France insoumise » a déclaré que tout serait bon pour dézinguer E Macron. Surtout des « trucs à la con » comme les factures de maquillage, le statut de sa femme ou les vaccins… Et pour quoi pas son chien ? La réforme du code du travail c’est trop compliqué à comprendre pour les électeurs sans doute ? A moins que ce ne soit lui qui ne comprend rien… La démagogie à défaut de la pédagogie affichée !
Philou


Ecrit le 12 septembre 2017

 On n’est pas aidé

fl5 La diminution du nombre de contrats aidés a provoqué une levée de boucliers y compris par ceux qui les critiquaient auparavant… Tous les gouvernements ont eu peu ou prou recours au traitement social du chômage pour tenter de réinsérer des personnes qu’on dit « éloignées de l’emploi » et accessoirement (ou l’inverse) faire baisser les statistiques. Le coût et l’efficacité de ces mesures est critiqué par la Cour des comptes (mais eux ne connaissent pas les problèmes d’emploi) et le gouvernement a décidé de geler en partie la reconduction de certaines mesures.

Cela pose problème notamment pour des associations qui voient leurs subventions rabotées de tous côtés et qui n’auront pas les moyens de conserver ces salariés.
C’est trop facile pour les pouvoirs publics de se décharger sur des associations pour gérer des questions qui relèvent de leur responsabilité et ensuite de leur couper les vivres !

fl5 Les retraités touchant plus de 1 200 € de pension subiront la hausse de la CSG pour financer l’assurance-chômage mais, contrairement aux autres catégories de salariés, il n’y aura pas de compensation par une baisse de cotisation maladie ! Cela fait plusieurs années que les retraités sont montrés du doigt et qualifiés de privilégiés. La moitié des pensions de retraite est inférieure au Smic brut et depuis 4 ans elles n’ont pas été revalorisées. Alors ce projet de réforme est injuste et c’est une marche arrière en matière de solidarité ! Les retraités sont d’ailleurs les seuls à cotiser pour la prise en charge de la dépendance alors que cela relève de la solidarité nationale. Cotisations qui sont d’ailleurs régulièrement ponctionnées par l’État et détournées de leur objet initial… Le discours du président qui laisse entendre que si les retraités sont un peu moins riches les jeunes seront un peu moins pauvres, est malsain et stupide...

fl5 Selon une enquête lancée par le délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale, T Lepaon (ancien secrétaire général de la CGT), plus de 2,5 millions de personnes, soit 7% de la population âgée de 18 à 65 ans, sont en situation d’illettrisme. Parmi elles figurent 1,5 million de travailleurs pour qui la compréhension de consignes écrites est « souvent » un problème pour 27% des entreprises et administrations interrogées et « de temps en temps » pour 25% d’entre elles. Des difficultés identifiées comme des « facteurs de risques professionnels » pour la santé physique par 57% des répondants (68% dans le secteur du BTP) et pour la santé psychologique par 69%. Mais chut ! Il ne faut pas le dire sous peine d’être taxé de méprisant envers ces personnes par certains moralisateurs...

fl5 Cet été, faute de sujet, les médias ont cherché des poux dans la tête des œufs ! A force de répétition, ils ont réussi à affoler les consommateurs. Curieusement le sujet a pratiquement disparu des infos du jour au lendemain : pas facile de tondre un œuf très longtemps…

signé : Philou


Ecrit le 19 septembre 2017

 Qui se sent morveux se mouche

fl5 E Macron devait bien se douter que sa déclaration disant : « qu’il ne céderait rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes » se retournerait contre lui. Bien qu’il ait donné la précision que cela concernait une partie de la classe politique et tous les responsables qui prônent l’immobilisme, ceux qui étaient visés ont détourné la critique envers les Français. Les manifestants contre la réforme du code du travail ont eu beau jeu de sortir cette phrase de son contexte pour tenter d’attiser la contestation…

fl5 La France a été choisie pour organiser les J.O. de 2024. Il y a ceux qui sont contents, ceux qui s’en fichent et ceux qui critiquent. Pour les uns ça va doper l’économie en permettant de développer des logements et infrastructures qui serviront ensuite. Mais pour d’autres cela coûtera beaucoup plus cher qu’annoncé et ce sont les contribuables qui vont payer ; ça enrichira les patrons des entreprises (oubliant au passage que cela donnera du travail…) Il est vrai qu’il y a eu de très mauvais précédents à Londres ou Rio. Espérons que les organisateurs français en auront tiré les enseignements pour éviter les dérapages et faire taire les grincheux !

fl5 La paix dans le monde est mal barrée avec des pays qui ont à leur tête des types dont on peut douter de la santé mentale comme Kim Jong en Corée, D Trump aux États Unis qui jouent à celui qui a le plus gros zizi… Sans parler des Bachar el-Assad, Erdogan et autres Maduro (la liste est trop longue pour les citer tous !) qui, dans leur pays respectifs, n’acceptent pas la contradiction et refusent ou contournent la démocratie. Ces comportements ne peuvent que provoquer la colère et déboucher sur des violences.

fl5 A entendre les habituels Yakafokon toujours prompts à critiquer quel que soit le sujet, quitte à dire n’importe quoi, le gouvernement a mal géré l’arrivée de l’ouragan Irma. Comment ? E Macron, tout Jupiter qu’il est, n’a pas pu stopper ou détourner cet ouragan ? C’est pourtant le b.a.-ba du travail d’un président…

fl5 Énergies renouvelables : la France est toujours à la traîne. La part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie en France s’élève à 15,7% en 2016. pour un objectif de 18% et 23% pour 2020. Seuls le secteur des transports et le photovoltaïque sont au rendez-vous. Quand on voit les résistances à la fermeture de centrales nucléaires ou l’implantation d’éoliennes, on peut douter d’atteindre les objectifs fixés !

fl5 Le paquet de cigarette « neutre » censé faire reculer le tabagisme n’a pas eu l’effet escompté : sur les 8 premiers mois de l’année il y a eu un recul de 0,7 % seulement. Pendant ce temps, la contrebande augmente régulièrement. Les fortes hausses annoncées risquent de profiter au marché parallèle. Encore une idée fumeuse !

Signé : Philou


Ecrit le 27 septembre 2017

 Les naufrages de la semaine

fl5 Saviez vous qu’A Hunault, maire de Châteaubriant de son état, était candidat pour aller parader au Sénat ? La presse locale n’en a pas parlé : parce qu’il n’a pas fait de publicité à sa candidature en faisant venir de tête d’affiche parisienne pour le soutenir ? Il a sans doute voulu se faire discret après sa déculottée mémorable aux législatives où il a été battu à plates coutures par Yves Daniel et pour ne pas que l’on parle trop de la nouvelle défaite qui s’annonçait… Le destin national qu’il espérait ne sera pas encore pour cette année ! A la place des ors du Sénat, qui est souvent la recyclerie des battus aux autres élections, il devra se contenter d’un petit royaume sous sa coupe qui se rabougrit au fil des années… Vraiment pas de quoi pavoiser ! [Ndlr : Pas de quoi pavoiser non plus pour « En marche » qui a finalement moins de sénateurs qu’avant !].

fl5 Couscous ou choucroute ? Au FN  , on préfère choucroute ! F Philippot, conseiller de M Le Pen a été critiqué par des adhérents FN   pour avoir publié une photo montrant qu’il dégustait un couscous avec des amis de son association « les Patriotes » ! Il a démissionné après avoir été démis de ses responsabilités par la présidente du parti, ce qu’il a pris pour un vrai tour de cochon... Au delà des goûts culinaires des uns et des autres, F Philippot paie la déroute de M Le Pen à la présidentielle et la ligne politique qu’il portait. C’est de la cuisine interne avec à la clé un retour aux sources pour satisfaire les nostalgiques de l’extrême-droite pure et dure.

fl5 JL Mélenchon, qui voyage en classe affaire pendant que ses groupies doivent se contenter de la classe économique, avait appelé le « peuple » à déferler sur Paris contre ce qu’il appelle le « coup d’état social de Macron », avec son outrance populiste habituelle. Il n’y a pas eu de « coup d’éclat » et le raz de marée annoncée s’est transformée en clapotis ! Pourtant il rêve maintenant d’investir les Champs Élysée avec 1 million de manifestants (il faut diviser par 4 ou 5 pour avoir le chiffre réel...). Allez Jean Luc, plus que 4 ans et 7 mois avant la prochaine présidentielle !

fl5 B Hamon n’est pas rancunier sauf avec le PS qu’il a mené à la débâcle. Malgré les déclarations du chef de la France insoumise qui considère que c’est à cause de sa candidature qu’il n’avait pas été élu, il s’est affiché avec lui à la manifestation contre E Macron. Il se trompe une nouvelle fois de stratégie : JL Mélenchon veut être le seul et unique chef à gauche. Pour lui tous les autres sont nuls et à abattre ! Pourquoi tant de haine ?

fl5 E Macron se plaint du comportement « narcissique » des journalistes français qui s’attachent plus à la forme qu’au fond. Mais la presse internationale ne vaut pas mieux : à l’occasion d’un déplacement aux Nations Unies, la longueur des robes de B Macron a provoqué de nombreuses critiques négatives… Juste du sexisme ordinaire car il n’y a jamais de commentaire sur les costumes ou la couleur de la cravate des hommes politiques.

signé : Philou